Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


older | 1 | .... | 169 | 170 | (Page 171) | 172 | 173 | .... | 265 | newer

    0 0
  • 09/23/15--01:24: Billon-1954-Orage


  •  
    Orage
    (Delirio)
    1953 - 1hre 40
    Divx 5,0 | 512x408 pixels | Mp3 | ± 680 Mo


     



    Orage(Delirio)
    1953 - 1hre 40
    ---

    Françoise Arnoul et Raf Vallone
    ---
    Réalisation : Pierre Billon, Giorgio Capitani
    Scénario : Pierre Billon, Vittorio Calvino et Giorgio Capitani d'après le roman de Henri Bernstein, Le Venin


    Distribution:

    Françoise Arnoul : Françoise

    Raf Vallone : André

    Elena Varzi : Elena

    Giorgio Albertazzi
    Rita Andreana
    Ferdinando Cappabianca : Giorgio
    Annette Ciarli : Portinaia
    Alessandro Fersen
    Guglielmo Inglese
    Umberto Monaci
    Ave Ninchi : Cecilia
    Roberto Onorati
    Aldo Silvani : le père d'André
    Andrea Valle : Gilberto



    Très attaché a sa femme Elena, André accepte néanmoins de parler a Françoise dont son beau-frère est amoureux. C'est le coup de foudre immédiat, a tel point qu'André décide de refaire sa vie.
    Françoise apprendra au cours d'une discussion avec Elena que cette dernière attend un enfant. Elle accepte de s'effacer.



    0 0


    Le mouton à cinq pattes
    1954 - 1hre 40
    DivX 5,0 | 640x480 | Mp3 | 692,8 Mo



     photo aff_mouton_5_pattes-03.jpg
    Le mouton à cinq pattes
    1954 - 1hre 40
    ---
    ---
    Réalisateur: Henri Verneuil   
    Scénaristes: Albert Valentin et Jean Marsan   
    Adaptateurs: René Barjavel et Henri Verneuil   
    Dialoguistes: René Barjavel, Jean Manse, Henri Troyat, Jacques Perret, Henri Verneuil et Raoul Ploquin

     photo gr_mouton_5_pattes-06.jpg

    Distribution:

    Fernandel    (Alain, Bernard, Charles, Désiré, Etienne St-Forget)
     photo mouton_5_pattes-05.jpg

    Françoise Arnoul    (Marianne)
     photo mouton_5_pattes-01.jpg
     photo mouton_5_pattes-02.jpg photo mouton_5_pattes-03.jpg
     photo mouton_5_pattes-04.jpg

    Noël Roquevert    (Brassard)
     photo mouton_5_pattes-06.jpg

    Édouard Delmont    (Dr. Bollène)
    Paulette Dubost    (Solange)
    Andrex    (le matelot)
    Georges Chamarat    (le père)
    Denise Grey    (la mère)
    René Génin    (le maire)
    Tony Jacquot    (l'instituteur)
    Ky-Duyen    (le Chinois)
    Dario Moréno    (l'Américain)
    Léopoldo Frances    (le métis)
    Lina Lopez    (Azitad)
    Louis de Funès    (Pilade)

     photo mouton_5_pattes-07.jpg

    Afin de relancer le tourisme local, la petite commune de Trézignan décide d'organiser une grande fête pour célébrer les 40 ans des quintuplés nés jadis dans le village, même si leur père n'a pas vraiment envie de les revoir. Leur parrain, le docteur Bolène, est chargé de les retrouver même au bout du monde et de convaincre les cinq fils qui ont chacun un caractère et une vie bien particulière afin que ceux-ci participent à la fête.

     photo gr_mouton_5_pattes-03.jpg
     photo gr_mouton_5_pattes-01.jpg photo gr_mouton_5_pattes-02.jpg

    • Léopard d'or au Festival de Locarno en 1954.
    • Désigné comme candidat pour l'Oscar du meilleur scénario en 1956.
    • Nomination de l'Oscar pour le meilleur film étranger.

     photo mouton_5_pattes-08.jpg
     
    DivX 5,0 | 640x480 | Mp3 | 692,8 Mo


     photo gr_mouton_5_pattes-04.jpg photo gr_mouton_5_pattes-05.jpg photo gr_mouton_5_pattes-07.jpg


    Françoise Arnoul
     photo 02-francoie_arnoul_french_cancan.png

    0 0
  • 09/23/15--02:35: Gaveau-1954-Adam est Eve
  • Adam est...Eve
    1954 - 1hre 35
    DivX 5,0 | 688x528 pixels | Mp3 | 849 Mo

    Adam est...Eve
    1954 - 1hre 35
    ---

    ---
    Réalisateur: René Gaveau
    Auteur de l'oeuvre originale et Dialoguiste: Francis Didelot

    Photobucket

    Distribution:

    Micheline Carvel : Charles/Charlotte Beaumont
    Photobucket

    Anouk Ferjac : Claire Lapopie

    Jean Carmet : Gaston
    Photobucket

    Thérèse Dorny : Mme Beaumont
    Mireille Perrey : Mme Gorinne
    René Blancard : Mr Beaumont, le pâtissier
    Jean Tissier : Mr Lapopie
    Antoine Balpêtré : le docteur Charman
    Robert Lombard : Alphonse
    Antoinette Moya : Adeline Beaumont
    Robert Rocca : Léon Potu, le pharmacien
    Gilbert Guiraud : Lucien


    Photobucket

    Charlie Beaumont, jeune garçon sportif, se sent brusquement en proie à d'étranges sensations. Bientôt sa fiancée Claire le laisse complètement indifférent et il va consulter le professeur Corinne qui lui applique un traitement psychanalytique. Par crainte de son père, il n'ose rompre ses fiançailles mais sa nuit de noces avec Claire tourne à la catastrophe. Il s'enfuit, retourne chez le professeur Corinne qui l'adresse à un as du bistouri. Après l'opération, Charlie se transforme en Charlotte, une ravissante jeune fille. Mais M. Beaumont refuse d'accepter une telle situation et Charlotte décide de gagner sa vie comme danseuse nue. Elle trouvera cependant le bonheur en épousant un brave garçon qui, lui-même était quelques années auparavant une jeune fille.

    Photobucket



    0 0


    Charlots Connection
    1984 - 1hre 25
    Generic MPEG-4 | 576x336 | Mp3 | 695 Mo



     photo aff_gr_charlots_conn-2.jpg
    Charlots Connection
    1984 - 1hre 25
    ---
    Alexandra Stewart
    ---

     photo aff_gr_charlots_conn-3.jpgCharlots Connection
    1984

    Réalisateur: Jean Couturier
    Assistants réalisateur: Michel Dauba, Christophe Nakache, Alain Nauroy et Agnès Rossotti
    Scénaristes: Richard Balducci et René Havard

    Distribution:

    Jean Sarrus (Jean)
    Gérard Rinaldi (Gérard)
    Gérard Filipelli (Phil)
    Henri Garcin (Marcaud)
    Alexandra Stewart (Mme Liane)
    Carole Lixon (Juliette)
    Paulette Dubost (la blanchisseuse)
    Henri-Jacques Huet (directeur magasin de voiture)
    Dominique Lestournel (Bruno)
    Franck-Olivier Bonnet (Dominique)
    Pascale Rivault (Marie)

    Les Charlots toujours a l'affût d'un bon job, acceptent une nouvelle situation de receveurs-encaisseurs de loyer pour le compte d'un riche propriétaire. Ils ignorent qu'une concurrente violente a juré leur perte, le plus rapidement possible et par les moyens les plus expéditifs.

     photo charlots_conn-1.jpg
     photo charlots_conn-2.jpg photo charlots_conn-3.jpg
     photo charlots_conn-4.jpg
     photo charlots_conn-5.jpg photo charlots_conn-6.jpg
     photo charlots_conn-7.jpg
     photo charlots_conn-8.jpg photo charlots_conn-9.jpg
     photo charlots_conn-10.jpg

    Generic MPEG-4 | 576x336 | Mp3 | 695 Mo

     photo aff_gr_charlots_conn-6.jpg


    Alexandra Stewart
     photo alexandra_stewart_052.jpg

    0 0
  • 09/23/15--05:26: Girod-1984-Le bon plaisir

  • Le bon plaisir
    1984 - 1hre 43
    Generic MPEG-4 | 640x384 | Mp3 | 992 Mo



     photo aff_gr_bon_plaisir-2.jpg
    Le bon plaisir
    1984 - 1hre 43
    ---
    ---
    Réalisateur: Francis Girod
    Assistants réalisateur: Jacques Fontanier, Camille Guichard, Régis Wargnier, Bruno Lamaury et Yvon Crenn
    Scénaristes: Francis Girod et Françoise Giroud
    Auteure de l'oeuvre originale: Françoise Giroud
    Dialoguiste: Françoise Giroud

     photo bon_plaisir-1.jpg

    Distribution:

    Catherine Deneuve (Claire Després)
     photo Catherine_Deneuve_bon_plaisir-1.jpg
     photo Catherine_Deneuve_bon_plaisir-2.jpg photo Catherine_Deneuve_bon_plaisir-3.jpg
     photo Catherine_Deneuve_bon_plaisir-4.jpg photo Catherine_Deneuve_bon_plaisir-5.jpg
     photo Catherine_Deneuve_bon_plaisir-6.jpg

    Michel Serrault (Le ministre de l'Intérieur)
     photo bon_plaisir-3.jpg

    Jean-Louis Trintignant (Le président de la République)
     photo bon_plaisir-2.jpg

    Alexandra Stewart (Julie Hoffman)
     photo bon_plaisir-4.jpg

    Hippolyte Girardot (Pierre)
    Michel Auclair (Herbert)
    Matthew Pillsbury (Mike)
    Claude Winter (la présidente)
    Janine Darcey (Berthe)
    Jacques Sereys (le ministre des Affaires Etrangères)
    Michel Boisrond (le Premier ministre)
    Jacques Doniol-Valcroze (Maître Groset)
    ...

     photo bon_plaisir-7.jpg

    Rentrant chez elle un soir, Claire se fait voler son sac. Un événement qui serait sans grande importance s'il n'y avait dans ce sac un petit portefeuille rouge avec une lettre compromettante. Cette lettre, en effet, est celle d'un homme qui lui demande de se faire avorter. Elle ne l'a pas fait et elle a donc un fils de dix ans, Mike, qui vit aux Etats-Unis. L'homme, lui, est devenu Président de la République et il ne sait rien de ce fils. Aussitôt, elle le fait prévenir. Et lui met sur l'affaire son ami de toujours le Ministre de l'Intérieur. Celui qui a volé le sac, c'est Pierre, un jeune homme en manque de tendresse, qui échoue par hasard chez Herbert, un journaliste politique d'opposition. Herbert connaît du monde, Herbert voit la lettre et Herbert identifie les acteurs.

     photo bon_plaisir-5.jpg photo bon_plaisir-6.jpg

    Alors, par jeu, Pierre se met à la provocation. Les nerfs du Président résistent mal: sa place, son passé, son avenir, sa femme, son pouvoir. Que de choses risquent d'être brisées! Sur les conseils du ministre, Claire va chercher aux Etats-Unis ce fils que le Président a décidé de faire enlever. Ce qui n'empêche pas ce dernier de les contraindre peu après à venir pour quelques jours près de lui. Pierre, de son côté, qui a repris goût à la vie, décide de rendre la lettre en échange de son immunité. Claire promet. Le Ministre de l'Intérieur aussi. Mais, une fois la lettre donnée, Pierre, suivi par la police, fuit et meurt dans un accident. Herbert le journaliste, qui a perdu celui à qui il s'était attaché, décide de publier le texte avant de se suicider. Mais le Ministre de l'Intérieur veille; tout semble rentrer dans l'ordre...

     photo Catherine_Deneuve_bon_plaisir-7.jpg


     photo aff_gr_bon_plaisir-4.jpg
     photo aff_gr_bon_plaisir-5.jpg photo aff_gr_bon_plaisir-6.jpg photo aff_gr_bon_plaisir-7.jpg
     photo aff_gr_bon_plaisir-8.jpg photo aff_gr_bon_plaisir-9.jpg


    Catherine Deneuve


    0 0


    Un homme et une femme, 20 ans déjà
    1986 - 1hre 48
    DivX 5,0 | 720x304 | Mp3 | 1,15 Go

     photo 1h_1f_20_ans-11.jpg



     photo aff_1h_1f_20_ans-02.jpg
    Un homme et une femme, 20 ans déjà
    1986 - 1hre 48
    ---
    ---
    Réalisateur et scénariste: Claude Lelouch   
    Assistants réalisateur: Didier Grousset, Alain Maline, Marie Fernandez, Yann Michel et Jean Sentis   
    Adaptateurs et Dialoguistes: Claude Lelouch, Pierre Uytterhoeven, Monique Lange et Jérôme Tonnerre   
    Musique originale: Francis Lai

     photo 1h_1f_20_ans-01.jpg

    Distribution:

    Jean-Louis Trintignant : Jean-Louis Duroc
     photo 1h_1f_20_ans-02.jpg

    Anouk Aimée : Anne Gauthier
     photo 1h_1f_20_ans-03.jpg

    Richard Berry : Lui-même
     photo 1h_1f_20_ans-04.jpg

    Évelyne Bouix : Françoise
     photo 1h_1f_20_ans-05.jpg

    Marie-Sophie L. : Marie-Sophie
     photo 1h_1f_20_ans-06.jpg

    Nicole Garcia : Elle-même
     photo 1h_1f_20_ans-07.jpg

    Tanya Lopert : Elle-même
    Robert Hossein : Lui-même
     photo 1h_1f_20_ans-08.jpg

    Philippe Leroy-Beaulieu
    Charles Gérard : Charlot
    Patrick Poivre d'Arvor : Lui-même
    Thierry Sabine : Lui-même
    Jacques Weber : Lui-même
    Jean-Claude Brialy : Un spectateur
    Michèle Morgan : Une spectatrice
    Gérard Oury : Un spectateur
    ...

     photo 1h_1f_20_ans-12.jpg

    Jean-Louis était pilote. Il est directeur d'une écurie, il fait des cascades avec son fils. Anne était scripte; elle est devenue productrice. Elle fait des films avec sa fille qui est comédienne. Sa superproduction sur la Libération est un échec commercial. Seul son amant, Patrick Poivre-d'Arvor, la soutient sur le petit écran, tout en suivant l'actualité: Cortal, un criminel, s'est échappé de l'asile. Pour ne pas rester sur cette défaite, Anne décide de tourner un film sur l'amour qu'elle a connu avec Jean-Louis vingt ans auparavant.

     photo 1h_1f_20_ans-10.jpg

    Elle l'a rencontré dans au restaurant, le passé resurgit. Jean-Louis accepte que leur histoire soit tournée avec Richard Berry et la fille d'Anne dans les rôles principaux. Il assiste au tournage puis quitte le plateau quelques semaines pour accompagner, avec son amie Marie-Sophie, Thierry Sabine dans la préparation du prochain Paris-Dakar. Dans le désert, il raconte à Marie-Sophie son aventure avec Anne, son désir de retrouver ces années perdues. Elle ne le supporte pas et l'entraîne dans les sables pour se perdre.

     photo 1h_1f_20_ans-13.jpg

    Ils sont retrouvés au bord de la mort. Anne arrête le tournage du film dont tout lui semble faux. Sur une idée de Patrick elle filme l'aventure de Cortal qui s'est suicidé après avoir tué sa femme, sa fille et la femme de son médecin. Patrick soupçonne le médecin d'être le meurtrier. Anne et Jean-Louis se retrouvent à Deauville dans l'hôtel de leurs premières amours. Le film sur Cortal est un succès et la vérité éclate: le médecin avoue. La fille d'Anne se lie avec Richard Berry. Le fils de Jean-Louis est sur le point de gagner une course de hors-bord.

     photo 1h_1f_20_ans-14.jpg

    DivX 5,0 | 720x304 | Mp3 | 1,15 Go

     photo gr_1h_1f_20_ans-01.jpg
     photo gr_1h_1f_20_ans-02.jpg photo gr_1h_1f_20_ans-03.jpg photo gr_1h_1f_20_ans-04.jpg
     photo gr_1h_1f_20_ans-05.jpg photo gr_1h_1f_20_ans-06.jpg photo gr_1h_1f_20_ans-07.jpg


    Anouk Aimée

    0 0

     
    Mort un dimanche de pluie
    1986 - 1hre 50
    DivX 5,0 | 512x230 pixels | Mp3 | 870,8 Mo


     photo aff_mort_dim_pluie-2.jpg
    Mort un dimanche de pluie
    1986 1hre 50
    ---

    ---


     photo aff_mort_dim_pluie-3.jpgMort un dimanche de pluie
    1986 - 1hre 50


    Réalisation : Joël Santoni
    Scénario : Joël Santoni et Philippe Setbon
    S'après le roman de Joan Aiken


    Distribution:

    Nicole Garcia
    Dominique Lavanant
    Jean-Pierre Bacri
    Jean-Pierre Bisson
    Christine Laurent
    Etienne Chicot


    Depuis deux ans, David Briand a quitté Paris pour s'installer en Suisse avec sa femme et sa fille dans une immense maison qu'il a fait construire selon ses plans. David est architecte, et cette maison aux volumes originaux est l'œuvre de sa vie. David s'est associé à Alain, et ils espèrent que le projet qu'ils ont proposé à une municipalité sera accepté. Un matin, alors que David quitte sa maison, il rencontre un homme étrange, au bras gauche remplacé par une prothèse.

     photo mort_dim_pluie-2.jpg
     photo mort_dim_pluie-1.jpg photo mort_dim_pluie-3.jpg
     photo mort_dim_pluie-4.jpg photo mort_dim_pluie-5.jpg
     photo mort_dim_pluie-6.jpg

    DivX 5,0 | 512x230 pixels | Mp3 | 870,8 Mo

     photo gr_mort_dim_pluie-1.jpg
     photo gr_mort_dim_pluie-2.jpg photo gr_mort_dim_pluie-3.jpg photo gr_mort_dim_pluie-4.jpg
     photo gr_mort_dim_pluie-5.jpg photo gr_mort_dim_pluie-6.jpg photo gr_mort_dim_pluie-7.jpg
     photo gr_mort_dim_pluie-8.jpg



    Nicole Garcia
     photo nicole_garcia_002.jpg

    0 0


    Nostri mariti
    1966 - 1hre 40 - VoIt
    Generic MPEG-4 | 592x320 | Mp3 | 1,1 Go




     photo aff_nostri_mariti-2.jpg
    Nostri mariti
    1966 - 1hre 40 - VoIt

    Film en 3 épisodes: Il Marito di Roberta - Il Marito di Olga - Il marito di Attilia


    Il Marito di Roberta

     photo 01_nostri_mariti-1.jpg

    Réalisation: Luigi Filippo D'Amico
    Scénario: Rodolfo Sonego

     photo 01_nostri_mariti-2.jpg

    Distribution:

    Alberto Sordi: Giovanni Lo Verso
     photo 01_nostri_mariti-3.jpg

    Nicoletta Machiavelli: Roberta
     photo 01_nostri_mariti-5.jpg

    Alessandro Cutolo: Father Costantino
    Elena Nicolai: Lo Verso's Mother-in-Law
    Rosita Pisano: Rosetta
    Tullio Altamura: Lo Verso's Colleague
    Dino Curcio: Lo Verso's Plump Colleague
    Francesco Sormano: Lo Verso's Head

    Après le mariage, Giovanni s'aperçoit que sa femme est en train de devenir un homme.

     photo 01_nostri_mariti-4.jpg

    Il Marito di Olga

     photo 02_nostri_mariti-1.jpg
    ---
    Segment complet
    ---

    Réalisation: Luigi Zampa
    Scénaristes: Mario Monicelli et Furio Scarpelli

     photo 02_nostri_mariti-2.jpg

    Distribution:

    Jean-Claude Brialy: Ragionier Ottavio Pelagatta
     photo 02_nostri_mariti-3.jpg

    Michèle Mercier: Olga
     photo 02_nostri_mariti-4.jpg

    Akim Tamiroff: Cesare
    Lando Buzzanca: Ragionier Giovannino Manzi
    Tecla Scarano: Aunt Bice
    Corrado Olmi: Monsignor Petrarca
    Mario Pisu: The Andrologist
    Enrico Salvatore: Don Tiraboschi

     photo 02_nostri_mariti-5.jpg

    Ottavio, pour hériter de sa tante, doit conceder son épouse à un de ses amis.

     photo 02_nostri_mariti-6.jpg

    Il marito di Attilia

     photo 03_nostri_mariti-1.jpg

    Réalisation: Dino Risi
    Scénaristes: Stefano Strucchi, Agenore Incrocci et Furio Scarpelli

     photo 03_nostri_mariti-2.jpg

    Distribution:

    Ugo Tognazzi: Appuntato Umberto Codegato
     photo 03_nostri_mariti-3.jpg photo 03_nostri_mariti-4.jpg

    Liana Orfei: Attilia
     photo 03_nostri_mariti-5.jpg

    Giulio Rinaldi: Ettore Rossi aka Tantumergo
    Mario Frera: Brigadier Antuono
    Giuseppe Marchetti: Maresciallo Galbiati
    Carlo Pisacane: The Old Neighbour of Attilia

     photo 03_nostri_mariti-6.jpg

    Pour coincer un petit larcin, les Carabiniers se servent de sa femme.

     photo 03_nostri_mariti-7.jpg

    Generic MPEG-4 | 592x320 | Mp3 | 1,1 Go

     photo aff_nostri_mariti-4.jpg

     
    Liana Orfei



    0 0

    Si Paris nous était conté
    1956 - 2hre 15
    Generic MPEG-4 | 432x320 pixels | AC3 | 913,8 Mo


     photo aff_paris_etait_conte-01.jpg Si Paris nous était conté
    1956 - 2hre 15
    ---

    ---
    Réalisation : Sacha Guitry
    Réalisateur adjoint : Eugène Lourie
    Scénario, Adaptation et Dialogue : Sacha Guitry
    Assistants réalisateur : Jean Vivet, Daniel Aubry

     photo paris_etait_conte_07.jpg

    Distribution:

    Danielle Darrieux : Agnès Sorel
    ---

    ---
    Sophie Desmarets : Rose Bertin
     photo paris_etait_conte_06.jpg

    Clément Duhour : Aristide Bruant
    Sacha Guitry : le roi Louis XI
    Odette Joyeux : la passementière
    Françoise Arnoul : la duchesse de Bassano
    Robert Lamoureux : Latude
    Pierre Larquey : Pierre Broussel
    Jean Marais : François Ier
     photo paris_etait_conte_03.jpg

    Lana Marconi : la reine Marie-Antoinette
     photo paris_etait_conte_10.jpg

    Michèle Morgan : Gabrielle d'Estrées
     photo paris_etait_conte_05.jpg

    Gisèle Pascal : la comtesse de Montebello
    Simone Renant : la marquise de La Tour-Maubourg
    Renée Saint-Cyr : l’Impératrice Eugénie
    Jean Tissier : le gardien du musée Carnavalet
    Gérard Philipe : le trouvère
    ---

    ---
    Andrex : Paulus
    Antoine Balpêtré : Paul Verlaine, le poète
    René Blancard : Aubineau
    Jeanne Boitel : Mme Geoffrin et la comédienne Sarah Bernhardt
    Gilbert Bokanowski : le roi Louis XVI et Hugues Aubriot
    Julien Carette : un cocher
    Pauline Carton : la bouquiniste
    ...

     photo paris_etait_conte_08.jpg

    Des étudiants sont chez un professeur qui, sans toujours garder l'ordre chronologique, leur raconte l'histoire de Paris. Les premières images, remarquables, montrent les bords d'une paisible et claire rivière coulant sous un ciel d'azur. Une petite île qui en occupe le milieu coupe le fil du courant. Les habitants du lieu paraissent de bien bonnes gens déjà. Mais déjà aussi les invasions commencent et les rapports entre nouveaux arrivés et occupants anciens donnent lieu à des difficultés, malgré l'intervention de sainte Geneviève et de sainte Jeanne d'Arc. On passe hâtivement des Gaulois aux Romains, autres Huns et Francs desquels on dit qu'ils se servaient de la francisque, arme à double tranchant. On ne s'étend pas sur les règnes de Louis XIV et XV qui ont été « étudiés » dans « Si Versailles ». On n'entre pas non plus dans les détails de la vie de Napoléon 1er puisqu'un flim lui a été consacré, mais nous assistons à la mort de Henri III et IV, au débat de conscience de ce dernier sagement conseillé par Gabrielle d'Estrées, nous savons qu'Agnès Sorel donna de moins bons conseils à Charles VII et que Louis XI fit d'utiles innovations dont nous profitons encore. Et avant d'arriver aux successives républiques, aux cafés littéraires avec Flaubert et Verlaine, on a connu Voltaire, assisté à la mort de Louis XVI et Marie-Antoinette, aux fêtes impériales avec Eugénie. Le tout entrecoupé par l'histoire tragi-comique de Latude, éternel prisonnier à la Bastille. Pour ce qui est de l'histoire de ces cent dernières années, c'est une vieille dame qui évoque ses souvenirs dans lesquels sont inclus ceux de la belle époque. Un trouvère intervient plusieurs fois au cours de la chronique pour commenter allègrement par vers et chansons les événements de Paris.

     photo paris_etait_conte_13.jpg

     photo michelemorgan003.jpg

     photo si-paris-nous-etait-conte-1956-02-g.jpg photo si-paris-nous-etait-conte-1956-03-g.jpg photo si-paris-nous-etait-conte-1956-04-g.jpg photo si-paris-nous-etait-conte-1956-05-g.jpg
     photo si-paris-nous-etait-conte-1956-06-g.jpg



    0 0
  • 09/25/15--01:30: Guitry-1955-Napoléon
  •  
    Napoléon
    1955 - 2hres
    AVI | H.264 | 720x400  | AC3 | 2,2 Go


    Napoléon
    1955 - 2hres
    ---

    ---
    Réalisation : Sacha Guitry
    Scénario, Adaptation, Dialogue : Sacha Guitry
    Assistants réalisateur : Patrice Dally, Gérard Renateau, Jean Vivet


    Distribution:

    Michèle Morgan (Joséphine de Beauharnais)



    Danielle Darrieux (Eléonore Denuelle)
    ---

    ---
    Sacha Guitry (Talleyrand)

    Raymond Pellegrin (Napoléon)

    Daniel Gélin (Bonaparte)

    Lana Marconi (Marie Walewska)

    Micheline Presle (La reine Hortense de Beauharnais)

    Gianna Maria Canale (Pauline Borghèse)

    Pauline Carton (Une aubergiste)
    Dora Doll (Une merveilleuse)
    Dany Robin (Désirée Clary)
    Pierre Brasseur (Barras)

    Serge Reggiani (Lucien Bonaparte)

    Noël Roquevert (Le général Cambronne)
    Jean Marais (Le comte de Montholon)

    Yves Montand (Le maréchal Lefebvre)
    Orson Welles (Sir Hudson Lowe)

    Erich von Stroheim (Ludwig van Beethoven)
    •Michèle Cordoue (Julie Clary) •Patachou ("Madame Sans-Gêne") •Nicole Maurey (Mme Tallien) •Maria Favella (Mme Laetitia) •Marguerite Pierry (Mme de Chabrol-Trompiez) •Jeanne Boitel (Mme de Dino) •Anna Amendola (Caroline Murat) •Maria Schell (Marie-Louise, l'archiduchesse d'Autriche) •Cosetta Greco (Elisa Bacciochi) •Miss Darling (Legitimus) (Blanche, la nourrice) •Madeleine Lebeau (Émilie Pellapra) •Simone Paris (La comtesse de Blanc-Mesnil) •Marie Mansart (Mme Bertrand) •Anne Carrère (Mme Hamelin) •Betty Beckers (Une merveilleuse) •Michèle Ginesty (Une merveilleuse) •Janine André (Une merveilleuse) •Liliane Piquet (Une merveilleuse) •Catherine Brieux (Une merveilleuse) •Colette Brumaire (Une merveilleuse) •Jacqueline Chambord "Judith Magre" (Une merveilleuse) •Olga Nielsen (Une merveilleuse) •Yvonne Hebert (Une merveilleuse) •Paulette Andrieux (Une merveilleuse) •Michèle Bernard (Une merveilleuse) •Noëlle Bourdin (Une merveilleuse) •France Degan (Une merveilleuse) •Françoise Jacquier (Une merveilleuse) •Nadine Tallier (Une merveilleuse) •Martine Alexis (Mlle Delacroix) •Flore Florence (Mme Clary, mère) •Henri Vidal (Le maréchal Murat) •Luis Mariano (Garat, le chanteur) •Jean Chevrier (Le général Duroc) •Maurice Escande (Louis XV) •Jean Marchat (Le général Bertrand) •Jean Piat (Junot) •Daniel Ivernel (Cambacérès) •Gilbert Gil (Louis Bonaparte) •Lucien Baroux (Louis XVIII) •Robert Manuel (Joseph Bonaparte) •Clément Duhour (Le maréchal Ney) •Roger Pigaut (La marquis de Caulaincourt) •Maurice Teynac (Le comte Emmanuel de las Casas) •Jean-Jacques Delbo (Le général Becker) •Jacques Dumesnil (Jean-Baptiste Bernadotte) •Gino Antonini (Le pape Pie VII) •Louis Arbessier (Le maréchal Berthier) •Umberto Melnati (Le cardinal Fesch) •Jacques Varennes (Boissy d'Anglas) •Claude Arlay (Jérôme Bonaparte) •Gilbert Bokanowski (Louis XVI et Marchand) •Marcel Vallée (Le général Carteaux) •Aimé Clariond (Corvisart) •Jean Paqui "Le chevalier d'Orgeix" (Le général Flahaut) •Jean Debucourt (Fouché) •Roland Alexandre (Le comte de Blanc-Mesnil) •Jean Danet (Le général Gourgaud) •Georges Vitray (Gohier) •Charles Moulin (Le général Mortier) •Armand Mestral (Le général Oudinot) •O.W. Fischer (Le prince Von Metternich) •Jean-Pierre Aumont (Regnault de St-Jean d'Angely) •Howard Vernon (Lord Liverpool) •Denis d'Inès (Sieyes) •Marcel Journet (Choiseul) •Lucien "ou Jean-Marc" d'Anthony (Marmont) •Antonio (Le coiffeur) •André Chanu (Le général Petit) •Roland Bourdin (Méneval) •Bernard Lefort (Un chanteur) •Illial (Ali) ...


    1821. Talleyrand apprend la mort de l'Empereur. Pressé par un petit auditoire de curieux et de diplomates, il consent, pourvu que ce soit à sa manière, à raconter Napoléon. Voici l'éducation à Brienne, le premier succès militaire à Toulon. Dès lors nous verrons Bonaparte, qui s'occupe des affaires intérieures, de la guerre ou des femmes, remporter toutes les batailles. Du Consulat à l'Empire, de Joséphine à Marie-Louise, du Pont d'Arcole à Wagram. Mais il y a aussi Moscou et l'île d'Elbe, Waterloo et Sainte-Hélène. Et enfin, toujours vu par Talleyrand, l'entrée de l'Empereur dans le Panthéon imaginaire que son destin lui réservait.







    0 0
  • 09/25/15--01:46: Renoir-1955-French Cancan


  • French Cancan
    1955 - 1hre 45
    AVI | H.264 | 704x528 | Mp3 |  1,6 Go





     
    French Cancan
    1955 - 1hre 45
    ---
    Françoise Arnoul et Jean Gabin

    ---
    Réalisation : Jean Renoir
    Scénario : Jean Renoir sur une idée d’André-Paul Antoine
    Dialogues : Jean Renoir
    Musique : Georges Van Parys
    Assistants-réalisation : Serge Vallin, Pierre Kast ; stagiaires Jacques Rivette, Paul Seban


    Distribution:

    Jean Gabin : Henri Danglard, directeur du Paravent Chinois puis du Moulin-Rouge

    Françoise Arnoul : Nini, la petite blanchisseuse



    Maria Félix : Lola de Castro « la Belle Abbesse »


    Philippe Clay : Casimir dit Casimir le Serpentin
    Anna Amendola (voix chantée par Cora Vaucaire) : Esther Georges

    Jean-Roger Caussimon : le baron Adrien Walter
    Dora Doll : la Génisse

    Giani Esposito : le prince Alexandre
    Gaston Gabaroche : Oscar, le pianiste
    Jacques Jouanneau : Bidon
    Gaston Modot : le valet de chambre
    Jean Paredès : Coudrier
    Franco Pastorino : Paulo, l'ami de Nini
    Michèle Philippe : Éléonore
    Michel Piccoli : le capitaine Valorgueil
    Albert Rémy : Barjolin
    France Roche : Béatrix
    Jean-Marc Tennberg : Savate
    Valentine Tessier : Madame Olympe, la mère de Nini
    Édith Piaf : Eugénie Buffet

    Patachou : Yvette Guilbert
    Pâquerette : Prunelle, la clocharde •Palmyre Levasseur : une blanchisseuse •Rosy Varte : une cliente du café •André Claveau : Paul Delmet •Jean Raymond : Paulus •Pierre Olaf : le Pierrot siffleur •Léo Campion : le commandant •Hubert Deschamps : le garçon de café •Max Dalban : le patron de la « Reine Blanche » •Maximilienne : 1re cliente mécontente à la blanchisserie •Michèle Nadal : Bigoudi •Jaque Catelain : Gustave, le ministre •Anne-Marie Mersen : Paquita •Jacques Marin : un homme dans la file d'attente •Paul Mercey : un bourgeois •Lydia Johnson : Guibole, le professeur de danse •Annick Morice : Thérèse •Sylvine Delannoy : Titine •Laurence Bataille : la Pygmée •Jedlinska : la Gigolette


    La danseuse Lola partage ses faveurs entre Danglard, propriétaire du « Paravent Chinois », et Walter, commanditaire de ce cabaret. Comme Lola fait une scène à Danglard qui a remarqué la jeune blanchisseuse Nini, Walter, furieux, reprend ses capitaux. Danglard ruiné décide cependant de lancer le French-Cancan au « Moulin-Rouge » avec, comme vedette, Nini qui est devenue sa maîtresse. Lola jalouse fait racheter le terrain par Walter. Danglard, qui a eu une altercation avec l'ex-amant de Nini, se trouve blessé et à nouveau ruiné. Heureusement, le Prince Alexandre, par amour pour Nini, accepte de commanditer l'établissement. L'ouverture du Moulin-Rouge sera un véritable triomphe.


    • 1956 : Grand Prix de l'Académie du Cinéma
    ---
    Entrevue avec Max Douy

    ---









    0 0


    Des gens sans importance
    1955 - 1hre 38
    Generic MPEG-4 | 720x544 | Mp3 | 670,2 Mo



     photo aff_gens_sans_importance-02.jpg
    Des gens sans importance
    1955 - 1hre 38
    ---
    ---
    Réalisateur: Henri Verneuil   
    Assistant réalisateur: Jacques Rouffio   
    Auteur de l'oeuvre originale: Serge Groussard   
    Dialoguiste: François Boyer

     photo gens_sans_importance-01.jpg

    Distribution:

    Jean Gabin : Jean Viard, routier, amant de Clotilde
     photo gens_sans_importance-02.jpg

    Françoise Arnoul : Clotilde Brachet « Clo », serveuse
     photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-01.jpg
     photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-02.jpg photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-03.jpg
     photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-04.jpg

    Paul Frankeur : Émile Barchandeau, restaurateur
     photo gens_sans_importance-04.jpg

    Pierre Mondy : Pierrot Berty, coéquipier de Jean
     photo gens_sans_importance-03.jpg

    Dany Carrel : Jacqueline Viard, la fille ainée
     photo DanyCarrel_gens_sans_importance-01.jpg
     photo DanyCarrel_gens_sans_importance-02.jpg photo DanyCarrel_gens_sans_importance-03.jpg
     photo DanyCarrel_gens_sans_importance-04.jpg

    Lila Kedrova : Mme Vacopoulos, la tenancière
     photo gens_sans_importance-05.jpg

    Robert Dalban : Gilier, le contremaître de la société
     photo gens_sans_importance-06.jpg

    Yvette Etiévant : Solange Viard, l'épouse de Jean
    Nane Germon : Mme Cussac, la mère de Clotilde
    Pierre Fromont : Brégier, un routier
    Max Mégy : Philippe, l'ami de Jacqueline
    Héléna Manson : Germaine Constantin, l'avorteuse
    Marcelle Arnold : la concierge des Viard
    ...

     photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-05.jpg

    Jean Viard et son second, Berly, routiers sur Paris-Bordeaux, s'arrêtent une nuit de Noël à bout de fatigue au relais Barchan-deau. Clotilde (Clo), ia serveuse du moment, recherche Jean ; elle est jolie et désemparée ; s'apercevant qu'il est marié, elle le laisse en paix. A Paris, Jean trouve en rentrant la stupidité rogue du contrôleur de route, l'incompréhension et les reproches de sa femme, la méchanceté inconsciente de sa fille Jacqueline. Au voyage suivant, Jean accepte Clo dans son camion : elle quitte sa place et rentre pour quelques jours chez sa mère, à Bordeaux, le temps de retrouver du travail. Mais la mère refuse : Armand, le beau-père « actuel » est si jeune. Clo demande à Jean de la ramener chez Barchandeau ; et c'est à la faveur de la nuit leur premier baiser. Cinq mois passent. Jean arrête à chaque voyage.

     photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-06.jpg photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-07.jpg

    Trop peu au gré de Clo qui se plaint le jour vient où Jean, excédé des brimades du contrôleur, cogne et se retrouve à pied. Clo sait alors qu'elle attend un enfant ; elle l'écrit à Jean, mais la lettre reste en souffrance au dépôt. Clo rejoint Jean à Paris, et trouve un emploi de bonne dans une maison de passe tenue par Mme Vaco (Vacopoulos). Jean décide, dès qu'il aura du travail, de liquider la famille et de partir avec Clo. Mais les choses sont brusquées : Jacqueline intercepte la lettre de Clo et la lit à sa mère : Jean quitte le foyer. Clo, de son côté, doit révéler à sa patronne qu'elle est enceinte ; pour conserver sa place et éviter d'autres ennuis a Jean, elle accepte sur le conseil de Mme Vaco l'avortement. Jean, qui ne sait rien, la prend le lendemain dans son camion (il a un job provisoire). Voyage très pénible : 300 kilometres dans un brouillard croissant. Le camion stoppe devant un barrage. Jean appelle une ambulance, mais Clo mourra avant d'arriver. Nous apprenons que Jean rentrera au foyer.

     photo francoise_arnoul_gens_sans_importance-08.jpg

    Generic MPEG-4 | 720x544 | Mp3 | 670,2 Mo

     photo gr_gens_sans_importance-01.jpg
     photo gr_gens_sans_importance-02.jpg photo gr_gens_sans_importance-03.jpg
     photo mag_gens_sans_importance-01.jpg
     photo mag_gens_sans_importance-02.jpg photo mag_gens_sans_importance-03.jpg photo mag_gens_sans_importance-04.jpg


    Françoise Arnoul
     photo francoise_arnoul_037.jpg


    Dany Carrel
     photo 28_Dany_Carrel.jpg

    0 0


    Les amants du Tage
    1954 - 2hres 03
    DivX 5,0 | 696x528 | Mp3 | 1,5 Go




    Photobucket
    Les amants du Tage
    1954 - 2hres 03
    ---

    ---
    Réalisateur: Henri Verneuil
    Assistant réalisateur: Claude Pinoteau
    Scénario: Marcel Rivet
    D’après une nouvelle de: Joseph Kessel
    Musique: Michel Legrand

    Photobucket

    Distribution:

    Françoise Arnoul : Kathleen Dinver
    Photobucket
    PhotobucketPhotobucket
    Photobucket

    Daniel Gélin : Pierre Roubier
    Photobucket
    PhotobucketPhotobucket

    Trevor Howard : l’inspecteur Lewis
    Photobucket

    Amália Rodrigues : Amália
    ---

    ---

    Marcel Dalio : Porfirio
    Georges Chamarat : l'avocat
    Ginette Leclerc : Maria
    Jacques Moulières : Manuel
    Betty Stockfeld : Maisie



    Photobucket

    27 août 1944, les troupes alliées libèrent Paris. Un soldat, Pierre Roubier, se précipite chez lui : il y surprend sa femme en galante compagnie et, de rage, l’abat d’une rafale de mitraillette. Il sera acquitté grâce à son avocat, qui a plaidé la légitime colère d’un héros de guerre. Exilé à Lisbonne, Pierre est taxi. Il habite chez Maria, seule avec son fils Manuel, un gamin déluré qui sert de guide aux touristes. Un jour, Pierre a conduit une jeune femme, Kathleen Dinver, à son hôtel. Son mari est mort dans un accident de voiture ; elle a hérité de sa fortune. Kathleen retrouve Pierre dans une boîte où chante Amalia, une amie de celui-ci. Les deux jeunes gens sympathisent et deviennent bientôt amants.

    Photobucket

    Un mystérieux individu, Richard Lewis, suit la jeune femme dans tous ses déplacements. Un soir, Pierre, qui a tout dit de son passé à Kathleen, voit Lewis rôder autour de l’immeuble où habite celle-ci et croit que c’est son amant. Elle le rassure, lui expliquant que la famille Dinver, persuadée qu’elle a tué son mari, a lancé sur sa trace un inspecteur de Scotland Yard, Lewis. Bien sûr, Catherine Clérand – c’est son nom de jeune fille – affirme son innocence. Convaincu, Pierre provoque Lewis à son hôtel : « Foutez-lui la paix ! Je sais. » Mais le policier insinue : « Il y a aussi ce qu’elle n’a pas dit. »

    Photobucket

    Peu après, Catherine confie à son amant qu’elle était vendeuse de parfums avant son mariage, mais ajoute : « Tout ce qui s’est passé avant toi ne te regarde pas ». Ce qui plonge Pierre dans le doute. Il relance Lewis, qui lui révèle que Dinver n’est pas mort il y a un an comme Catherine le lui a affirmé, mais il y a seulement deux mois. « Tu m’as menti » reproche-t-il à celle qu’il aime et qui rompt. « Je pars demain » annonce Pierre, à qui Porfirio, un ami d’Amalia, a retenu un passage sur un cargo en partance pour le Brésil. Catherine rejoint Pierre à la boîte d’Amalia et lui avoue enfin : « Je l’ai tué pour ne pas redevenir pauvre » « Tu vas partir avec moi » consent Pierre.

    Photobucket

    Le bateau va appareiller. Sur le quai avec Pierre, Lewis abat sa dernière carte : « Pourquoi vous a-t-elle tout avoué le jour où je lui ai retiré son passeport ? ». Pierre ne se fait plus guère d’illusions sur la sincérité des sentiments de Catherine. Celle-ci comprend qu’elle n’a qu’un moyen de lui prouver son amour : se livrer à la police. Alors que le bateau est déjà au large, Pierre voit s’éloigner sur le quai les silhouettes de Lewis et de Catherine, sa bien-aimée, dont il crie en vain le nom.

    Photobucket


    DivX 5,0 | 696x528 | Mp3 | 1,5 Go

    Photobucket
    Photobucket


    Françoise Arnoul
    Photobucket

    0 0



    0 0
  • 09/26/15--01:31: Capricorne
  • 0 0


    Une histoire d'amour suédoise
    En kärlekshistoria
    1970 - 1hre 52 | VoStFr incrustés
    Mp4 | H.264 | 1013x572 | AAC | 1 Go



     photo aff_hist_amour_suedoise-2.jpg
    En kärlekshistoria
    Une histoire d'amour suédoise
    1970 - 1hre 52 | VoStFr incrustés
    ---

    Ann-Sofie Kylin
    ---

     photo aff_hist_amour_suedoise-3.jpgUne histoire d'amour suédoise
    1970

    Réalisateur et scénariste: Roy Andersson

    Distribution:

    Rolf Sohlman (Pär)
    Ann-Sofie Kylin (Annika)
    Bertil Norström (John, le père d'Annika)
    Margreth Weivers (Elsa, la mère d'Annika)
    Lennart Tellfeldt (Lasse, le père de Pär)
    Maud Backéus (Gunhild, la mère de Pär)
    Anita Lindblom (Eva, la tante d'Annika)
    Gunnar Ossiander (le grand-père de Pär)

    Pär est en formation chez son père, propriétaire d’un petit garage. Il a une mobylette, avec laquelle il rejoint ses copains ou drague les filles. L’une d’entre elles lui plaît : Annika, 15 ans, blonde, belle et douce. Les deux ados se cherchent sans oser se parler. Grâce à l’intervention d’amis, ils parviennent enfin à se dire combien ils se plaisent. Pär est molesté par un autre garçon devant Annika. Fou d’humiliation, il s’enfuit et refuse de reprendre contact avec elle. Très abattue, elle cherche à le revoir, et lui, toujours amoureux, finit par se laisser faire. Elle le reçoit chez elle alors que ses parents, dont la mésentente est flagrante, s’absentent pour deux jours. Pär et Annika passent la nuit ensemble. Au matin, la tante d’Annika, dépressive, les trouve ensemble. Leur amour l’émeut, elle qui se sent si seule. Pour la fête de l’écrevisse, Annika est invitée par les parents de Pär dans leur cabane de pêche. Les deux ados sont heureux de se retrouver. Le lendemain soir, un repas très joyeux s’organise avec quelques amis, ainsi qu’avec la mère, la tante et le petit frère d’Annika. Le père, retenu à son travail, doit les rejoindre plus tard. Quand il arrive enfin, il est, comme souvent, d’humeur maussade et boit beaucoup. Il se montre déplaisant avec ses hôtes, puis disparaît. Chacun craint qu’il se soit noyé dans l’étang proche. Une battue est organisée... Une battue à laquelle il se joint bientôt !

    ---
    ---

    Mp4 | H.264 | 1013x572 | AAC | 1 Go

     photo gr_hist_amour_suedoise-1.jpg photo gr_hist_amour_suedoise-2.jpg photo gr_hist_amour_suedoise-3.jpg
     photo gr_hist_amour_suedoise-4.jpg photo gr_hist_amour_suedoise-5.jpg photo gr_hist_amour_suedoise-6.jpg


    Ann-Sofie Kylin

    0 0
  • 09/26/15--06:25: Kast-1957-Amour de poche

  • Amour de poche
    1957 - 1hre 25
    Generic MPEG-4 | 640x480 | Mp3 | 998,5 Mo



     photo aff_fr_amour_poche-2a.jpg
    Amour de poche
    1957 - 1hre 25
    ---
    Agnès Laurent et Jean Marais
    ---
    Réalisateur: Pierre Kast
    Assistants réalisateur: Bernard Toublanc-Michel et Noël Burch
    Scénaristes: France Roche et Pierre Kast
    Auteur de l'oeuvre originale: Waldemar Kaempfert
    Dialoguiste: France Roche

     photo amour_poche-3.jpg photo amour_poche-2.jpg
    Distribution:

    Jean Marais (le professeur Jérôme Nordman)
     photo amour_poche-4.jpg
     photo amour_poche-5.jpg photo amour_poche-6.jpg

    Geneviève Page (Edith Guérin)
     photo Genevieve_Page_amour_poche-1.jpg
     photo Genevieve_Page_amour_poche-2.jpg photo Genevieve_Page_amour_poche-3.jpg
     photo Genevieve_Page_amour_poche-4.jpg

    Agnès Laurent (Simone "Monette" Landry)
     photo Agnes_Laurent_amour_poche-1.jpg photo Agnes_Laurent_amour_poche-2.jpg

    France Roche (Anne-Lise)
     photo amour_poche-8.jpg

    Régine Lovi (Brigitte)
    Amédée (Maubru)
    Alfred Pasquali (Bataillon)
    Joëlle Janin (Solange)
    Jean-Claude Brialy (Jean-Loup Pradet)
    Yves Barsacq (un étudiant)
    Hubert Deschamps (l'inspecteur Julien)
    Jacques Hilling (un professeur)
    Jean-Pierre Melville (le commissaire Henry)
    Boris Vian (le gérant des bains de bison)
    Alex Joffé (le vendeur articles de camping)
    Victor Vicas (le secrétaire de mairie)
    Alexandre Astruc (un employé des objets trouvés)
    Christian-Jaque (un employé des objets trouvés)
    Léo Joannon (un employé des objets trouvés)

     photo amour_poche-9.jpg

    Le professeur Dorman est un jeune chimiste qui poursuit dans son laboratoire des études sur la conservation de la vie par « pétrification ». Edith, sa fiancée, ambitionne pour lui un poste plus lucratif et voudrait le voir cesser ses expériences. Elle pense avoir trouvé la solution dans l'utilisation du renom scientifique de Dorman à des fins publicitaires : elle lui demande de signer un contrat qui va le lier à une marque de boisson. C'est à ce moment qu'une des élèves de Dorman à la Faculté réussit à se faire admettre par lui comme assistante.

     photo amour_poche-10.jpg

    C'est à ce moment égale-ment que le chimiste découvre l'extraordinaire pouvoir du liquide qu'il a inventé : ses sujets d'expériences sont à la fois pétrifiés et réduits à une taille minuscule. Le maître et l'élève se trouvent rapprochés par cette découverte et, les intrigues d'Edith faisant le reste, Dorman et Monette ne se cachent plus qu'ils s'aiment. L'arrivée d'Edith au laboratoire va compromettre le professeur qui se trouve en compagnie de Monette quand celle-ci, pour ne pas être découverte, absorbe le fameux liquide. Aussitôt transformée en une petite statuette que Dorman dissimule dans sa poche, la voici devenue « l'Amour de poche ».

     photo amour_poche-11.jpg

    Après bien des tentatives infructeuses, Dorman trouve le moyen de rendre à Monette sa taille normale et sa vie et le couple, quand il voudra se réunir sans éveiller les soupçons d'Edith, n'aura qu'à recommencer l'expérience. Mais Edith veille de son côté et s'empare de Monette alors qu'elle n'est qu'une statuette. Edith se livre alors au chantage : ou bien Dorman l'accompagne en Amérique pour donner suite à ses projets ambitieux,, ou bien elle jette à la mer, le jour de son départ, la minuscule Monette qui se trouve actuellement en lieu sûr. Edith ignore que c'est justement en plongeant la statuette dans la mer que Dorman rend à Monette son apparence normale. Le jour du départ, ayant annoncé à sa « fiancée » qu'il refuse de l'accompagner, il n'a plus qu'à plonger pour repêcher Monette qu'Edith lâche du pont du navire.

     photo amour_poche-12.jpg

    Generic MPEG-4 | 640x480 | Mp3 | 998,5 Mo

     photo aff_fr_amour_poche-3.jpg photo aff_fr_amour_poche-4.jpg


    Geneviève Page
     photo genevieve_page_003.jpg


    Agnès Laurent

    0 0

    Photobucket

    En effeuillant la Marguerite
    1956 - 1hre 40
    Generic MPEG-4 | 576x432 | AC3 |  1,37 Go



    Photobucket
    En effeuillant la Marguerite
    1956 - 1hre 40
    ---
    ---
    Réalisation : Marc Allégret
    Scénario : William Benjamin
    Adaptation : Marc Allégret, Roger Vadim
    Dialogue : Roger Vadim
    Assistant réalisateur : Paul Feyder, Pierre Boursans

    Photobucket

    Distribution:

    Brigitte Bardot : Agnès Dumont, la fille du général
    Photobucket
    Photobucket
    Photobucket
    Photobucket

    Daniel Gélin : Daniel Roy, le journaliste de France Actualité
    ---
    ---
    Photobucket

    Robert Hirsch : Roger Vital, le photographe de presse
    Darry Cowl : Hubert Dumont, le frère d'Agnès
    ---
    ---
    Luciana Paluzzi : Sofia, l'amie italienne
    Nadine Tallier : Magali, le premier flirt de Daniel
    Photobucket

    Françoise Arnoul : Dans son propre rôle
    Jacques Dumesnil : Le général Dumont • Madeleine Barbulée : Mme Dumont, la femme du général • Georges Chamarat : Bacchus, le facteur • Mischa Auer : Alexis, le chauffeur de taxi • Mauricet : Mr Valentin, l'organisateur du concours • Yves-Marie Maurin : Toto, un petit frère d'Agnès • Patrick Dewaere/Maurin : Un autre frère d'Agnès • Jacques Jouanneau : Edouard, un ami de Daniel • Henri Garcin : Un autre ami de Daniel • Jean-Loup Philippe : Un autre ami de Daniel • Michel Constantin : Un spectateur du strip-tease • Marc Eyraud : Un photographe • Anne Collette : "Croquemitaine", la secrétaire • Gabrielle Fontan : La professeur de musique


    Photobucket

        Agnès Dumont, la fille du général commandant de place de Vichy, a publié un roman à clef. Elle échappe à la colère de son père et gagne Paris où elle retrouve son frère, gardien du musée Balzac. Une suite de quiproquos la fait se brouiller avec un journaliste qu'elle a rencontré et l'amène à vendre de bonne foi un livre du musée.

    Photobucket

        Pour le racheter, elle s'engage dans un concours de strip-tease dont elle gagne la demi-finale. La finale ayant lieu à Vichy, elle est forcée de s'y rendre, suivie bientôt de son frère. Elle y évite de justesse une exhibition de plus, grâce à une avance de son éditeur.

    Photobucket


    ---------------------------- ƒƒ --------------------------- 
    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket
    ---------------------------- ƒƒ ---------------------------
    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket
    ---------------------------- ƒƒ ---------------------------
    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket
    ---------------------------- ƒƒ ---------------------------
    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket

    Photobucket
    ---------------------------- ƒƒ ---------------------------

    Photobucket
    Photobucket

    0 0

    Photobucket

    Le Pays d'où je viens
    1956 - 1hre 40
    DivX 5,0 | 720x572 pixels | Mp3 | 932 Mo

    Photobucket


     photo aff2a.jpg 
    Le Pays d'où je viens
    1956 - 1hre 40
    ---
    ---
    Réalisateur : Marcel Carné
    Assistant réalisateur : Jean Vivet
    Scénario : Jacques Emmanuel, Marcel Carné et Marcel Achard.
    Dialogues : Marcel Achard

     photo pay_ou_je_viens-12.jpg

    Distribution:  

    Gilbert Bécaud : Julien Barrère / Éric Perceval
     photo pay_ou_je_viens-09.jpg

     Françoise Arnoul : Marinette Hardouin
    ---
    ---
     photo pay_ou_je_viens-10.jpg

    Jean Toulout : Oncle Ludovic
    Claude Brasseur : Roland
    André Gabriello : le patron de la brasserie
    Madeleine Lebeau : la pharmacienne
    ---
    ---
    Gaby Basset : la caissière 
    Jean-Pierre Bremmer : Michel 
    Chantal Gozzi : Sophie 
    Marcel Bozzuffi 
    Gabrielle Fontan
    Georges Debot 
    Jacques Dhéry : Le premier sbire 
    Émile Drain 
    Camille Guérini 
    Charles Lemontier 
    Gilbert Moreau

     photo francoiseannettegautsch.jpg
    Un fils de famille, qui court la campagne en tirant des chèques sur la banque paternelle, est poursuivi par les envoyés de son oncle, qui doivent le ramener sans esclandre dans le giron familial. C'est la nuit de Noël...
     photo pays-d-ou-je-viens-1956-01-g.jpg


    0 0
  • 09/26/15--11:10: Vadim-1957-Sait-on jamais

  • Sait-on jamais
    1957 - 1hre 34
    Generic MPEG-4 | 624x272 | Mp3 | 694 Mo



     photo aff_sait_on_jamais-02.jpg
    Sait-on jamais
    1957 - 1hre 34
    ---
    ---
    Réalisateur: Roger Vadim   
    Assistants réalisateur: Bernard Deflandre et Jacques Poitrenaud   
    Scénariste et dialoguiste: Roger Vadim

     photo sait_on_jamais-01.jpg

    Distribution:

    Françoise Arnoul : Sophie
     photo francoise_arnoul_sait_on_jamais-01.jpg
     photo francoise_arnoul_sait_on_jamais-02.jpg photo francoise_arnoul_sait_on_jamais-03.jpg
     photo francoise_arnoul_sait_on_jamais-04.jpg photo francoise_arnoul_sait_on_jamais-05.jpg
     photo francoise_arnoul_sait_on_jamais-06.jpg

    Robert Hossein : Sforzi
     photo sait_on_jamais-02.jpg

    Christian Marquand : Michel Lafaurie
     photo sait_on_jamais-04.jpg

    Otto Eduard Hasse : Eric Von Bergen
     photo sait_on_jamais-03.jpg

    Franco Fabrizi : l’inspecteur Busetti
     photo sait_on_jamais-05.jpg

    Franco Andrei : Bernard
    Carlo Delle Piane : Jeannot
    Mario Passante : un inspecteur
    Lila Rocco : Lisa
    Margaret Rung : la comtesse
    Christian Cazau : Coco
    Venantino Venantini
    Daniel Emilfork

     photo sait_on_jamais-08.jpg

     photo gr_sait_on_jamais-05.jpg 
    Michel est un ancien parachutiste, actuellement reporter-photographe ; il rencontre dans un cinéma de Venise une ravissante Française, Sophie, dont il tombe amoureux. La jeune fille habite avec un mystérieux Allemand, le baron Eric von Bergen, qui l'a recueillie et qui a assuré son éducation. Bergen est à la tête d'une bande de faux monnayeurs et son secrétaire Sforzi est étroitement surveillé par l'Interpol. Sophie a été la maîtresse de Sforzi et bien que dédaignée par lui désormais, elle lui reste étrangement attachée par les sens. A la fois pour échapper à son emprise et aussi parce qu'elle aime sincèrement Michel, elle s'enfuit pour venir habiter avec le journaliste. Le baron, très affecté par le départ de la jeune fille, révèle à Sforzi qu'il a fait d'elle l'héritière de son immense fortune. Il compte que son secrétaire, poussé par l'intérêt, reprendra Sophie à Michel. C'est d'ailleurs ce qui arrive ; mais l'aventurier, froidement, exige du baron le partage de sa fortune. Furieux, von Bergen veut tout révéler à Sophie et Sforzi le tue en s'arrangeant pour que les soupçons pèsent sur Michel. Bien entendu, la vérité finira par éclater ; Sforzi sera tué et Sophie reviendra à Michel.



     photo sait_on_jamais-09.jpg

     photo gr_sait_on_jamais-01.jpg
     photo gr_sait_on_jamais-02.jpg photo gr_sait_on_jamais-03.jpg photo gr_sait_on_jamais-04.jpg


    Françoise Arnoul
     photo francoise_arnoul_062.jpg

older | 1 | .... | 169 | 170 | (Page 171) | 172 | 173 | .... | 265 | newer