Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


older | 1 | .... | 196 | 197 | (Page 198) | 199 | 200 | .... | 265 | newer

    0 0
  • 02/08/16--04:57: Sauvajon-1950-Ma pomme
  • Ma Pomme
    1950 - 1hre 42
    Generic MPEG-4 | 496x400 pixels | Mp3 | 691 Mo

    Ma Pomme
    1950 - 1hre 42
    ---

    ---
    Réalisation : Marc-Gilbert Sauvajon
    Scénario, adaptation et dialogues : Marc-Gilbert Sauvajon
    Assistants réalisateur : Claude Pinoteau, Ulrich Picard

    Photobucket

    Distribution:

    Maurice Chevalier : Maurice Vallier dit "Ma pomme", clochard
    Photobucket

    Sophie Desmarets : Caroline Peuchat, la femme du banquier




    Véra Norman : Claire Andrieux, l'hôtesse de l'air


    Raymond Bussières : Fricotard, le clochard ami de Maurice
    Photobucket

    Jean Wall : M. Peuchat, le banquier
    Jane Marken : Mme Deply
    Jacques Baumer : Maître Dubuisson, notaire
    Félix Paquet : Valentin, le domestique des "Peuchat"
    Jean Hebey : M. Bourdonnais, le patron du restaurant
    Jacques Dynam : Jacques Turpin, l'architecte amoureux de Claire
    Barbara Shaw : Coppélia
    Suzanne Grey : La serveuse du restaurant
    Odette Barencey : La concierge
    Fernand Rauzena : Le maestro
    Pierre Juvenet : Le président

    ...

    Photobucket

    En démolissant une maison, des ouvriers découvrent un trésor. Le testament partage le magot entre les héritiers à la conditions que l'aîné accepte l'héritage. Cet aîné est un clochard surnommé « Ma Pomme ». Ecoeuré par la mentalité de ses co-héritiers, il décide de refuser mais un quatrième descendant fait son apparition : c'est Claire, une charmante hôtesse de l'air qui ne peut se marier faute d'argent.

    Photobucket

    « Ma Pomme » accepte l'héritage ; Claire, devenue riche, est délaissée par son mari trop fier et est sur le point de se donner à l'un des autres héritiers. « Ma Pomme », qui est amoureux d'elle, réussit à la sauver. Comprenant les dangers d'une trop grande richesse, il lègue tous ses biens aux déshérités, et reprend la route en chantant, avec son vieux copain de toujours.

    Photobucket




    Photobucket

    0 0
  • 02/08/16--06:07: Schnéevoigt-1929-Laila
  • Laila
    1929 - 2hres 26 - VoStFr
    H.264 (MKV) | 698x464 pixels | AC3 | 2,26 Go

    Laila
    1929 - 2hres 26 - VoStFr
    ---

    ---
    Réalisation: George Schnéevoigt
    Scénaristes: Jens Andreas Friis et George Schnéevoigt

    Photobucket

    Distribution:

    Mona Mårtenson: Laila




    Cally Monrad: Mor Laagje, hans kone
    Photobucket


    Tryggve Larssen: Jåmpa
    Harald Schwenzen: Anders
    Peter Malberg: Aslag LaagjeHenry Gleditsch: Mellet
    Finn Bernhoft: C.O. Lind, handlesmann
    Lilly Larson-Lund: Hans hustru


    Photobucket

    Ibe Brekke: Magga, tjenestepike hos Lind
    Aslag Aslagsen Sara: Lasse, en tjenestegutt
    Rasmus Christiansen: Bror til C.O. Lind
    Alice O'Fredericks: Inger
    Mattis Morotaja: Melet som liten gutt


    Photobucket

    Karasjok, petit village isolé au fin fond de l'enneigé Finnmark, rugueuse région septentrionale de la Norvège. Le fringant C.O. Lind et son affable épouse viennent de partir en traineaux, accompagnés d'un autre couple, malgré un hiver particulièrement rigoureux, pour rejoindre la ville la plus proche, située à des kilomètres de leur habitation, pour faire baptiser leur nouveau-né, une petite fille âgée à peine de quelques semaines. Durant le long et pénible trajet, une violente attaque d'une horde de loups particulièrement agressifs déclenche une fuite éperdue et désespérée qui provoque la chute accidentelle du berceau. Ignorée par les canidés trop occupés à leur poursuite effrénée, la môme est épargnée, puis un peu plus tard recueillie par Jampa, un fruste Lapon en chasse, bras droit d'un autre autochtone, Aslag Laagje, possesseur du plus grand cheptel de rennes de la région, qui lui permettra d'adopter l'enfant qui sera appelée Laila...

    Photobucket

    Un an plus tard, Aslag, en tournée dans la contrée rencontre C.O. Lind dont il est client et fournisseur depuis fort longtemps, qui lui fait part fortuitement des atroces circonstances de la dramatique disparition de leur enfant. Il demande alors à son employé de rendre pour Noël, l'enfant à ses véritables parents, ce que ce dernier accomplit, la mort dans l'âme, le coeur brisé...

    Photobucket

    L'été suivant, alors que la famille Lind revit dans un bonheur enfin retrouvé, un canot à la dérive aborde négligemment les rives de leur village. Les occupants sont tous morts de la peste qui va se propager d'une manière foudroyante dans les environs. C'est encore une fois Jampa, de passage pour revoir son enfant chérie, qui découvrira l'horrible drame, des cadavres par dizaines et comme unique rescapée Laila, réfugiée chez de vieux voisins séniles et moribonds. A nouveau il emmène la gamine, désormais orpheline, chez lui, pour une nouvelle existence...



    Dix neuf ans plus tard, Laila, devenue une adorable jeune femme pleine de pétulance et de vigueur, promise depuis toujours à Mellet, le fils de son père adoptif, fait par hasard la rencontre d'Anders, le neveu de C.O. Lind qui comme son oncle tient un lucratif commerce, en compagnie de sa soeur, dans la ville proche. Une profonde attirance réciproque va peu à peu se mettre en place, lors de la joyeuse fête annuelle, parachevée par l'éclatante victoire de Laila dans la traditionnelle course de rennes. Alors que les sentiments entre les deux amoureux se précisent et que la jalousie de Mellet s'accentue dramatiquement, Anders tombe soudainement malade et ne peut venir au rendez-vous fixé par sa bien-aimée...

    Photobucket



     photo Laila-1.png photo laila-2.jpg


    0 0


    Et la tendresse ? Bordel !
    1979 - 1hre 33
    Mp4 | 640x412 | AAC | 845 Mo


     photo aff_tendresse_bordel-1.png
    Et la tendresse ? Bordel !
    1979 - 1hre 33
    ---
    Court extrait
    ---

     photo aff_tendresse_bordel-2.jpg
    Et la tendresse ? Bordel !
    1979


    Réalisateur et scénariste: Patrick Schulmann


    Distribution:

    Jean-Luc Bideau : Le couple phallocrate - François
    Marie-Catherine Conti : Le couple phallocrate - Carole
    Bernard Giraudeau : Le couple tendre - Luc
    Evelyne Dress : Le couple tendre -Eva
    Anne-Marie Philipe : Le couple romantique - Julie
    Régis Porte : Le couple romantique -Léo
    Stéphane Delcher : Autour des phallocrates - Tom, le neveu de François
    Roland Giraud : Autour des phallocrates - L'associé
    Cathy Reghin : Autour des phallocrates - Lili
    Virginie Vignon : Autour des phallocrates - Léa
    Gino Da Ronch : Autour des romantiques - Le serveur
    Sophie Berger : Autour des romantiques - Cat
    Janine Mondon : Autour des romantiques - La mère de Julie
    Marie-Noëlle Barre : Autour des autres - Anna
    Léo Campion : Autour des autres - Noé


     photo cap_tendresse_bordel-1.jpg
     photo cap_tendresse_bordel-2.jpg photo cap_tendresse_bordel-3.jpg
     photo cap_tendresse_bordel-4.jpg
     photo cap_tendresse_bordel-5.jpg photo cap_tendresse_bordel-6.jpg
     photo cap_tendresse_bordel-7.jpg


    Couple n° 1: François, directeur d'une revue pornographique, et Carole, femme au foyer. Phallocrate au dernier point, il ne songe qu'à allonger le nombre de ses conquêtes. Elle souffre mais accepte. Et la tendresse, alors? 
    ---
    ---
    Couple n° 2: Léo est timide. Julie est timide. Il la respecte; elle le respecte. Trop. Les parents s'en mêlent. Mariage en vue. Mais déjà la mécanique s'enraye: elle le surprend dans une situation délicate et croit devenir folle... Et la tendresse, alors? 
    ---
     ---
    Couple n° 3: Heureusement, il y a Eva et Luc. Après une brève crise due au "mal du chômeur", il gagne sa vie en faisant des enquêtes qui l'amènent à rencontrer François et Carole. Eva est infirmière dans une clinique pour "mal aimés" ou trop aimants, clinique où vient justement se soigner Julie. Clinique d'où sort un peu trop vite une jeune malade qui émascule François... Le phallocrate est réduit à l'impuissance - Le timide devient phallocrate - Mais Luc, Eva et leur chatte "Clitoris" survivent, surnagent, surpassent. Avec tendresse.


     photo cap_tendresse_bordel-14.jpg
     photo cap_tendresse_bordel-8.jpg photo cap_tendresse_bordel-9.jpg
     photo cap_tendresse_bordel-10.jpg photo cap_tendresse_bordel-11.jpg
     photo cap_tendresse_bordel-15.jpg

    Mp4 | 640x412 | AAC | 845 Mo

     photo gr_tendresse_bordel-1.jpg
     photo gr_tendresse_bordel-2.jpg photo gr_tendresse_bordel-3.jpg photo gr_tendresse_bordel-4.jpg
     photo gr_tendresse_bordel-5.jpg


    Evelyne Dress



    0 0
    0 0

    Segundo de Chomon
    Fantasy Movies
    1903-1912 - 144 min
    31 titres | H.264 (.MKV) | 720x560 | AC3 | 2,5 Go

    Segundo de Chomon
    Fantasy Movies
    1903-1912 - 144 min
    ---

    Le Petit Poucet
    ---
    Segundo de Chomón (connu également sous Chomont ou Chaumont) est un opérateur et réalisateur espagnol né en 1871 à Teruel et décédé en 1929 à Paris. Il demeure l'un des pionniers du cinéma d'animation. Il réalise ses premiers films en Espagne avant que Pathé ne l'attire en France où il travaillera sous le nom de Chaumont.


    Chomón étudie à Saragosse et voyage à Madrid, à Barcelone et à Paris. Dans cette ville, il est stupéfait par le travail cinématographique des frères Lumière et rencontre l'actrice Julienne Mathieu, avec qui il se marie par la suite.
    Il interprète notamment les rôles principaux de deux courts métrages comme En avant la musique (connu aussi sous La Leçon de solfège) et dans Les Œufs de Pâques de Chomón en 1907.


    Il est souvent considéré depuis 1912 comme le grand rival de Georges Méliès. Il produit un son de grande qualité technique et sa créativité le fait reconnaître comme l'un des plus grands cinéastes de l'époque. Il invente de nombreux trucages grâce à la prise de vue image par image.
    Longtemps, le réalisateur aura des difficultés à se faire connaître du grand public bien que son rôle demeure essentiel dans la mise au point des trucages et des prises de vues image par image.
    Il reçoit à ce titre des contrats avec des entreprises comme en 1905 Pathé Frères avec qui il fonde une succursale espagnole de Charles Pathé à Barcelone ou encore avec Itala Film de Turin.
    Segundo de Chomón contribue au développement de la création d'une véritable industrie nationale cinématographique espagnole. Ses films sont souvent de portée populaire avec des mélodrames, des zarzuelas, des drames historiques et des comédies.
    Il sera l'un des quatre opérateurs de Giovanni Pastrone sur le film Cabiria.


    Liste des titres:

    • 1-Los Héroes del Sitio de Zaragoza (1903)
    • 2-L'Hereu de Can Pruna (1904)
    • 3-Barcelone - Parc au Crépuscule (1904)
    • 4-Le Roi des Dollars (1905)
    • 5-Plongeur Fantastique (1905)
    • 6-Ah! La Barbe (1905)
    • 7-Les Cent Trucs (1906)
    • 8-Le Courant Electrique (1906)
    • 9-L'Antre de la Sorcière (1906)
    • 10-Le Spectre Rouge (1907)
    • 11-La Boîte à Cigares (1907)
    • 12-Les Oeufs de Pâques (1907)
    • 13-Sculpteur Express (1907)
    • 14-Les Tulipes (1907)
    • 15-En Avant la Musique (1907)
    • 16-Ki Ri Ki, Acrobate Japonais (1907)
    • 17-La Maison Ensorcelée (1908)
    • 18-Les Lunatiques (1908)
    • 19-Le Papillons Japonais (1908)
    • 20-L'Insaisissable Pickpocket (1908)
    • 21-Création de la Serpentine (1908)
    • 22-Electric Hotel (1908)
    • 23-Le Petit Poucet (1909)
    • 24-Le Voleur Invisibile (1909)
    • 25-Voyage sur Jupiter (1909)
    • 26-Le Théâtre Electrique de Bob (1909)
    • 27-Une Excursion Incohérente (1909)
    • 28-Gérone, la Venise Espagnole (1912)
    • 29-Superstition Andalouse (1912)
    • 30-Métamorphoses (1912)
    • 31-Barcelone, Principale Ville de la Catalogne (1912)



    0 0
  • 02/09/16--02:47: Simoneau-2001-Napoléon
  •  photo aff_napo_2001-1.jpg 
    Napoléon
    2001 - 6hre 35

     
    Napoléon
    2001 - 6hre 35

     photo napo_2001_img_007.jpg

    Napoléon est une télésuite française en quatre épisodes de 100 minutes, réalisée par Yves Simoneau et diffusée à partir du 7 octobre 2002 sur France 2.

     photo napo_2001_img_010.jpg

    Réalisateur : Yves Simoneau
    Scénaristes : Max Gallo (biographie) et Didier Decoin (scénario)

     photo napo_2001_img_011.jpg

    Acteurs :

    Christian Clavier(Napoléon)
     photo napo_2001_img_001.jpg

    Isabella Rossellini(Joséphine de Beauharnais)
     photo napo_2001_img_002.jpg

    Gérard Depardieu(Joséph Fouché)
     photo napo_2001_img_004.jpg

    John Malkovich(Charles Talleyrand)
    Anouk Aimée(Laeticia Bonaparte)
     photo napo_2001_img_003.jpg

    Heino Ferch(Armand Augustin Louis, Marquis de Caulaincourt)
    Sebastian Koch(Marshal Jean Lannes)
    Ennio FantastIchini(Joseph Bonaparte)
    Guillaume Depardieu(Muiron)
    Mavie Hörbiger (Marie Louise d’Australie)
    Alexandra Maria Lara(Marie Walewska)
    Toby Stephens (Alexandre I)
    Marie Bäumer(Caroline Bonaparte)
     photo napo_2001_img_006.jpg

    Claudio Amendola (Maréchal Joachim Murat)
    Natacha Amal(Madame Bertrand)
    Fabienne Babe(Madame de Staehl)
    Derrick Brenner (Cabinet Engineer)
    Jacques Brunet (Roger Ducos)
    Michael Cella (Valet)
    André Chaumeau (Louis XVIII)
    Sylvain Corthay (Dr. Corvisard)
    Florence Darel(Madame Récamier)
    Alain Doutey (Maréchal Ney)
    Tamsin Egerton (Betzy))
    David Francis (Hudson Lowe)
    Vincent Grass (Charles IV d’Espagne)
    Roc LaFortune (Marchand)
    David La Haye(Duc d'Enghien)
    Jacky Nercessian (Roustam)
    Jean-Gabriel Nordmann (Roederer)
    Ivo Novák (l’homme dans le café)
    André Oumansky(Sieyes)
    Jessica Paré(Eleanore Denuelle)
    Florence Pernel(Madame Tallien)
    Julian Rachlin (Paganini)
    John Rado (General Waterloo)
    Ludivine Sagnier(Hortense)
    Julian Sands (Klemens Metternich)
    Charlotte Valandrey(Madame Coigny)
    Philippe Volter (Barras)
    John Wood(Pape Pie VII)
    Marie Tifo
     photo napo_2001_img_005.jpg

    James Babson
    Serge Dupire
    Yves Jacques
    Attila Király
    Albert Millaire
    András Stohl
    Tristan Lignier(un officier de Napoléon)

     photo napo_2001_img_009.jpg

    Cette télésuite retrace l'histoire du Général Bonaparte, qui deviendra l'Empereur Napoléon à partir des émeutes de Paris où il s'illustra par son intelligence stratégique. Basée sur le roman de Max Gallo dont elle respecte la division en quatre parties, elle présente un Napoléon plus humain et parfois même manipulé par son entourage contrairement aux idées reçues.

     photo napo_2001_img_008.jpg

    Jeune général sans affection en 1795, glorieux en Italie l'année suivante, Napoléon BONAPARTE part à la conquête de l'Egypte avant de prendre la tête de l'Etat en 1798. Stratége de génie, réformateur, il devient Empereur des Français en 1804. L'ascension fulgurante de l'héritier de la Révolution est inacceptable pour les monarchies voisines qui se coalisent et jurent sa perte. Pendant dix ans, Napoléon va se battre contre tous. Et pendant dix ans il leur imposera ses ambitions, ses amours, son Empire, avant de connaître la défaite et l'exil. Napoléon mourra dans la solitude en 1821. Mais son destin extraordinaire aura entraîné l'Europe dans une nouvelle ère : celle des temps modernes.

     photo napo_2001_ep1_004.jpg

    Épisode 1 : 1795 - 1800
    ---
    Isabella Rossellini
    ---
     photo napo_2001_ep1_001.jpg
    1818, Sainte-helene,Exilé au beau millieu de l'Atlantique sud, Napoléon se souvient du temps ou il n'etait qu'un jeune général sans solde: ses ambitions, ses convictions republicaines, sa rencontre avec Josephine, puis les premiers combats et le premieres victoires... en marche vers la gloire a tout juste 27 ans, Bonaparte rêve deja de transformer la France et de la sortir de l'anarchie.
     photo napo_2001_ep1_003.jpg
     
     photo napo_2001_ep1_xtra-1.jpg photo napo_2001_ep1_xtra-3.jpg

    Episode 2 : 1800 - 1807

    --- Alexandra Maria Lara
     ---
     photo napo_2001_ep2_001.jpg

    Paris 1800, le soir de Noël, Napoléon, Premier Consul, échappe de peu a un attentat, conseillé par Talleyrand, son ministre, il organise l'enlèvement et l'arestation du duc d'Enghien, cousin de Louis XVI et présumé chef des comploteurs, lexecution d'Enghein lui assure le soutien des Jacobinns qui voient enlui le seul omme capable d'empêcher le retour de la monarchie en France, Napoléon est sacrée empereur des Francais, les puissances d'Europesne lui reconnaissent cependant pas sa légitimité et lui déclarent la guerre !

     photo napo_2001_ep2_002.jpg
     
     photo napo_2001_ep2_003.jpg 
    Episode 3 : 1807 - 1812
    --- Jessica Paré
    ---
     photo napo_2001_ep3_002.jpg

    Le sang versé a Eylau suffira-t-il a instaurer une paix durable? Napoléon veut le croire lorsqu'il rencontre le Tsar Alexandre et que les deux hommes se lient d'amitié, cependant la pérenité de l'Empire semble ténue, Joséphine ne pouvant lui donner un héritier, la guerred'Espagne, la trahisondu Tsar et les manigances de ses proches finissent de fragilise Napoléon qui, apres une nouvelle campagne difficille,est contraint de sacrifier Josephine a la raison d'Etat

     photo napo_2001_ep3_001.jpg
     photo napo_2001_ep3_003.jpg 
    Episode 4 : 1812 - 1821 
     
     photo napo_2001_ep4_001.jpg --- Marie Tifo
    ---
    La neige a surpris la Grande Armée dans l'imensité de la plaine de Russie, le désastre est tel queles enemis de la France exiget de l'Empereur qu'il renonce a l'ensemble de ses conquêtes, Napoléon tente de faire valoir son mriage avec Marie-Louise qui l'a rallié a la maison d'Autriche, en vain, Et 'est a nouveau la guerre, il doit jeter toutes ses forces dans la bataille, sentant le vent tourner, les plus fidèles bientot l'abandonnent...

     photo napo_2001_ep4_002.jpg
     
     photo napo_2001_ep4_003.jpg

    Alexandra Maria Lara


    Marie Bäumer 

    Jessica Paré

    0 0
  • 02/09/16--03:28: Skolimowski-1967-Le départ

  • Le départ
    1967 - 1hre 33
    Generic MPEG-4 | 640x400 pixels | Mp3 | 1,2 Go



    Photobucket
    Le départ
    1967 - 1hre 33
    ---

    ---
    Réalisateur: Jerzy Skolimowski  
    Assistant réalisateur: Jean-Émile Caudron  
    Scénaristes: Gérard Brach, Andrzej Kostenko et Jerzy Skolimowski  
    Dialoguiste: Gérard Brach

    Photobucket

    Distribution:

    Jean-Pierre Léaud : Marc
    Photobucket
    PhotobucketPhotobucket
    Photobucket



    Catherine-Isabelle Duport : Michèle
    Photobucket
    PhotobucketPhotobucket
    Photobucket

    Jacqueline Bir : la femme • Paul Roland : le patron • Leon Dony • Lucien Charbonnier • Georges Aubrey • John Dobrynine • Bernard Graczyk • Marthe Dugard • Maxane • Jacques Courtois • Paul Frère : lui-même • Paul Delrivière


    Photobucket

    Marc, 19 ans, garçon coiffeur dans un élégant salon de Bruxelles, ne rêve que de participer au prochain rallye automobile qui a lieu dans deux jours. Pour goûter la joie exaltante de ce « départ », Marc, en compagnie de son amie de coeur Michèle, court à travers les rues de Bruxelles en quête d'argent pour pouvoir louer une voiture. Il écoute même un instant les propos murmurés par une cliente vieillissante qui veut bien lui prêter sa Porsche si.

    Photobucket

    Mais Marc dans sa quête ne réussit pas. Il se résignerait à ne pas concourir si, au dernier moment, une Porsche lui est proposée. Il a passé la nuit dans un hôtel proche du lieu du départ du rallye automobile en compagnie de Michèle. La jeune fille a dormi dans le lit, et lui s'est roulé dans une couverture au pied du lit. Les premiers vrombissements des moteurs se font entendre. Michèle, dans ses draps, se réveille. Marc est habillé, prêt au départ mais la vue de Michèle l'émeut pour la première fois. Il renonce au rallye.

    Photobucket

    Generic MPEG-4 | 640x400 pixels | Mp3 | 1,2 Go

    Photobucket
    Photobucket



    0 0

    Le roman de Renart
    Pas un D au départ, mais un t.
    Renart est le nom du goupil,
    ancien terme pour Renard
    1930 - 1hre 10
    Generic MPEG-4 | 544x400 pixels | Mp3 | ± 600 Mo
    .
     photo 21864_le_roman_de_renard___le_roman_0008.jpg
    ---
    Court extrait
    ---

    Titre allemand : Reineke Fuchs
    Réalisation : Ladislas et Irène Starewitch.
    Production : Starewitch Film, Louis Nalpas (version muette) ; UFA (version sonore allemande), Roger Richebé (version sonore française).
    Adaptation : Roger Richebé.
    Dialogues : Jean Nohain, Antoinette Nordmann
    Animation, images : Ladislas et Irène Starewitch.
    Technique : Animation (marionnettes)
    Musique : Vincent Scotto
    Orchestre : Raymond Legrand

     photo 21864__roman_de_renard__le___3.jpg

    Version française:

    Claude Dauphin : le singe narrateur
    Romain Bouquet : Renard le goupil
    Jean Raine : Sire Noble le lion
    Sylvain Itkine : Ysengrin le loup
    Larive : Brun l’ours
    R. Seller : Chantecler le coq
    Debray : Grimbert le blaireau
    Amato : Tibert le chat
    Ons : Bernard l’âne
    Jaime Plana : interprète de la chanson de Tibert

     photo i_21864_le_roman_0005.jpg

    Au royaume des animaux, Renard le goupil a pour habitude de berner son prochain. Les doléances se multiplient auprès du roi Noble le lion, qui décide de le faire arrêter. Finalement condamné à la pendaison, Renard fait miroiter au souverain l'existence d'un fabuleux trésor et obtient ainsi sa libération. Lorsque Noble découvre cette nouvelle supercherie, il ordonne le siège de Malpertuis, le château de Renart. Mais celui-ci l'emporte une nouvelle fois. Impressionné, le roi décide qu'il vaut mieux faire son allié de ce rebelle et le nomme ministre.


     photo i_21864_le_roman_0004.jpg

    Satire sociale dans la tradition du Moyen Âge, alliant humour, poésie et performances techniques, c’est aussi le premier long métrage d'animation français, mais sa sortie différée le privera de la place de premier long métrage en volume, ravie par le film soviétique Le Nouveau Gulliver (1935).
    Ladislas Starewitch est déjà l'auteur d'une vingtaine de courts métrages d'animation lorsqu'en 1926 il commence à travailler sur l'écriture du scénario, à partir du conte Reineke Fuchs de Goethe, pour lequel le poète allemand s’était appuyé sur les récits médiévaux français des xiie et xiiie siècles, connus sous le nom de Roman de Renart.
    Il n'entreprend qu'en 1929 le tournage qui durera environ 18 mois. Les images furent prêtes en 1930, mais la bande sonore fut longue à mettre au point. Avant d'être projeté dans les salles françaises en 1941, avec la bande son de Vincent Scotto, le film sort d'abord dans une version sonore allemande à Berlin en avril 1937, grâce au financement du gouvernement nazi, intéressé par une adaptation de Goethe. Ces circonstances, pas toujours relayées dans les biographies de l'artiste, auraient notamment pour effet de priver aujourd'hui encore le film d'une distribution aux États-Unis, si l'on en croit un collaborateur d'IMDb.



     photo i_21864_le_roman_0003.jpg


    Autodidacte passionné d’entomologie, Starewitch était venu à l’animation après avoir filmé image par image des insectes naturalisés dans le cadre du petit documentaire Lucanus Cervus. Familier du monde animal, il est particulièrement à l’aise avec l’anthropomorphisme des fabliaux, et, aidé par sa femme et ses deux filles, surtout Irène, ce bricoleur malicieux confectionne des dizaines de personnages aux mimiques expressives, grâce à des centaines de masques et des dispositifs des plus ingénieux. Il se plaît aux détails savoureux (le blaireau porte un manteau de fourrure... en blaireau), aux anachronismes (un combat entre le renard et le loup est commenté comme un reportage sportif à la TSF) et aux clins d’œil (la sérénade du chat fait songer à Tino Rossi). Quelques audaces attirent même le courroux de l'Église sur cet athée convaincu.


     photo i_21864_le_roman_0006.jpg


    Une photographie montrant Starewitch entouré de ses créatures conduisit quelques critiques à penser que les marionnettes étaient presque aussi grandes que lui. En réalité il s’agissait d’un photomontage : de fait Noble le lion mesurait moins d'un mètre. Notons cependant que des marionnettes de trois tailles différentes étaient utilisées pour un même personnage.
    Malgré leurs qualités, les films de Starewitch vont pâtir de l'arrivée massive du son puis de la couleur.



     photo i_21864_le_roman_0007.jpg

    Le livraphone



    ---
     photo roman-de-renart-02-g.jpg   photo roman-de-renart-1930-01-g.jpg   photo roman-de-renart-03-g.jpg
    ---

    0 0
  • 02/09/16--10:28: Sti-1935-Ferdinand le Noceur

  • Ferdinand le noceur
    1934 - 1hre 40
    DivX 3,11 | 720x540 pixels | Mp3 | 662 Mo


     photo aff_ferdinand_noceur-2.jpg
    Ferdinand le noceur
    1934 - 1hre 40
    ---
    ---


     photo aff_ferdinand_noceur-3.jpgFerdinand le noceur
    1934

    Réalisateur : René Sti
    Scénario : D'après la pièce de Léon Gandillot
    Adaptation : Jacques Constant
    Dialogue : Georges Berr, René Sti
    Assistants réalisateur : Robert Lavallée, Jean Manse

    Distribution:

    Fernandel : Ferdinand Piat
    Paulette Dubost : Paulette Fourageot,
    André Alerme : Mr Fourageot
    Pauline Carton : Mme Paturin
    Félix Oudart : Le colonel Paturin
    Jane Marken : Mme Bertimey
    Romain Bouquet : Mr Bertimey • Julien Carette : Farjol • Madeleine Guitty : Rose • Marcel Maupi : Casilir • Nadine Picard : Amandine • Yvonne Legeay : Mme Yvonne • Louis Scott : Labricelle • Albert Malbert : Un client du café • Andrex : Un client de la "maison"• René Génin : Octave • Pierre Athon : Le père Mathieu


    Le vertueux Ferdinand est employé dans un laboratoire pharmaceutique. Il cherche à fabriquer une pilule qui donnerait courage et volonté aux plus timides... et à lui même. Fourageot, directeur de cette entreprise, mène joyeuse vie. Désireux de poursuivre à loisir toutes les petites femmes, il inscrit sa fille Paulette comme pensionnaire dans une institution dirigée par l'ancien colonel Paturin. Paulette ressemble un peu trop à l'auteur de ces jours. Elle ne prend rien au sérieux, passe son temps à chanter et à rire, à combiner des farces plus ou moins innocentes, à lire des livres interdits et à parler d'amour... ce qui met en fureur la vertueuse Mme Paturin....

     photo cap_ferdinand_noceur-1.jpg
     photo cap_ferdinand_noceur-2.jpg photo cap_ferdinand_noceur-3.jpg
     photo cap_ferdinand_noceur-4.jpg

    DivX 3,11 | 720x540 pixels | Mp3 | 662 Mo

     photo cap_ferdinand_noceur-6.jpg
     photo cap_ferdinand_noceur-5.jpg photo cap_ferdinand_noceur-7.jpg
     photo cap_ferdinand_noceur-8.jpg

     photo 1935 - Ferdinand le noceur - Rene Sti -.jpg


    0 0

     
    La Proie des vautours
    Never So Few
    1959 - 2hres 04 - VFr
    DivX 5,0 | 720x400 pixels | Mp3 | 686 Mo

     photo la-proie-des-vautours-affiche_95636_4460.jpg
    La Proie des vautours
    Never So Few
    1959 - 2hres 04 - VFr
    ---
    Gina Lollobrigida
     ---
    Réalisation : John Sturges 
    Scénario : Millard Kaufman
     

     photo proie_vautours_005.jpg

    Distribution:  

    Gina Lollobrigida (Carla Vesari)
     photo proie_vautours_004.jpg
      
    Frank Sinatra (le capitaine Tom C. Reynolds)
     photo proie_vautours_007.jpg

    Steve McQueen (Bill Ringa)
     photo proie_vautours_001.jpg

    Peter Lawford (le capitaine Grey Travis)  
    Richard Johnson (le capitaine Danny De Mortimer)
    Paul Henreid (Nikko Regas)
    Brian Donlevy (le général Sloan)
    Dean Jones (le sergent Jim Norby)
    Charles Bronson (le sergent John Danforth)  
    Philip Ahn (Nautang) 
    Robert Gray (le colonel Fred Parkson) 
    Kipp Hamilton (Margaret Fitch) 
    John Hoyt (le colonel Reed) 
    Whit Bissell (le capitaine Alofson) 
    Richard Lupino (Mike Island) 
    Aki Aleong (Billingsly) 
    Ross Elliott (le docteur Barry) 
    Leon Lontoc (Laurel) 
    Robert Kino (La-Bung-La) 
    Guy Lee (Bye Ya) 
    Maggie Pierce (l'infirmière)

     photo proie_vautours_003.jpg

    Après des mois de combat dans la jungle de Birmanie, le capitaine américain Tom Reynolds et son adjoint britannique Danny Mortimer sont appelés à Calcutta pour une conférence d'état-major. Tom fait la connaissance, dans une soirée, de la belle émîgrée Carla, dont la beauté l'impressionne vivement. Les officiers repartent pour une opération qu'ils mènent à bien, mais au prix de lourdes pertes. Au retour de cette opération, ils découvrent les hommes d'un convoi américain, envoyé pour les soutenir, tous massacrés. Apprenant par les indigènes que ce massacre est l'.uvre de pillards chinois, Tom et sa troupe se lancent à la poursuite de ceux-ci, franchissant la frontière. Danny est tué et Tom, bien qu'ayant reçu l'ordre de relâcher ses prisonniers, le « Seigneur de la Guerre » étant couvert par le gouvernement chinois, prend sur lui d'exécuter les bandits. Cette exécution provoque un incident diplomatique. Mais Tom peut prouver, avec l'appui d'un général, que ce sont bien des pillards chinois qui ont tué les hommes du convoi et le gouvernement chinois devra présenter des excuses. Avant de repartir dans la jungle, Tom reverra Carla et ils feront enfin des projets d'avenir.

     photo proie_vautours_008.jpg
     photo proie-des-vautours-1959-06-g.jpg
     photo proie-des-vautours-02-g.jpg photo proie-des-vautours-03-g.jpg
     photo proie-des-vautours-04-g.jpg photo proie-des-vautours-05-g.jpg
     photo proie-des-vautours-01-g.jpg

    Gina Lollobrigida
     photo download-2.blog.jpeg
     photo download-1.blog.jpeg

    0 0


    Elle voit des nains partout
    1982 - 1hre 19
    DivX 4,1,2 | 512x288 | Mp3 | 690 Mo



     photo aff_voit_nain_partout-01.jpeg
    Elle voit des nains partout
    1982 - 1hre 19
    ---
    Michèle Moretti, Zabou Breitman et Gaëlle Legrand
    ---
    Réalisateur: Jean-Claude Sussfeld   
    Assistants réalisateur: Louis Becker, Aude Blanchard et Stéphane Clavier   
    Scénaristes: Philippe Bruneau et Jean-Claude Sussfeld   
    Auteur de l'oeuvre originale: Philippe Bruneau

     photo voit_nain_partout-01.jpg

    Distribution:

    Zabou Breitman : Blanche-Neige.
     photo zabou.jpg

    Claire Magnin : la méchante reine.
     photo ClaireMagnin2.jpg

    Gaëlle Legrand : la fée Huguette.
     photo Gae3080lleLegrand.jpg

    Thierry Lhermitte : le prince voyageur.
     photo voit_nain_partout-02.jpg



    Agnès Daems : Cosette.
     photo Agne3000sDaems2.jpg

    Philippe Bruneau : Albert, le connétable.
     photo voit_nain_partout-04.jpg

    Jean-Paul Muel : le roi de France.
     photo voit_nain_partout-03.jpg

    Valentine Monnier : Amelys
     photo ValentineMonnier.jpg

    Michèle Moretti : la fée Mélusine
     photo Miche3000leMoretti.jpg

    Marilyne Canto : le petit chaperon rouge.
    Roland Giraud : Jean Valjean.
    Martin Lamotte : le prince charmant.
    Josiane Lévêque : la mère Thénardier.
    Christian Clavier : le fourbe.
    Guy Montagné : le temps.
    Renaud : Tarzan.
    Pierre Barouh : le curé.
    Coluche : un hallebardier.
    Jacques Monnet : le roi d'Angleterre
    Catherine Erhardy : non créditée
    Bouboule : un croisé
    Jacques Canselier : le gnome
    Louis Navarre : l'évêque
    Nathalie Guérin : La jeune paysanne
    Séverine : la mère-grand

     photo voit_nain_partout-07.jpg

    Au château du roi de France on attend avec impatience la naissance d'un héritier. A quelques lieues de là, une communauté de "Misérables" prépare des cadeaux dignes de l'événement. Mais la reine meurt en mettant au monde une petite fille: Blanche-Neige. Le roi est très déçu et veut jeter l'enfant. De leurs bureaux interstellaires, les fées ont vu la scène et réunissent un conseil extraordinaire. Décision est prise d'envoyer la fée stagiaire dénouer la situation. Mais la débutante, malgré toute sa bonne volonté, n'arrive pas à changer le sexe indésirable. Devant la fureur du roi, Amelyse, la nurse anglaise, et Albert, le connétable, décident d'emporter Blanche-Neige avec eux. Le temps passe, Blanche-Neige grandit et s'épanouit avec ses parents adoptifs, les trois petits Cochons, le Chaperon Rouge et les animaux de la forêt!...

     photo voit_nain_partout-08.jpg

    Amelyse met au monde un fils qui ne lui plaît pas et qu'Albert essaie de perdre dans la forêt. En vain, car Robin des Bois et Tarzan sont là qui veillent. En ultime recours, Albert confie l'enfant aux soeurs de l'orphelinat du Petit Poucet. Le temps passe à nouveau. Et le roi de France se remarie. La nouvelle reine, apprenant de son miroir qu'elle est belle mais que Blanche-Neige est plus belle encore, fait entreprendre des recherches dans tout le royaume pour supprimer sa rivale. La pomme fatale se profile. Mais le Prince Charmant est en retard. Emoi chez les fées qui arrêtent le Temps in-extrémis. Mélusine sauve la situation grâce à quelques coups de baguette magique; et Neige, dite Blanche, reconnue par le roi son père, épouse Charmant Prince, alias fils d'Amélyse, alias fils du roi d'Angleterre. Le vrai Prince Charmant, celui qu'on attendait plus, épouse la Cosette des Misérables.

     photo voit_nain_partout-09.jpg

    DivX 4,1,2 | 512x288 | Mp3 | 690 Mo

     photo gr_voit_nain_partout-01.jpg
     photo gr_voit_nain_partout-02.jpg photo gr_voit_nain_partout-03.jpg photo gr_voit_nain_partout-04.jpg
     photo gr_voit_nain_partout-05.jpg photo gr_voit_nain_partout-06.jpg photo gr_voit_nain_partout-07.jpg
     photo gr_voit_nain_partout-08.jpg


    Zabou Breitman
     photo zabou_breitman-21.jpg

    Marilyne Canto

    0 0
  • 02/09/16--13:58: Tarkovski-1956-Les Tueurs

  • Les Tueurs
    Ubiytsy
    1956 - 21 min - VoStFr incrustés
    Mp4 | H.264 | 680x496 | AAC | 285 Mo


    Réalisation: Andreï Tarkovski, Alexandre Gordon et Marika Beiku
    Scénario: Andreï Tarkovski
    Adaptation de la nouvelle The Killers d'Ernest Hemingway

    Distribution:


    Vassili Choukchine : Ole Andreson, le boxeur
    Yuri Dubrovin : le premier client
    Youli Fait : Nick Adams
    Alexandre Gordon : George
    Boris Novikov : Max, un tueur
    Andreï Tarkovski : le deuxième client
    Valentin Vinogradov : Al, un tueur



    Aux Etats-Unis, dans les années 20, au temps de la prohibition, deux tueurs entrent dans un bar, neutralisent le personnel et attendent l'arrivée de leur proie...


    ---

    ---

    Mp4 | H.264 | 680x496 | AAC | 285 Mo

     photo les_tueurs-02.jpg
     photo les_tueurs-03.jpg photo les_tueurs-04.jpg photo les_tueurs-05.jpg photo les_tueurs-06.jpg


    0 0

    Les fruits de la passion
    1981 - 1hre 23
    Generic MPEG-4 | 608x368 pixels | Mp3 | 692 Mo

    Les fruits de la passion
    1981 - 1hre 23
    ---

    Court extrait
    ---

    Réalisateur: Shuji Terayama
    Auteur de l'oeuvre originale: Pauline Réage


    Distribution:

    Klaus Kinski (Sir Stephen)

    Isabelle Illiers (O)


    Arielle Dombasle (Nathalie)


    Peter (Madame)
    Keiko Niitaka (Aisen)
    Yuka Kamebuchi (Koken)
    Kenichi Nakamura (Ogaku, le jeune homme)
    Miyuki Ono (Kasen)
    Pauline Réage (narration et voix off de O)
    Akiko Suetsugu (Obana)
    Hitomi Takahashi (Byakuran)
    Takeshi Wakamatsu (le gardien de la maison)
    Georges Wilson (voix du narrateur)
    Sayoko Yamaguchi (Sakuya)



    1920. La Chine est en plein bouleversement politique et social... Alors que les coolies veulent libérer leur pays et chasser l'oppresseur étranger, Sir Stephen et sa maîtresse tentent de sublimer leur amour à travers la soumission et l'esclavage. Sir Stephen emmène O dans une maison "spécialisée", où il lui demande de se prostituer. Séparée de celui qu'elle aime, et subissant les plus viles souillures, O ne pense qu'à lui... Sa solitude et ses souffrances la rapprochent chaque jour un peu plus de son tortionnaire! Autour d'elle, les pensionnaires de la "Maison des Fleurs" sont autant de solitudes perdues dans leur misérable condition. Dans un restaurant proche de ce palais des plaisirs, un jeune employé remarque O et tombe amoureux d'elle. Il lui fait porter des fleurs, mais, pour la voir, il lui faut de l'argent...


    Pour s'en procurer, il accepte alors de participer à la révolte qui gronde! Blessé au cours d'une attaque mouvementée, mais détenteur du prix à payer pour "approcher" celle dont il rêve, il accède enfin à sa chambre... Le considérant, de prime abord, comme un client parmi tant d'autres, la jeune fille découvre subitement quelle autre sorte d'"amour" peut "habiter" le coeur d'un homme! Mais Sir Stephen épie celle qu'il manipule. Il remarque le sourire qui fleurit à ses lèvres, et l'étrange lueur qui "allume" son regard quand elle se donne au jeune homme. Comprenant qu'il vient de perdre la partie, Sir Stephen poursuit et assassine l'adolescent. Dans le tumulte de la révolution Sir Stephen disparaît à son tour. O sera-t-elle libére pour autant...?






    Isabelle Illiers

    0 0

    La Femme nue et Satan
    1959 - 1hre 35
    VHSRiP | DivX 4,1,2 | 640x496 pixels | Mp3 | 702 Mo

    J'ai mis, comme d'habitude, un extrait pour juger de la qualité

    La Femme nue et Satan
    1959 - 1hre 35
    ---

    ---
    Réalisateur: Victor Trivas
    Assistant réalisateur: Lothar Gündisch
    Scénariste: Helmut Schmid

    Distribution:

    Horst Frank (le docteur Dod)
    Karin Kernke (Irène Sanders)

    Michel Simon (le docteur Abel)

    Dieter Eppler (Paul Lerner)
    Christiane Maybach (Lilly)

    Helmut Schmid (Bert)
    Paul Dahlke (le commissaire)
    Kurt Müller-Graf (le docteur Walter Burke)
    Maria Stadler (Madame Schneider)
    Otto Storr (le barman)


    Le professeur Abel est atteint d'une grave maladie de c.ur. Il prend comme collaborateur le docteur Ood. Ce dernier, qui est maniaque de la recherche scientifique et des expériences sur les êtres humains, persuade le vieux chirurgien d'essayer son sérum Z, avec lequel il a déjà réussi à faire survivre une tête de chien qui avait été séparée de son corps. Profitant de la maladie du vieux docteur, Ood le contraint à se prêter à l'expérience. Le jeune docteur coupe la tête du professeur et le laisse continuer à vivre à l'aide d'un appareil de sa construction. Toujours à la recherche de nouvelles expériences, il choisit ensuite l'infirmière du professeur, Irène, une jeune fille bossue dont il associe la très belle tête avec le corps sans défaut d'une danseuse qu'il tue et dont il fait disparaître la tête. La police a des soupçons depuis la disparition du professeur et d'Irène, et lorsqu'un ami de la danseuse dit ce qu'il sait sur le brusque départ de la jeune femme, on ne tarde pas à aller perquisitionner chez le docteur. On ne pourra l'arrêter, car il se suicidera avant. Quant au vieux professeur, un ami a pu stopper la machine et il a cessé de survivre.





    Karin Kernke

    0 0


    Johnny s'en va-t-en guerre 
    Johnny Got His Gun
    1971 - 1hre 51 - VFr
    Generic MPEG-4 | 512x288 pixels | Mp3 | 691 Mo




    Photobucket
    Johnny s'en va-t-en guerre 
    Johnny Got His Gun
    1971 - 1hre 51 - VFr
    ---

    ---
    Réalisation : Dalton Trumbo
    Scénario : Dalton Trumbo, d'après son roman publié en 1939 et Luis Buñuel

    Photobucket

    Distribution:

    Timothy Bottoms : Joe Bonham
    Photobucket

    Kathy Fields : la petite amie de Joe
    Photobucket
    PhotobucketPhotobucket

    Donald Sutherland : Jésus Christ
    Photobucket

    Jason Robards : le père de Joe
    Photobucket

    Diane Varsi : la 4e infirmière
    Photobucket
    PhotobucketPhotobucket

    Marsha Hunt : la mère de Joe
    Eduard Franz : colonel (puis général) Tillery

    Photobucket

    Il s’agit d’un film américain de Dalton Trumbo, datant de 1971. L’acteur principal, Timothy Bottoms, joue un jeune soldat de celle qu’on a appelé la "der des der". Il se croyait en enfer, mais lorsqu’un obus le frappe et qu’il se réveille à l’hopital, amputé de ses quatre membres, défiguré, aveugle, sourd et muet, il réalise que là, il y entre véritablement. Incapable de communiquer, il nous entraîne dans le dédale de son cerveau intact, à la rencontre de la femme de sa vie, de ses parents. Nous revivons sa jeunesse dans l’Amérique profonde, légendaire et magnifique. Et puis, il y a le monde des rêves, où il ne sait plus s’il vit encore ici-bas ou ailleurs. Ses conversations avec Jésus donnent froid dans le dos.

    Photobucket

    Il rêve de deux manières Johnny : de façon traditionnelle, par nostalgie d’un passé merveilleux, pour assouvir ses fantasmes, dans l’espérance qu’il y ait une issue à l’état de léthargie où il végète ; Puis, de façon surnaturelle, Jésus "himself", ses parents, sa petite amie, viennent lui délivrer des messages, des encouragements, des conseils. Ce film est bouleversant. A tous les points de vue. Techniquement, d’une sobriété dans le jeu, dans l’image, de passages en noir et blanc ou en couleur ; Emotionnellement, par ce qu’il sous-entend, ce qu’il montre sans le dévoiler, par une infirmière féminine au-delà de sa condition de personnel soignant, des médecins militaires en-dessous de leur condition d’humain, un aumônier militaire écoeuré bien éloigné de sa condition de représentant de Dieu.

    Photobucket

    • Festival de Cannes 1971 : Grand prix spécial du jury et Prix de la Critique internationale
    • « Festival des Festivals », Belgrade 1972 : Meilleur film

    Photobucket

    Generic MPEG-4 | 512x288 pixels | Mp3 | 691 Mo



    Diane Varsi
    Photobucket

    0 0
  • 02/10/16--03:52: Tuttle-1942-Tueur à gages

  • Photobucket



    Tueur à gages
    This gun for hire
    1942 - 1hre 20 - VoStFr incrustés
    Generic MPEG-4 | 720x544 pixels | AC3 | 701 Mo
    ---

    ---
    Réalisateur: Frank Tuttle
    Assistant réalisateur: George Templeton
    Scénariste: Albert Maltz et W.R. Burnett
    Auteur de l'oeuvre originale: Graham Greene d'après le roman "A gun for sale"

    Photobucket

    Distribution:

    Veronica Lake : Ellen Graham



    Alan Ladd : Philip Raven
    Photobucket

    Robert Preston : Michael Crane
    Laird Cregar : Willard Gates
    Photobucket

    Tully Marshall : Alvin Brewster
    Marc Lawrence : Tommy
    Pamela Blake : Annie
    Photobucket

    Yvonne De Carlo : Une danseuse
    Photobucket

    Frank Ferguson : Albert Baker
    Roger Imhof : Sénateur Burnett
    Bernadene Hayes : La secrétaire de Baker
    Olin Howland : Blair Fletcher
    Patricia Farr : Ruby
    Victor Kilian : Drew


    Photobucket

    Un tueur à gage, Phillip Raven (Ladd) abat un industriel, un informateur de la police et se rend rapidement compte qu'il a été payé avec de l'argent sale. Poursuivi par la police, Raven rencontre lors de son voyage pour Los Angeles, Ellen Graham (Veronica Lake) qui n'est autre que la fiancée de l'inspecteur qui le traque.

    Photobucket

    Pourtant Ellen qui est une magicienne et chanteuse dans les clubs de nuit lui sera d'une grande aide, car Raven veut retrouver son commanditaire Willard Gates, un patron de club de nuit et se venger.

    Photobucket

    Generic MPEG-4 | 720x544 pixels | Mp3 | 694 Mo
     http://www.multiup.org/download/78123c087dd3e30f405c293629b4c70a/tuttle42_tu_heur_agage.zip
       Imagerie











    0 0
  • 02/10/16--04:01: Ulmer-1934-Le chat noir
  • 0 0
  • 02/10/16--04:01: Ulmer-1945-Detour
  • Detour
    1945 - 1hre 08 - VoStFr incrustés
    Xvid | 640x480 | Mp3 | 695 Mo



    Detour
    1945 - 1hre 08 - VoStFr incrustés
    ---

    ---
    Réalisateur: Edgar G. Ulmer
    Assistant réalisateur: William A. Calihan
    Auteur de l'oeuvre originale: Martin Goldsmith
    Adaptateur: Martin Goldsmith
    Dialoguiste: Ben Coleman

    Photobucket

    Distribution:

    Tom Neal : Al Roberts
    Photobucket

    Ann Savage : Vera


    Claudia Drake : Sue Harvey
    Photobucket

    Edmund MacDonald : Charles Haskell Jr
    Tim Ryan : le propriétaire du Nevada Diner
    Esther Howard : Holly, serveuse
    Pat Gleason : Joe, le camionneur
    Don Brodie : le vendeur de voitures d'occasion


    Photobucket

    Al Roberts, pianiste dans une boîte de nuit de New York, aime Sue, la chanteuse, et veut l'épouser. Mais Sue, refusant la vie minable qui s'offre à eux, lui annonce qu'elle part pour Hollywood. Là-bas elle sera serveuse ; fauché. Al décide d'aller la rejoindre en auto-stop. Haskell, un book de Miami, le prend dans sa voiture ; sa main porte les traces des griffes d'une autostoppeuse récalcitrante. Voulant dormir, Haskell confie le volant à Al et meurt pendant son sommeil. Affolé, Al cache le cadavre et endosse, avec le costume, l'identité d'Haskell.

    Photobucket

    Le lendemain, il prend à son bord Vera : c'était elle l'auto-stoppeuse. Sachant donc qu'il n'est pas Haskell, elle l'accuse d'avoir tué ce dernier ; cependant elle se taira si Al suit son plan : vendre la voiture et empocher la somme. Arrivés à Los Angeles, enfermés dans un motel, Vera apprenant qu'Haskell est l'héritier d'un millionnaire mourant, décide que Al devra se faire passer pour lui et capter l'héritage. Al refuse, Vera s'enferme et décroche le téléphone pour le dénoncer à la police ; Al tente d'arracher le fil du téléphone. Mais celui-ci s'enroule autour du cou de Vera, qui meurt étranglée. Al est devenu un assassin.

    Photobucket






    0 0
  • 02/10/16--06:05: Vanel-1929-Dans la nuit
  •  photo aff_dans_nuit-1.jpg
    Dans la nuit
    1929 - 1hre 16
    Generic MPEG-4 | 640x512 pixels | Mp3 | 771 Mo

    Dans la nuit
    1929 - 1hre 16
    ---

    Sandra Milowanoff
    ---
    Réalisateur et scénariste: Charles Vanel
    Assistants réalisateur: Jean Cassagne et Raoul Lagneau
    Musique composée en 2002 (et dirigée) par Louis Sclavis pour la nouvelle sortie du film après restauration.

     photo dans_la_nuit_013.jpg

    Distribution:

    Charles Vanel : l'ouvrier carrier
    Sandra Milowanoff : sa femme

     photo dans_la_nuit_015.jpg photo dans_la_nuit_018.jpg

    Un ouvrier carrier se marie. Quelques temps après il est défiguré par une explosion accidentelle. Pour cacher ses plaies, il est obligé de porter un masque. Sa femme prend un amant. Un jour, ce dernier s'affuble lui-même d'un masque et est surpris par le mari.

     photo dans_la_nuit_014.jpg photo dans_la_nuit_017.jpg

    Au cours de la bataille qui s'ensuit, l'un des deux hommes masqués meurt. La femme aide à se débarrasser du cadavre, mais va découvrir que le meurtrier n'est pas celui qu'elle croyait…

     photo dans_la_nuit_016.jpg



    0 0

    Voyage autour d'une étoile
    1906 - 6 min
    Generic MPEG-4 | 640x480 pixels | 90,4 Mo




    Voyage autour d'une étoile
    1906 - 6 min
    ---

    ---

    Réalisateur : Gaston Velle

    Un vieil astronome a passé sa vie a étudier les étoiles et l'une le passionne particulièrement.
    Comme il ne voit aucun autre moyen de transport, il trouve son inspiration dans les bulles de savon que fabriquent les enfants de son voisinage.
    Il mélangea alors des doses astronomiques de produits et construit une gigantesque bulle de savon.Grace à ce moyen de transport inhabituel, il parvient sur l'étoile et découvre une civilisation.





older | 1 | .... | 196 | 197 | (Page 198) | 199 | 200 | .... | 265 | newer