Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


older | 1 | .... | 218 | 219 | (Page 220) | 221 | 222 | .... | 265 | newer

    0 0
  • 05/29/16--01:35: Chanas-1949-L'escadron blanc

  • L'escadron blanc
    1949 - 1hre 32
    Xvid | 720x576 | Mp3 | 1,8 Go




    L'escadron blanc
    1949 - 1hre 32
    ---
    Film complet
    ---

    L'escadron blanc
    1949

    Réalisateur: René Chanas
    Assistants réalisateur: Carlos Vilardebo et Jacques Baratier
    Auteur de l'oeuvre originale: Joseph Peyré
    Scénaristes: René Chanas, Joseph Peyré et René Lefèvre

    Distribution:

    Jean Chevrier : Marsay
    René Lefèvre : L'adjudant
    Michèle Martin : Mme Marsay
    François Patrice : Kermeur

    Illustration du roman bien connu de Joseph Peyré. Le commandant Marçay, d'une compagnie de méharistes sahariens, reçoit l'ordre de poursuivre un rezzou. A la tête d'une cinquantaine de guerriers Chambaa, secondé par le lieutenant Kermeur, nouveau promu, et par l'adjudant Devars, il part à travers le désert. Quarante jours passent, hommes et bêtes sont à bout. Kermeur a une attaque de fièvre, un indigène devient fou. Le rezzou se dérobe. Un pillard fait prisonnier refuse de parler et, profitant d'un moment d'inattention de ses gardiens, tue Marçay. Kermeur prend le commandement de la colonne, rejoint les pillards et les écrase. La mission terminée, les survivants de la petite troupe rentrent au poste.




    Xvid | 720x576 | Mp3 | 1,8 Go


    0 0


    Les mutinés de l'Elseneur
    1936 - 1hre 32
    MKV | H.264 | 768x576 | Mp3 | 953 Mo


     photo aff_mutines_elseneur-2.jpg
    Les mutinés de l'Elseneur
    1936 - 1hre 32
    ---
    Winna Winfried
    ---

     photo aff_mutines_elseneur-3.jpgLes mutinés de l'Elseneur
    1936

    Réalisateur: Pierre Chenal
    Assistants réalisateur: Louis Daquin et Dagmar Bolin
    Scénaristes: Pierre Chenal et Christian Stengel
    Auteur de l'oeuvre originale: Jack London
    Dialoguiste: Marcel Aymé

    Distribution:

    Jean Murat : Jack
    André Berley : le lieutenant Pike
    Winna Winifried : Winna West
    Maurice Lagrenée : Bert Rhine
    Jacques Berlioz : le capitaine West
    Robert Le Vigan : Charles Davis
    René Bergeron : le lieutenant Mellaire
    Max Dalban : Tom Spink
    François Viguier : Larry
    Louis Robur : Twist
    Eugène Stuber : Murphy
    Raymond Aimos : un marin
    Lucien Walter : un marin
    Guy Sloux : le secrétaire
    René Génin : le cabaretier



    ---

    ---

     photo caps_mutines_elseneur-1.jpg
     photo caps_mutines_elseneur-2.jpg photo caps_mutines_elseneur-3.jpg
     photo caps_mutines_elseneur-4.jpg photo caps_mutines_elseneur-5.jpg
     photo caps_mutines_elseneur-6.jpg
     photo caps_mutines_elseneur-7.jpg photo caps_mutines_elseneur-8.jpg
     photo caps_mutines_elseneur-9.jpg photo caps_mutines_elseneur-10.jpg
     photo caps_mutines_elseneur-11.jpg

    MKV | H.264 | 768x576 | Mp3 | 953 Mo


    0 0

    1952 - 1hre 46
    Generic MPEG-4 | 640x464 pixels | Mp3 | 713 Mo

    Nous sommes tous des assassins
    1952 - 1hre 46
    ---

    ---
    Réalisateur: André Cayatte
    Assistant réalisateur: Pierre Léaud
    Scénaristes: Charles Spaak et André Cayatte

    Photobucket

    Distribution:

    Marcel Mouloudji : René Le Guen
    Photobucket

    Raymond Pellegrin : Gino le Corse
    Photobucket

    Jacqueline Pierreux : Yvonne Le Guen

    Antoine Balpêtré : le docteur Dutoit
    Claude Laydu : Philippe Arnaud, l'avocat de Le Guen
    Roland Lesaffre : le coiffeur
    André Reybaz : le père Simon
    Yvonne de Bray : la chiffonnière au café
    Monette Dinay : la patronne
    Renée Gardès : la mère Le Guen
    Solange Sicard : la mère d'Agnès
    Anouk Ferjac : Agnès
    Liliane Maigné : Rachel
    Photobucket

    Line Noro : Mme Arnaud
    Henri Vilbert : M. Arnaud
    ---

    ---
    Yvette Etiévant : Mme Bauchet • Juliette Faber : Mme Saunier • Élisabeth Hardy : la mère de la fillette • Éliane Monceau : l'amie de Dutoit • René Blancard : Pichon, le paysan • Julien Verdier : Marcel Bauchet • Georges Poujouly : Michel Le Guen • Louis Seigner : l'abbé Roussard • Jean Daurand : Girard • Lise Berthier : une chiffonnière • Marcelle Rexiane : une concierge • Alinda Kristensen : la Suédoise • Lucien Nat : l'avocat général • Louis Arbessier : l'avocat du tribunal pour enfants • Edmond Ardisson : un garde • Doudou Babet • René Berthier : un monsieur • Charles Bouillaud : l'agent • Rémy Clari : un prisonnier • Jean Clarieux : le barman • Henri Crémieux : l'avocat de Bauchet • Guy Decomble : un inspecteur


    • Maurice Dorléac : le président • Pierre Duncan • Paul Faivre : Biribi • Paul Frankeur : le gardien Léon • Jean-Pierre Grenier : le docteur Detouche • Jean-Paul Moulinot : le directeur de la Santé • François Joux : Saunier • Jérôme Goulven : Noblet • Benoîte Lab • René Lacourt : le chiffonnier • Léon Larive : le locataire • Charles Lemontier : le procureur • Jacques Morel : Charlie • Marcel Pérès : Malingré • Nicole Régnault • Alexandre Rignault : le gendarme • Pierre Sergeol : l'avocat de Gino • Jean Sylvain • Georges Tabet : un Corse • Jean-Marc Tennberg : Frédo • André Valmy : Petit Louis • François Vibert : Me Mousset • Victor Vina : le directeur du patronage • Louis Saintève : le président du tribunal pour enfants

    Photobucket

    Après avoir tué sur ordre, sous l'Occupation, René le Guen continue à assassiner. Condamné à mort, il retrouve en cellule trois autres hommes promis à l'échafaud. Plus ou moins bien réconfortés par deux prêtres, les quatre condamnés attendent anxieusement le petit jour. L'un après l'autre, ils sont conduits à la mort. L'avocat de le Guen, après avoir sauvé son jeune frère, attend inlassablement la grâce qu'il a demandée pour son client au Président de la République. Le film se termine avant que les spectateurs aient connaissance de cette réponse.

    Photobucket



    0 0

     
    Avant le déluge
    1953 - 2hres 15
    Xvid | 528x384 | Mp3 | 977 Mo

     photo aff_avant_deluge-2.jpg
    Avant le déluge
    1953 - 2hres 15
    ---

    Bernard Blier et Marina Vlady
    ---
    Réalisation : André Cayatte
    Scénario : André Cayatte et Charles Spaak
    Dialogues : Charles Spaak

     photo cap_avant_deluge-9.jpg

    Distribution:

    Bernard Blier : monsieur Marcel Noblet
     photo cap_avant_deluge-7.jpg

    Marina Vlady : Liliane Noblet
     photo cap_avant_deluge-6.jpg
     photo cap_avant_deluge-10.jpg photo cap_avant_deluge-8.jpg

    Antoine Balpêtré : monsieur Albert Dutoit (crédité Balpêtré)
    Paul Bisciglia : Jean-Jacques Noblet
    Jean Chabassol : Jean Arnaud
    Clément Thierry : Philippe Boussard (crédité Clément-Thierry)
    Jacques Fayet : Richard Dutoit
    Roger Coggio : Daniel Epstein
    Jacques Castelot : Serge de Montesson
    Léonce Corne : le commissaire Auvain (crédité Leonce Corne)
    Paul Frankeur : monsieur Boussard
    Isa Miranda : madame Françoise Boussard
     photo cap_avant_deluge-11.jpg

    Carlo Ninchi : le président du tribunal
    Line Noro : madame Arnaud (créditée Line Noro de la Comédie Française)
    Marcel Pérès : inspecteur Mallingré (crédité Marcel Peres)
    Albert Rémy : le garçon de café (crédité Albert Remy)
    Delia Scalia : Josette
     photo delia_scala.jpg

    André Valmy : l'autre inspecteur de police (crédité Andre Valmy)
    Julien Verdier : le veilleur de nuit
    Maria Zanoli (Maria Emma Zanoli) : madame Dutoit


     photo cap_avant_deluge-5.jpg

    Au début des années 1950, la guerre de Corée implique la France en tant qu’adhérente à l’ONU. Cinq jeunes suivent le mouvement de panique générale, dû au risque de guerre nucléaire (thème inspirant le titre du film), et projettent d’aller se réfugier sur une île perdue de l'océan Pacifique. Pour se procurer l’argent nécessaire à leur départ, à l’insu de leurs parents, Daniel Epstein, Jean Arnaud, Philippe Boussard, Richard Dutoit et Liliane Noblet commettent un cambriolage qui tourne mal : Jean tue accidentellement le veilleur de nuit…

     photo cap_avant_deluge-4.jpg


     photo gr_avant_deluge-1.jpg
     photo gr_avant_deluge-2.jpg photo gr_avant_deluge-3.jpg
     photo gr_avant_deluge-4.jpg photo gr_avant_deluge-5.jpg
     photo gr_avant_deluge-6.jpg photo gr_avant_deluge-7.jpg
     photo gr_avant_deluge-8.jpg photo gr_avant_deluge-9.jpg
     photo gr_avant_deluge-10.jpg


    Delia Scalia

    0 0

     
    Le dernier tournant
    1939 - 1hre 30
    Generic MPEG-4 | 560x416 | Mp3 | 796 Mo


     photo aff-02.png 
    Le dernier tournant
    1939 - 1hre 30
    ---

    ---
    Réalisation : Pierre Chenal
    Scénario : Charles Spaak, d'après le roman de James M. Cain

     photo dernier_tournant_05.jpg

    Distribution:

    Fernand Gravey (Frank)
     photo dernier_tournant_02.jpg

    Michel Simon (Nick Marino)
     photo dernier_tournant_10.jpg

    Corinne Luchaire (Cora)
     photo dernier_tournant_04.jpg

    Florence Marly (Madge, la dompteuse)
     photo dernier_tournant_07.jpg

    Robert Le Vigan (Le cousin)
    Marcel Vallée (Le juge d'instruction)
    René Bergeron (Le commissaire)
    Auguste Bovério (Le prêtre)
    Pierre Sergeol (L'avocat)
    Charles Blavette (Le camionneur)
    Yvonne Yma (la femme)
    Pierre Labry (le camionneur)
    Serge Nadaud (le motard)
    Etienne Decroux (le bistrot)
    Jean-François Martial (l'architecte)
    Georges Péclet (l'assureur)
    Marcel Duhamel (le monsieur pressé)
    Georges Douking (un joueur)
    Alfred Pasquali (le joueur)
    Georges Paulais (le greffier)
    Franck Maurice


    ---

    ---

     photo dernier_tournant_09.jpg

    Un vagabond, devenu l'amant de la femme de son patron, aide celle-ci à se débarrasser de son mari, en maquillant le crime en accident. Puis, parce qu'on le croit coupable d'avoir tué la jeune femme dans un accident de voiture, il est condamné à mort.

     photo dernier_tournant_08.jpg


     photo dernier_tournant_06.jpg


     photo gr_dernier_tournant_05.jpg
     photo gr_dernier_tournant_02.jpg photo gr_dernier_tournant_03.jpg photo gr_dernier_tournant_04.jpg
     photo gr_dernier_tournant_01.jpg


    Corinne Luchaire



    Florence Marly

    0 0


    La foire aux chimères
    1946 - 1hre 34
    Generic MPEG-4 | 672x496 | Mp3 | 977,8 Mo



     photo aff_foire_chimeres-02.jpg
    La foire aux chimères
    1946 - 1hre 34
    ---
    ---
    Réalisateur: Pierre Chenal   
    Assistant réalisateur: Jean Sacha   
    Scénaristes: Jacques Companeez, Ernst Neubach et Pierre Chenal   
    Dialoguiste: Louis Ducreux

     photo foire_chimeres-01.jpg

    Distribution:

    Erich von Stroheim    (Frank Davis)
     photo foire_chimeres-02.jpg
     photo foire_chimeres-03.jpg photo foire_chimeres-04.jpg
     photo foire_chimeres-05.jpg

    Madeleine Sologne    (Jeanne)
     photo Madeleine_Sologne_foire_chimeres-01.jpg
     photo Madeleine_Sologne_foire_chimeres-02.jpg photo Madeleine_Sologne_foire_chimeres-03.jpg
     photo Madeleine_Sologne_foire_chimeres-04.jpg

    Claudine Dupuis    (Clara)
     photo ClaudineDupuis.jpg

    Margo Lion    (Marie-Louise)
     photo MargoLion.jpg

    Annette Poivre    (La remplaçante)
     photo AnnettePoivre.jpg

    Line Renaud    (La chanteuse du Styx)
    ---
    ---
    Yves Vincent    (Robert)
    Jean-Jacques Delbo    (Lenoir)
    Louis Salou    (Furet)
    Eugène Frouhins    (Le domestique)
    Denise Benoît    (la bonne du restaurant)
    Paul Delauzac    (le médecin)
    Yves Deniaud    (l'intermédiaire)   
    Dora Doll    (La secrétaire de Lenoir)

     photo foire_chimeres-07.jpg

    Le Directeur d'un institut international d'impression de billets de banque, mutilé de la face de la grande guerre, Frank Davres, s'éprend d'une jeune femme, Jeanne, admirablement belle, mais aveugle. Il l'épouse. Pour elle, il se ruine et en vient à émettre des billets faux.

     photo foire_chimeres-06.jpg

    La jeune femme, heureuse, fait tout pour faire oublier son infirmité. Un jour, à la suite d'une opération, elle recouvre la vue et constate la laideur physique et morale de son mari. Elle dissimule sa guérison jusqu'au jour où Frank, pris par la police, tue un de ses complices et se suicide. Jeanne part rejoindre un ami avec qui elle faisait un numéro dans un cirque.

     photo foire_chimeres-08.jpg

    Generic MPEG-4 | 672x496 | Mp3 | 977,8 Mo



    Madeleine Sologne





    0 0
  • 05/30/16--03:18: Chabrol-1961-Les Godelureaux

  • Les Godelureaux
    1961 - 1hre 33
    Xvid | 608x400 | Mp3 | 852 Mo


     photo aff_godelureaux-2.jpg
    Les Godelureaux
    1961 - 1hre 33
    ---
    Stéphane Audran
    ---

     photo aff_godelureaux-3.jpgLes Godelureaux
    1961

    Réalisateur: Claude Chabrol
    Scénariste et dialoguiste: Paul Gégauff
    Auteur de l'oeuvre originale: Éric Ollivier

    Distribution:

    Jean-Claude Brialy : Ronald
    Bernadette Lafont : Ambroisine
    Charles Belmont : Arthur
    André Jocelyn : le jeune homme (à tout faire de Ronald)
    Jean Galland : l'oncle d'Arthur
    Sacha Briquet : Henri, le fiancé
    Jean Tissier : le président
    Laura Carli : tante Suzanne
    Sophie Grimaldi : la fiancée
    Serge Bento : Bernard 1, le livreur
    Pierre Vernier : Bernard 2
    Jeanne Pérez : la veuve Goupil
    Corrado Guarducci : le peintre
    Stella Dassas : la duchesse
    Stéphane Audran : Xavière, la danseuse
    Parisys : la chanteuse
    Juliette Mayniel : la nonne
    ...

    Parce que sa voiture a été montée sur le trottoir devant le café de Flore par la bande d'Arthur, Ronald désire se venger de ce dernier, un étudiant des Beaux Arts sans malice. Ronald joue à l'esthète, intellectuel pur, blasé et cyniquement pervers ; il est fort riche. Vient à passer devant le café de Flore une inconnue, Ambroisine, que les camarades d'Arthur enlèvent et dont ce dernier fait la compagne de ses jours et de ses nuits. Ronald décide de « punir » Arthur par Ambroisine et, pour ce faire, lie amitié avec le couple qu'il entraîne dans des exploits variés ; chez une de ses tantes, Ronald amène Arthur et Ambroisine : il jette celle-ci dans les bras de son cousin, polytechnicien myope, solennel et fiancé ; puis avec Arthur il sabote l'inauguration d'une exposition de peinture en répandant à profusion de la poudre à éternuer ; enfin, chargé d'organiser la partie artistique d'une fête de charité, il y produit une danseuse genre strip-tease et une vieille chanteuse réaliste qui font scandale et lui permettent d'envoyer quelques vérités à la face de l'oncle qui le loge et de ce milieu de nantis, bricoleurs de la bienfaisance. Mais il profile d'une absence d'Arthur pour organiser dans l'appartement une « surboum » dans le style orgie romaine qui laisse les locaux souillés et saccagés. Et il remplace Arthur auprès d'Ambroisine. De retour,Arthur arrange les choses et reprend sa compagnie qui se partage désormais entre les deux godelureaux. Arthur, au fond, ne désire qu'une chose : épouser Ambroisine et un jour, ils jouent tous deux au couple marié ; mais Ambroisinc s'échappe pour retrouver Ronald sur la Côte d'Azur ; quelques jours plus tard, il l'abandonne et, de retour à Paris, met Arthur au courant de sa machination et le console en lui disant qu'Ambroisine n'est qu'un rêve. Un peu plus tard, Arthur retrouvera Ambroisine devenue la femme vertueuse et américanisée d'un officier de la marine U.S. ; mais lui-même est alors fiancé.

     photo cap_godelureaux-1.jpg
     photo cap_godelureaux-2.jpg photo cap_godelureaux-3.jpg
     photo cap_godelureaux-4.jpg photo cap_godelureaux-5.jpg
     photo cap_godelureaux-6.jpg photo cap_godelureaux-7.jpg
     photo cap_godelureaux-8.jpg photo cap_godelureaux-9.jpg
     photo cap_godelureaux-10.jpg
     photo cap_godelureaux-11.jpg photo cap_godelureaux-12.jpg
     photo cap_godelureaux-13.jpg photo cap_godelureaux-14.jpg
     photo cap_godelureaux-15.jpg photo cap_godelureaux-16.jpg
     photo cap_godelureaux-17.jpg photo cap_godelureaux-18.jpg
     photo cap_godelureaux-19.jpg

    Xvid | 608x400 | Mp3 | 852 Mo

     photo gr_godelureaux-1.jpg
     photo gr_godelureaux-2.jpg photo gr_godelureaux-3.jpg
     photo gr_godelureaux-4.jpg photo gr_godelureaux-5.jpg photo gr_godelureaux-6.jpg
     photo gr_godelureaux-7.jpg

    Bernadette Lafont
     photo bernadette_lafont_046.jpg

    0 0
  • 05/30/16--05:04: Chabrol-1962-L'oeil du malin

  • L'oeil du malin
    1962 - 1hre 16
    Mp4 | H.264 | 624x384 | AAC | 886 Mo


     photo aff_oeil_malin-2.jpg
    L'oeil du malin
    1962 - 1hre 16
    ---
    Stéphnae Audran
    ---
    Réalisateur et scénariste: Claude Chabrol
    Collaborateur scénaristique: Paul Gégauff

     photo cap_oeil_malin-1.jpg

    Distribution:

    Stéphane Audran (Hélène Hartmann)
     photo stephane_audran_oeil_malin-1.jpg
     photo stephane_audran_oeil_malin-2.jpg photo stephane_audran_oeil_malin-3.jpg
     photo stephane_audran_oeil_malin-4.jpg

    Jacques Charrier (Albin Mercier)
     photo cap_oeil_malin-2.jpg

    Walter Reyer (Andreas Hartmann)
     photo cap_oeil_malin-3.jpg

    Daniel Boulanger (Un policier)
    André Badin (Un policier)

     photo cap_oeil_malin-5.jpg

    Albain Mercier s'ennuie à Munich où son journal l'a envoyé faire un reportage sur la vie quotidienne en Allemagne. Un seul voisinage le fascine : celui d'un couple original, insouciant, heureux, dont le contact l'attire. Il met tout en oeuvre pour pénétrer son intimité, étudier les lois de son étrange réussite, partager cette vie facile et enviable. Accueilli sans restriction, Albain s'irrite secrètement de constater un bonheur qui paraît sans nuage, une joie qu'il ne peut partager et, lorsqu'Andréas part en voyage et lui confie Hélène, il tente sa chance auprès d'elle, mais en vain.

     photo cap_oeil_malin-6.jpg photo cap_oeil_malin-7.jpg

    Il la suit, l'espionne, découvre que ses absences sont suspectes, sans parvenir, toutefois, à la confondre. Dès lors, il s'ingénie à démasquer ses mensonges, la poursuit furtivement et réussit à prendre une série de photos compromettantes sur la liaison qu'il a surprise, et dont il entend se faire une arme offensive. Mais Hélène demeure lointaine et mystérieuse et il n'obtient d'elle que sa fureur et son mépris. Lorsqu'Andréas revient, Albain ne supporte pas sa joie confiante ; il lui révèle son infortune et lui soumet les clichés révélateurs de la vie privée d'Hélène. Le résultat dépasse ses espérances et le crime d'Andréas ne sera que l'accomplissement de son propre forfait.

     photo cap_oeil_malin-10.jpg

    Mp4 | H.264 | 624x384 | AAC | 886 Mo

     photo gr_oeil_malin-1.jpg
     photo gr_oeil_malin-2.jpg photo gr_oeil_malin-3.jpg
     photo gr_oeil_malin-4.jpg photo gr_oeil_malin-5.jpg
     photo gr_oeil_malin-6.jpg


    Stéphane Audran
     photo 28-Stephane_Audran.jpg

    0 0




    La chair de l'orchidée
    1974 - 2hres
    Xvid | 528x320 | Mp3 | 740,5 Mo





     photo la-chair-de-l-orchidee-affiche-2.jpg
    La chair de l'orchidée
    1974 - 2hres - VFr StAngl incrustés
    ---

    Charlotte Rampling et Simione Signoret
    ---

    Réalisateur : Patrice Chéreau
    Scénario et dialogues : Jean-Claude Carrière et Patrice Chéreau
    D'après The Flesh for the orchid de James Hadley Chase


    Distribution:

    Charlotte Rampling : Claire

    Bruno Cremer : Louis Delage

    Edwige Feuillère : Madame Bastier-Wagener

    Simone Signoret : Lady Vamos

    Alida Valli : la folle de la gare

    Hans Christian Blech : Gyula Berekian
    François Simon : Joszef Berekian
    Hugues Quester : Marcucci
    Rémy Germain : Arnaud
    Roland Bertin : l'homme d'affaires
    Marcel Imhoff : le directeur de l'asile
    Pierre Asso : le docteur
    Marie-Louise Ebeli : l'infirmière de l'asile
    Ève Francis : la mère de Delage
    Luigi Zerbinati : Alcide
    Jenny Clève : la femme de chambre
    Günter Meisner : l'avocat-conseil
    Lucien Magnin : le patron de l'hôtel
    Robert Baillard : le jardinier



    Folle. Claire est déclarée folle. Enfermée dans une clinique sur l'ordre de Madame Bastien-Wegener qui peut disposer ainsi de l'immense fortune de sa nièce. Mais un jour, Claire s'évade. Dans sa fugue, elle croise la route de Louis Delage qui se rend à Vichy, flanqué de Marcucci, petit truand menacé de mort et crevant de peur. Malgré ses précautions, Marcucci est exécuté par les deux frères Berekian, tueurs prodigieux et infaillibles. Pour la première fois, cependant, les inquiétants Guyla et Joszef ont laissé en vie un témoin, Delage, qu'ils vont tenter de supprimer. Blessé par ses poursuivants, Delage est recueilli par Mme Bastien-Wegener, laquelle recherche activement sa nièce afin de la ré-interner prestement.


    Parallèlement, Claire, partie chercher du secours pour sauver l'homme dont elle est tombée amoureuse, a été faite prisonnière par les frères Berekian, qui l'ont confiée à la garde d'une artiste de cirque vieillie, Lady Vamos. Celle-ci révèle à Claire qu'elle est la fille de "l'Orchidée", tueur un peu fou qui avait jadis enlevé l'épouse de l'industriel Wegener. Elle accepte de favoriser la fuite de la jeune fille qui se réfugie en Suisse dans la propriété de Mme Bastien-Wegener. Cette dernière est menacée par les frères Bérékian qui poursuivent toujours Delage. Seule, Claire échappera au massacre final : à son réveil, sur un lit d'hôpital, elle entreprend de compulser fiévreusement les dossiers de l'immense fortune dont on l'avait spoliée.



    Xvid | 528x320 | Mp3 | 740,5 Mo



     Charlotte Rampling

    0 0


    L'homme blessé
    1983 - 1hre 45
    MKV | H.264 | 720x432 | AAC | 1,2 Go
    ou
    DVDrip | XviD-1410 | mp3@192 | 648x392 | Audio : Francais | 1h26 | 1.0 Gb


     photo aff_homme_blesse-2.jpg
    L'homme blessé
    1983 - 1hre 45
    ---
    Lisa Kreuzer
    ---

     photo aff_homme_blesse-3.jpgL'homme blessé
    1983

    Réalisateur: Patrice Chéreau
    Assistants : Ronald Chammah, Serge Ménard et Pierre Romans
    Scénaristes: Patrice Chéreau et Hervé Guibert

    Distribution:

    Jean-Hugues Anglade : Henri
    Vittorio Mezzogiorno : Jean Lerman
    Roland Bertin : Bosmans
    Lisa Kreuzer : Elisabeth
    Annick Alane : la mère d'Henri
    Sophie Edmond : la sœur d'Henri
    Claude Berri : le client
    Gérard Desarthe : l'homme qui pleure
    Hammou Graïa : le jeune homme de la gare
    Armin Mueller-Stahl : Le père d'Henri

    Un père distant, une mère saoûlante par ses bavardages insipides et une soeur envahissante. A 18 ans, Henri les supporte mal. Et lorsqu'à la fin de juillet toute la famille part à la gare conduire sa soeur qui s'en va en vacances, il est comme d'habitude dans son monde, en décalage. Ainsi, pendant la longue attente qui précède le départ du train - sa mère trop prévoyante a calculé très large - erre-t-il dans cette gare, univers surprenant peuplé d'individus étranges. Suivi par un homme d'âge mûr au regard insistant - Bosmans -, Henri se retrouve par hasard dans les toilettes. Où un individu - c'est Jean - est en train d'en tabasser un autre. Violence brutale. Et irruption chez Henri d'une attirance instinctive et irrémédiable pour Jean qui l'embrasse avec passion. Le jeune homme est bouleversé. A partir de cet instant, il passe la plupart de ses nuits à rechercher Jean. En suivant Bosmans, qui, il le sait, connaît Jean, il finit par le retrouver au hasard de la gare. Jean l'emmène chez Elisabeth avec laquelle il vit. Du moins de temps en temps. Car Jean est un personnage insaisissable. Henri, poussé par Jean, essaie de se prostituer. Mais il n'arrive pas à franchir le pas. Et Jean a disparu; Henri reprend sa quête passionnelle. En étant plus exigeant à chaque fois qu'il retrouve Jean (chez Bosmans par exemple), plus désireux de partager quelque chose avec lui. Il se laisse ainsi entraîner dans un cambriolage dont Jean lui colle toute la responsabilité avant de s'évanouir une fois encore. Henri, alors, fait un ultime parcours de place en place, chez Bosmans, chez Elisabeth, chez ses parents. Sans succès. Solitude, perpétuelle solitude. Dans une boîte de nuit, il retrouve Jean abruti de drogue. Henri le sent enfin tout à lui, mais il n'est qu'un corps inerte. Alors, il décide que personne d'autre ne l'aura jamais plus...

     photo cap_homme_blesse-1.jpg
     photo cap_homme_blesse-2.jpg photo cap_homme_blesse-3.jpg
     photo cap_homme_blesse-4.jpg photo cap_homme_blesse-5.jpg
     photo cap_homme_blesse-6.jpg photo cap_homme_blesse-7.jpg
     photo cap_homme_blesse-8.jpg photo cap_homme_blesse-9.jpg
     photo cap_homme_blesse-10.jpg photo cap_homme_blesse-11.jpg
     photo cap_homme_blesse-12.jpg
     photo cap_homme_blesse-13.jpg photo cap_homme_blesse-14.jpg
     photo cap_homme_blesse-15.jpg

    MKV | H.264 | 720x432 | AAC | 1,2 Go

     photo gr_homme_blesse-1.jpg
     photo gr_homme_blesse-2.jpg photo gr_homme_blesse-3.jpg
     photo gr_homme_blesse-4.jpg photo gr_homme_blesse-5.jpg
     photo gr_homme_blesse-6.jpg photo gr_homme_blesse-7.png
     photo gr_homme_blesse-8.png photo gr_homme_blesse-9.jpg
     photo gr_homme_blesse-10.jpg photo gr_homme_blesse-11.jpg
     photo gr_homme_blesse-12.jpg



    Lisa Kreuzer

    0 0
  • 05/31/16--02:50: Cayatte-1955-Le dossier noir

  • Le dossier noir
    1955 - 1hre 55
    Mp4 | H.264 | 640x480 | AAC | 1,1 Go


     photo aff_dossier_noir-2.jpg
    Le dossier noir
    1955 - 1hre 55
    ---
    Lea Padovani et Bernard Blier
    ---
    Réalisateur: André Cayatte
    Scénaristes: Charles Spaak et André Cayatte
    Dialoguiste: Charles Spaak

     photo dossier_noir_01.jpg

    Distribution:

    Lea Padovani : Mme Le Guen
     photo Lea_Padovani _dossier_noir-1.jpg
     photo Lea_Padovani _dossier_noir-2.jpg photo Lea_Padovani _dossier_noir-3.jpg
     photo Lea_Padovani _dossier_noir-4.jpg

    Bernard Blier : l'inspecteur Noblet
     photo bernard_blier_dossier_noir-1.jpg
     photo bernard_blier_dossier_noir-2.jpg photo bernard_blier_dossier_noir-3.jpg

    Nelly Borgeaud : Danièle
     photo Nelly_Borgeaud_dossier_noir-1.jpg

    Danièle Delorme : Yvonne Dutoit
     photo Daniele_Delorme_dossier_noir-2.jpg
     photo Daniele_Delorme_dossier_noir-1.jpg photo Daniele_Delorme_dossier_noir-3.jpg

    Noël Roquevert : le commissaire Franconi
     photo Noel Roquevert.jpg

    Antoine Balpêtré : Dutoit
     photo Antoine Balpetre.jpg

    Daniel Cauchy : Jo
     photo Daniel Cauchy.jpg

    Jean-Marc Bory : Jacques Arnaud
     photo Jean-Marc Bory.jpg

    Paul Frankeur : Boussard
    Edmond Ardisson : le restaurateur
    Madeleine Barbulée : la sœur du procureur
    Paul Barge : Austin
    Nadine Basile : Suzanne Boussard
    Jean Berton : le garde de la prison
    Charles Bouillaud :le valet de Bonnard
    Henri Crémieux : le procureur
    Jean Daurand : Titi
    Guy Decomble : l'inspecteur Leroy
    Cécile Didier : Mme Le Guen mère
    Monette Dinay : Thérèse
    Jacques Duby : Flavier
    Giani Esposito : Jean de Montesson
    ...

    ---

    ---

    ---

    ---

    Mp4 | H.264 | 640x480 | AAC | 1,1 Go

     photo aff_dossier_noir-5.jpg


    Lea Padovani
     photo Lea_Padovani-24.jpg

    0 0
  • 06/01/16--00:23: Chabrol-1963-Landru

  • Landru
    1963 - 1hre 54
    DivX 5,0 | 576x352 | Mp3 | 691 Mo



     photo aff_landru-2.jpg
    Landru
    1963 - 1hre 54
    ---

    Hildegard Knef
    ---
    Réalisateur: Claude Chabrol
    Assistant réalisateur: Charles Bitsch
    Scénaristes: Claude Chabrol et Françoise Sagan
    Dialoguiste: Françoise Sagan

     photo landru-1.jpg

    Distribution:

    Charles Denner (Landru)
     photo landru-2.jpg

    Danielle Darrieux (Berthe Héon)
     photo danielle_darrieux_landru-1.jpg
     photo danielle_darrieux_landru-2.jpg photo danielle_darrieux_landru-3.jpg

    Michèle Morgan (Célestine Buisson)
     photo michele_morgan_landru-1.jpg
     photo michele_morgan_landru-2.jpg photo michele_morgan_landru-3.jpg

    Juliette Mayniel (Anna Colomb)
     photo Juliette_Mayniel_landru.jpg

    Hildegard Knef (Madame X)
     photo hildegard_knef_landru.jpg

    Stéphane Audran (Fernande Segret)
     photo stephane_audran_landru-1.jpg photo stephane_audran_landru-2.jpg

    Catherine Rouvel (Andrée Babelet)
     photo Catherine_Rouvel_landru.jpg

    Mary Marquet (Madame Guillin)
    Françoise Lugagne (Madame Landru)
    Denise Provence (Madame Lacoste)
    Robert Burnier (le président)
    Sacha Briquet (le substitut)
    Mario David (le procureur)
    Pierre Vernier (un avocat de la partie civile)
    Jean-Louis Maury (le commissaire)
    Claude Mansard (Lemaître de Moro-Giafferi)
    Jean-Pierre Melville (Mandel)
    Raymond Queneau (Clémenceau)
    Gisèle Sandré (Georgette)
    André Fouché (le docteur Paul)
    ...

     photo landru-3.jpg photo landru-7.jpg

    Landru est peut-être un escroc, mais il garde le souci de sa famille. Il disparaît plus ou moins longtemps, mais il revient à son domicile pour donner à sa femme et à ses quatre enfants l'argent nécessaire à la vie du foyer. C'est la guerre, et il imagine de mettre dans les journaux, sous divers noms d'emprunt, des annonces matrimoniales. Il prend contact avec des correspondantes qui lui paraissent être les plus seules dans la vie et les plus argentées. Il les conduit dans une petite propriété de campagne, à Gambais ; et, dès qu'il lui est possible de posséder une procuration, il les fait disparaître et brûler dans sa cuisinière.

     photo landru-4.jpg photo landru-5.jpg

    Il commet cependant l'imprudence de séduire une femme qui vit avec sa soeur. Celle-ci, après la disparition de sa soeur, porte plainte à la police. et, un jour, le rencontrant dans la rue, elle avertit par téléphone le commissaire qui viendra cueillir l'assassin chez la seule personne qu'il ait épargnée, sa maîtresse. Au tribunal, Landru se montre d'une habileté consommée, déférent, humble, parfois emphatique et révolté, souvent fort spirituel. Jusqu'au bout, il affirmera son innocence ; mais il sera condamné.

     photo landru-6.jpg



    Catherine Rouvel
     photo catherine_rouvel-11.jpg

    0 0
  • 06/01/16--01:45: Chabrol-1963-Ophélia

  • Ophélia
    1963 -1hre 39
    MKV | H.264 | 932x572 | AAC | 1,1 Go



     photo aff_ophelia-2.jpg
    Ophélia
    1963 -1hre 39
    ---
    Alida Vali
    ---
    Réalisateur: Claude Chabrol
    Scénaristes: Paul Gégauff et Claude Chabrol
    Auteur de l'oeuvre originale: William Shakespeare

     photo cap_ophelia-1.jpg

    Distribution:

    Alida Valli : Claudia Lesurf
     photo Alida_Valli_ophelia-1.jpg
     photo Alida_Valli_ophelia-2.jpg photo Alida_Valli_ophelia-3.jpg
     photo Alida_Valli_ophelia-4.jpg

    André Jocelyn : Yvan Lesurf
     photo cap_ophelia-2.jpg

    Claude Cerval : Adrien
     photo cap_ophelia-4.jpg

    Juliette Mayniel : Lucie
     photo Juliette_Mayniel_ophelia-1.jpg
     photo Juliette_Mayniel_ophelia-2.jpg photo Juliette_Mayniel_ophelia-3.jpg

    Jean-Louis Maury : Sparkos
    Robert Burnier : André Lagrange
    Sacha Briquet : le fossoyeur
    Pierre Vernier : le maître d'hôtel
    Serge Bento : François
    Roger Carel : un employé
    László Szabó : un garde
    Henri Attal : un gardien
    Dominique Zardi : un gardien
    Liliane David : Ginette

     photo cap_ophelia-5.jpg

    On dit au village que Monsieur Yvan est dégénéré. ou bien fou. Son comportement est plus étrange encore depuis la mort de son père, et le remariage de sa mère avec le frère du mort a traumatisé ce jeune homme romantique et angoisse, qui n'accepte ni les apparences ni la médiocrité des êtres qui l'entourent. Sur ce choc affectif brutal, une imagination débridée va reconstruire à son profit tout le drame d'Hamlet.

     photo cap_ophelia-3.jpg

    Troublé par l'amour de sa mère et de son oncle, chaque coïncidence avec la tragédie d'Elseneur va s'emparer de son esprit et lui confirmer cette réalité, qu'il cherche et qu'il façonne, à la fois. Horatio, son seul ami, l'aidera à réaliser un film pour confondre, tel Hamlet, ses parents, qu'il croit criminels. Son action entraîne alors tout le drame, qu'il aura forgé en croyant le subir. Son oncle, désespéré, s'empoisonne. Dans ce faisceau de similitude tragique, Lucie, seule, la fille aux longs cheveux noirs, et qui l'aime, a refusé d'être Ophélia. Elle ne s'enfuit pas, elle restera près de lui pour l'aider à vivre.

     photo cap_ophelia-6.jpg

    MKV | H.264 | 932x572 | AAC | 1,1 Go

    Alida Valli
     photo alida_valli_45a.jpg

    0 0
  • 06/01/16--02:03: Chenal-1947-Clochemerle

  • Clochemerle
    1947 - 1hre 33
    Generic MPEG-4 | 640x480 | Mp3 | 1 Go



     photo aff_clochemerle-02.jpg
    Clochemerle
    1947 - 1hre 33
    ---
    ---
    Réalisateur: Pierre Chenal   
    Assistants réalisateur: Jean Mitry et André Pergament   
    Scénariste et dialoguiste: Gabriel Chevallier

     photo clochemerle-01.jpg

    Distribution:

    Saturnin Fabre : Bourdillat (ancien ministre)
     photo clochemerle-02.jpg

    Simone Michels : Judith Toumignon (épicière)
     photo SimoneMichels3.jpg
     photo SimoneMichels4.jpg photo SimoneMichels45.jpg

    Christiane Muller (sous le nom de Cri-Cri Muller) : Adèle Torbayon
     photo ChristianeMuller.jpg photo ChristianeMuller3.jpg

    Jacqueline Dior : Rose Bivaque
     photo JacquelineDor-2.jpg photo JacquelineDor.jpg

    Simone Chambord : Hortense Girodot
     photo SimoneChambord.jpg

    Jean Brochard : Piéchut (maire)
    Félix Oudart : Ponosse (curé)
    Roland Armontel : Tafardel (instituteur)
    Paul Demange : Toumignon
    Maximilienne : Justine Putet
    Jane Marken : la baronne de Courtebiche
    Max Dalban : Arthur Torbayon (aubergiste)
    Gaston Orbal : Poilphard (pharmacien)
    R.J. Chauffard : Oscar de Saint-Choul (gendre de la baronne)
    Jean-Roger Caussimon : Bernard Samotrace (poète)
    Odette Talazac : Mme Girodot

     photo clochemerle-04.jpg
     photo clochemerle-05.jpg photo clochemerle-06.jpg
     photo clochemerle-07.jpg photo clochemerle-08.jpg
     photo clochemerle-09.jpg

    Clochemerle-en-Beaujolais est à peine plus grand qu'un village. On y vit heureux, sans souci. Et pourtant, il semble y avoir un abîme infranchissable entre ceux qui, le dimanche, fréquentent l'église du brave curé Ponosse et ceux qui constituent tous les jours la clientèle d'Arthur Torbayon, le tenancier de l'auberge locale. Les premiers se rassemblent autour de Justine Putet, vieille fille qui attire toutes les cancanières du village, et de la baronne de Courtabiche qui, à force de bonnes œuvres, prétend être la garante de la morale publique.

     photo clochemerle-03.jpg

    De l'autre, le maire, Barthélemy Piéchut, l'instituteur Tafardel, au pince-nez mal équilibré et Toumignon, le propriétaire des Galeries Beaujolaises, un ivrogne que son épouse ridiculise avec nombre de Clochemerlins. Le conflit entre les deux communautés va éclater à la faveur d'un événement "grave" : Piéchut a fait construire, le long du mur de l'église, une splendide vespasienne que Bourdillat, un ancien ministre, est venu inaugurer. Et Justine Putet, de sa fenêtre, voit tout ce qui se passe dans l'édicule !

     photo clochemerle-10.jpg

    Le curé, en chaire, tonne contre les élus; un pugilat ravage l'église. Hippolyte Foncimagne, le don Juan local, est le premier blessé et Judith le soigne avec amour. Le maire s'affole; l'armée intervient à la suite de l'erreur d'un fonctionnaire; le couvre-feu est décrété. De beaux militaires séduisent les Adèle Torbayon, Judith Toumignon et autres Rose Bivaque, ravies de l'aubaine. Il faut renvoyer la troupe, car les maris se fâchent. Le calme est enfin revenu à Clochemerle qui, maintenant, dispose de trois vespasiennes...

     photo clochemerle-11.jpg

    Generic MPEG-4 | 640x480 | Mp3 | 1 Go

     photo aff_clochemerle-04.jpg


    Cri-Cri Muller
     photo Cri-CriMuller.jpg

    0 0


    Les jeux dangereux
    1958 - 1hre 29
    Mp4 | H.264 | 759x570 | AAC | 1,2 Go


     photo aff_jeux_dangereux-2.jpg
    Les jeux dangereux
    1958 - 1hre 29
    ---
    Pascale Audret
    ---
    Réalisateur: Pierre Chenal
    Scénaristes: Paul Andréota et Pierre Chenal
    Auteur de l'oeuvre originale: René Masson
    Dialoguiste: Paul Andréota

     photo jeux_dangereux-1.jpg

    Distribution:

    Pascale Audret (Fleur)
     photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-1.jpg
     photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-2.jpg photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-3.jpg
     photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-4.jpg

    Jean Servais (Fournier)
     photo Jean_Servais_jeux_dangereux-2.jpg

    Jean-François Poron (Julien)
     photo Jean-Francois Poron.jpg

    François Simon-Bessy (Alain)
     photo Francois Simon-Bessy.jpg

    Judith Magre (Eliane Fournier)
     photo Judith Magre.jpg

    Sami Frey (Arpia)
     photo jeux_dangereux-2.jpg

    Élida Dey (Norma)
     photo Elida Dey.jpg

    Michel Etcheverry (l'aveugle)
     photo jeux_dangereux-3.jpg

    Yvette Étiévant (la mère de Fleur)
    Louis Seigner (M. Leroy-Gomez)
    Germaine Montero (Mme Leroy-Gomez)
    Joël Flateau (la Puce)
    Georgette Anys (la folle)
    Jean-Roger Caussimon (Bourdieux)
    Jacques Hilling (l'inspecteur)
    José Squinquel (juge d'instruction)
    Jacques Dynam (Dédé)
    Claude Berri (un gamin)
    Lucien Guervil (Simon)
    Gérard Kérise (Eugène)
    Georges Lycan (patron de Norma)
    Jacques Moulières (Couscous)
    Renzo Poldi (Pierrot)
    Lucien Raimbourg (Fontbelle)
    Jimmy Urbain (le mécano)

     photo jeux_dangereux-5.jpg

    Alain Leroy-Gonnez est le fils unique et choyé d'un ménage de riches bourgeois. Il va prendre des leçons de violon en haut de Montmartre. Il y est repéré par Fleur, une adolescente pauvre qui est le soutien materiel et moral de sa mère malade et de son frère, grand garçon lancé dans le vol, comme beaucoup de ses camarades, par un boutiquier d'allure respectable, en fait receleur. Le jour où ce malheureux garçon est arrêté à la suite d'un « casse » manqué, Fleur se jure de le tirer d'affaire en le confiant au meilleur avocat ; mais, comme celui-ci doit être payé cher, elle attire Alain dans un guet-apens, le fait kidnapper et séquestrer par sa bande afin de rançonner la famille. Affolé, le père Leroy-Gonnez s'adresse à un camarade de lycée qui a échoué dans la police privée. Celui-ci se lance sur les traces des ravisseurs. Après quelques tâtonnements, il finit par se rendre compte qu'il a affaire à une bande de gosses.

     photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-5.jpg
     photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-6.jpg photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-7.jpg
     photo Pascale_Audret_jeux_dangereux-8.jpg

    Pendant ce temps, Alain, d'abord fermé et hautain, cherche à corrompre ses gardiens, puis, après avoir bessé Fleur, finit par s'évader. Il est repris et sa rançon tardant à arriver, les garnements veulent le mutiler pour faire comprendre à la famille qu'elle doit se hâter. Fleur le sauve, car il ne lui est plus indifférent (la réciproque est vraie). Les parents ayant décidé de payer, Fleur, honnête, prépare la libération d'Alain, mais deux des complices projettent de noyer ce dernier pour l'empêcher de parler sur eux. Le policier arrivera à temps pour le dégager et il emmènera Fleur et Alain chez les Leroy-Gonnez. Alain, qui s'est ouvert à un certain univers qu'il ignorait, épouvante ses parents par ses premières réactions et ceux-ci achètent sa séparation d'avec Fleur et promettent de payer, non sans réticence, la défense du frère aîné. Le policier partira écoeuré et ne gardera pour récompense de son enquête que le benjamin des jeunes gangsters, un enfant sans foyer.

     photo jeux_dangereux-6.jpg

    Mp4 | H.264 | 759x570 | AAC | 1,2 Go
    http://www.multiup.org/fr/download/f81d317a405ab1a8c84829547167e7fa/chenal58_jeux_dangereux.zip
    ou 
    Xvid | 528x384 | Mp3 | 791 Mo

     photo gr_jeux_dangereux-1.jpg
     photo gr_jeux_dangereux-2.png photo gr_jeux_dangereux-3.jpg photo gr_jeux_dangereux-4.jpg
     photo gr_jeux_dangereux-5.jpg


    Pascale Audret
     photo pascale_audret-04a.jpg
     photo pascale_audret-16.jpg photo pascale_audret-19.jpg
     photo pascale_audret-14.jpg

    0 0



    Meurtre en 45 tours
    1959 - 1hre 50
    Generic MPEG-4 | 768x576 pixels | Mp3 | ± 1,1 Go





    Meurtre en 45 tours
    1959 - 1hre 50
    ---

    Danielle Darrieux
    ---
    Réalisateur: Etienne Périer
    Assistant réalisateur: Jacques Rouffio
    Scénariste: Albert Valentin
    Auteurs de l'oeuvre originale: Pierre Boileau& Thomas Narcejac
    Dialoguiste: Dominique Fabre


    Distribution:

    Danielle Darrieux (Eve Faugère)

    Michel Auclair (Jean)

    Jean Servais (Faugère)

    Henri Guisol (Méliot)
    Jacqueline Danno (Florence)

    Raymond Gérôme (le commissaire)
    Mathilde Casadesus (Elsa)
    Julien Verdier (l'aveugle)
    Bernard La Jarrige (Moureu)
    Madeleine Barbulée (la secrétaire)
    Peggy Lonati (la bonne)
    Paul Mercey (le vendeur de voitures)
    Philippe Prince (Constantin)
    Bernard Musson (le domestique)
    Jacqueline Caurat (dans son propre rôle)



    Poursuivis par la jalousie maladive du mari, le compositeur Maurice Faugère, une chanteuse, Eve, et son accompagnateur Jean Le Prat, se sentent cernés traqués et précipités dans leur amour coupable. Maladivement jaloux, Faugère qui a comme confident l'éditeur de ses chansons et disques, Georges Meliot, est arrivé à se persuader que la femme et son accompagnateur veulent l'assassiner. L'idée de faire disparaître ce mari odieux a germé dans l'esprit de l'un et l'autre amant. Et lorsque Faugère meurt dans un accident d'auto, chacun des amants croit l'autre responsable de cet accident.


    L'angoisse et la suspicion torturent les deux amants, torture alimentée par l'arrivée de plusieurs disques faisant entendre la voix du mort, reprochant aux amants leur perversité. Eve et Jean en viennent à douter de la mort de Faugère. Etait-ce bien lui, ce cadavre que la police voulut faire identifier par Eve et qu'elle n'eut pas le courage de regarder ! Cependant, l'auteur de cette diabolique machination est découvert. Sa croyant menacé, Faugère avait enregistré des disques à l'adresse des amants et Meliot, coupable du meurtre de Faugère qui refusait de signer un contrat dans la forme qu'il lui imposait - pour dérouter la police et le couple - utilisait ces disques qui semaient un désarroi qui lui était favorable.




    0 0


    Rafles sur la ville
    1958 - 1hre 18
    Generic MPEG-4 | 608x448 | Mp3 | 900 Mo



     photo aff_rafles_ville-01.jpg
    Rafles sur la ville
    1958 - 1hre 18
    ---
    ---
    Réalisateur: Pierre Chenal   
    Assistants réalisateur: Tony Aboyantz et Jean Léon   
    Scénaristes: Jean Ferry, Paul Andréota et Pierre Chenal   
    Auteur de l'oeuvre originale: Auguste Le Breton
    Dialoguistes: Paul Andréota et Pierre Vial-Lesou

     photo rafles_ville-01.jpg

    Distribution:

    Charles Vanel    (Léonce Pozzi, dit Le Fondu)
     photo rafles_ville-03.jpg

    Bella Darvi    (Cri-Cri)
     photo BellaDarvi3.jpg

    Michel Piccoli    (l'inspecteur Paul Vardier)
     photo rafles_ville-02.jpg

    Danik Patisson    (Lucie Barot)
     photo DanikPatisson2.jpg

    Marcel Mouloudji    (Lucien Donati, dit Le Niçois)
     photo rafles_ville-04.jpg

    Monique Tanguy    (Lucienne Véron, dite Loulou)
     photo MoniqueTanguy.jpg

    François Guérin    (l'inspecteur Gilbert Barot)
     photo rafles_ville-08.jpg

    Jean Brochard    (le commissaire René Brévet)
    Georges Vitray    (l'inspecteur Albert Taillis)
    Albert Dinan    (Emile)
    Pierre Sergeol    (Fernand)
    Marcel Lupovici    (Dédé)
    Albert Rémy    (Gus)
    Lucien Barjon    (Pandraz)
    Georges Douking    (le fou)
    Gina Manès    (Marie, la prostituée)
    ...

     photo rafles_ville-09.jpg

    L'inspecteur Lebouvier est tué d'une rafale de mitraillette en poursuivant « Le Fondu », redoutable gangster qui une fois de plus vient de réussir à s'échapper. L'inspecteur Vardier a juré de venger son collègue mais il tombe amoureux de Lucie, la femme du jeune Barot, qui remplace Lebouvier. Deux « descentes » sont effectuées dans l'espoir de retrouver le gangster, mais l'une et l'autre échouent.

     photo rafles_ville-05.jpg
     photo rafles_ville-06.jpg photo rafles_ville-07.jpg

    « Le Fondu » réussit même abattre son neveu dont il a découvert le rôle de « mouchard ». Un nouveau piège échoue encore, l'échec, cette fois, est imputable à Vardier, responsable d'une fausse manoeuvre qu'il a provoquée, pensant se débarrasser de Barot pour conserver Lucie. Un vieil inspecteur meurt en sauvant Barot et permet l'arrestation du « Fondu ». Celui-ci, menottes aux mains, arrive à sortir d'une poche une grenade. Pour se racheter, Vardier saute sur l'engin et meurt en sauvant ses collègues.

     photo rafles_ville-10.jpg

    Generic MPEG-4 | 608x448 | Mp3 | 900 Mo

     photo gr_rafles_ville-01.jpg
     photo gr_rafles_ville-02.jpg photo gr_rafles_ville-03.jpg photo gr_rafles_ville-04.jpg photo gr_rafles_ville-05.jpg photo gr_rafles_ville-06.jpg photo gr_rafles_ville-07.jpg photo gr_rafles_ville-08.jpg photo gr_rafles_ville-09.jpg


    Belle Darvi


    Danik Patisson


    0 0

    La bête à l'affût
    1959 - 1hre 30
    Generic MPEG-4 | 624x352 | Mp3 | 981 Mo



     photo aff_bete_affut-2.jpg
    La bête à l'affût
    1959 - 1hre 30
    ---
    ---
    Réalisateur: Pierre Chenal
    Assistant réalisateur: Jean Léon
    Scénaristes: Pierre Chenal, Michel Audiard, R.M. Arlaud et André Tabet
    Auteur de l'oeuvre originale: Day Keene
    Adaptateur: Pierre Chenal
    Dialoguistes: Michel Audiard et André Tabet
    Musique originale: Maurice Jarre

     photo bete_affut-1.jpg

    Distribution:

    Françoise Arnoul (Elisabeth)
     photo francoise_arnoul_bete_affut-1.jpg
     photo francoise_arnoul_bete_affut-2.jpg photo francoise_arnoul_bete_affut-4.jpg
     photo francoise_arnoul_bete_affut-9.jpg

    Henri Vidal (Daniel Morane)
     photo bete_affut-2.jpg

    Michel Piccoli (Commissaire Guimard)
     photo bete_affut-3.jpg

    Madeleine Barbulée (Maria)
     photo bete_affut-4.jpg

    Agnès Laury (Agnès le Guen)
     photo bete_affut-6.jpg

    Colette Régis (amie d'Elisabeth)
     photo bete_affut-5.jpg

    Jean Brochard (Commissaire François)
    Gaby Sylvia (Gilberte)
    Jacqueline Marbaux (Mme Dumas)
    Nane Germon (une dame)
    Harry-Max (le notaire)
    Albert Dinan (Yves Le Guen)
    Pierre Sergeol (inspecteur Beauvais)
    Jacques Ary (un inspecteur)
    Philippe Mareuil (Alain de Beauvier)
    Gabriel Gobin (l'hôtelier)
    Lucien Bargeon (Fernand)

     photo bete_affut-7.jpg

    Bienfaitrice des oeuvres de la police, Liliane Vermont, une riche veuve courtisée par tout son entourage masculin et surtout par le commissaire Guimard, trouve dans sa chambre, au soir d'une vente aux enchères pour ses oeuvres, un évadé de la prison voisine, blessé. L'homme l'apitoie et elle consent à le cacher lorsque la police vient enquêter en recherchant le fugitif. On apprend par ailleurs qu'un des gardiens et un autre détenu ont été assassinés, et que le notaire qui emportait le produit de la vente a été, dit-il, attaqué et dépouillé. Du premier fait, Daniel Morane, l'évadé, donne sa version : son codétenu était l'amant de la femme du gardien et ils se sont entretués tandis que lui essayait de les séparer.

     photo bete_affut-11.jpg

    Liliane soigne et guérit Daniel, s'éprend de lui et après quelques hésitations se donne à lui, tout en continuant à agacer le commissaire. Mais des amis, venus en surprise-partie pour Noël ont soupçonné qu'elle ne vivait plus seule, et prévenu Guimard. Daniel et Liliane décident de passer en Espagne, sentant le danger. La police est à leurs trousses. Une pluie torrentielle les oblige à se réfugier dans un phare de la côte basque en attendant le rendez-vous avec le passeur. Liliane y apprend de la bouche de son compagnon qu'il n'a cessé de se servir d'elle sans l'aimer, que c'est lui qui a abattu les deux hommes assassinés, qui était l'amant de la femme du gardien, qui a volé le notaire. Il se propose de l'abandonner là. Mais la police survient et le criminel sera abattu dans l'escalier du phare.

     photo francoise_arnoul_bete_affut-10.jpg
     photo francoise_arnoul_bete_affut-6.jpg photo francoise_arnoul_bete_affut-7.jpg
     photo francoise_arnoul_bete_affut-11.jpg


     photo gr_bete_affut-1.jpg
     photo gr_bete_affut-2.jpg photo gr_bete_affut-3.jpg
     photo gr_bete_affut-4.jpg photo gr_bete_affut-5.jpg


    Françoise Arnoul


    0 0


    Hôtel de France
    1987 - 1hre 36
    Mp4 | 640x382 | AAC | 1,1 Go


     photo cap_hotel_france-1.jpg
    Hôtel de France
    1987 - 1hre 36
    ---
    Valeria Bruni Tedeschi
    ---
    Réalisateur: Patrice Chéreau
    Assistants réalisateur: Bertrand Figuier et Pierre Romans
    Scénaristes: Patrice Chéreau et Jean-François Goyet
    Auteur de l'oeuvre originale: Anton Tchekhov

    Distribution:

    Laurent Grévill : Michel
    Valeria Bruni Tedeschi : Sonia
    Vincent Pérez : Serge
    Laura Benson : Anna
    Thibault de Montalembert : Nicolas
    Marc Citti : Philippe Galtier
    Bernard Nissille : Richard Veninger
    Marianne Denicourt : Catherine
    Isabelle Renauld : Marie
    Bruno Todeschini : Bouguereau
    Agnès Jaoui : Mme Bouguereau
    Hélène de Saint-Père : Mme Petitjean
    Thierry Ravel : Manu

     photo cap_hotel_france-0.jpg
     photo cap_hotel_france-2.jpg photo cap_hotel_france-3.jpg
     photo cap_hotel_france-4.jpg

    Sur la route ensoleillée marchent Pierre, le vieil ami de la famille, et Serge, le beau-fils d'Anna ruinée et réduite à vendre la superbe propriété familiale. Peut-être Pierre, qui ne cesse de regretter le temps passé et de se lamenter sur la jeunesse actuelle, l'achètera-t-il pour permettre à celle dont il est profondément épris de continuer à l'habiter? Leur but à tous deux: l'Hôtel de France, où ils doivent se retrouver nombreux, parents et amis, pour un grand dîner. Les retrouvailles ont lieu; le centre du groupe, c'est Michel, qui arrive avec sa femme Catherine; il est maintenant jeune professeur auxiliaire, mais tous continuent à attendre beaucoup de lui, et surtout Nicolas, l'étudiant en médecine, et Serge, naguère membres de leur trio inséparable. Serge présente sa jeune femme, Sonia; Michel et elle se sont connus et aimés lorsqu'ils avaient vingt ans, il y a cinq ans déjà... Au cours de la soirée les couples et les destins se croisent, se défont et se retrouvent. Ceux, notamment, de Manu, le loubard désespérément épris d'Anna, qui ne veut plus de lui parce que c'est Michel qu'elle veut, ce qu'il refuse pour retrouver puis perdre Sonia, et de Marie qu'aime Nicolas et que provoque sans cesse Michel... Après le bain dans la Loire, la nuit, les aveux et les vies se scellent. Blessé par Manu, Michel repart, fermement soutenu par Catherine, tandis que le jour se lève...

     photo cap_hotel_france-5.jpg
     photo cap_hotel_france-6.jpg photo cap_hotel_france-7.jpg
     photo cap_hotel_france-8.jpg

    Mp4 | 640x382 | AAC | 1,1 Go

     photo aff_gr_hotel_france-2.jpg photo aff_gr_hotel_france-3.jpg photo aff_gr_hotel_france-4.jpg


    Valeria Bruni Tedeschi
     photo Valeria_Bruni-Tedeschi-28.jpg

    0 0


    Le chanteur inconnu
    1947 - 1hre 30
    MKV | H.264 | 768x576 | Mp3 | 1,4 Go
    * Merci Ferd et Ernest


     photo aff_chanteur_inconnu-2.jpg
    Le chanteur inconnu
    1947 - 1hre 30
    ---
    Maria Mauban 
    ---
    Réalisateur: André Cayatte
    Scénaristes: Louis Chavance, Henri Diamant-Berger et André Tabet
    Dialoguiste: André Tabet

     photo cap_chanteur_inconnu-1.jpg

    Distribution:

    Tino Rossi : Julien Mortal
     photo cap_chanteur_inconnu-2.jpg

    Maria Mauban : Renée
     photo Maria_Mauban_chanteur_inconnu-1.jpg
     photo Maria_Mauban_chanteur_inconnu-2.jpg photo Maria_Mauban_chanteur_inconnu-3.jpg
     photo Maria_Mauban_chanteur_inconnu-5.jpg

    Raymond Bussières : Fernand
     photo cap_chanteur_inconnu-3.jpg

    Lilia Vetti : Louise
     photo Lilia_Vetti_chanteur_inconnu-1.jpg photo Lilia_Vetti_chanteur_inconnu-2.jpg

    Lucien Nat : Max
     photo cap_chanteur_inconnu-5.jpg

    Charles Dechamps : le directeur de la radio
    Jacqueline Dumonceau : la journaliste
    Enrico Braga : l'aubergiste
    Espanita Cortez : la danseuse
    Madeleine Suffel : la bonne
    Pierre Labry : le machiniste
    Marcelle Rexiane : la tante
    Gustave Gallet : le directeur de l'opéra

     photo cap_chanteur_inconnu-4.jpg photo cap_chanteur_inconnu-6.jpg

     photo aff_chanteur_inconnu-5a.jpg
    Le célèbre chanteur Julien Montel a jadis disparu en mer au cours d'une traversée. Sa veuve, Renée, a depuis épousé Max. Or, Julien a gagné la côte, mais frappé d'amnésie, vit sous le nom de Paolo. Un imprésario, l'entendant chanter dans un modeste cinéma ambulant, engage le jeune homme pour Radio Monte-Carlo. Et là, tandis que sur la scène de l'Opéra la mémoire revient à Julien Montel, sa voix, portée par las ondes, impressionne étrangement Renée. Celle-ci se précipite à Monte-Carlo. Max n'ayant pas réussi à la dissuader de ce voyage tente de tuer Julien une seconde fois -n'est-ce pas lui qui l'avait jeté par-dessus bord - mais Renée devance son geste et le tue. En se sauvant, sachant que Julien ne l'aime plus, elle se fait écraser par une auto.



     photo cap_chanteur_inconnu-7.jpg

    MKV | H.264 | 768x576 | Mp3 | 1,4 Go
    ou

    Maria Mauban
     photo maria_mauban-08.jpg
     photo maria_mauban-09.jpg


    Lilia Vetti

older | 1 | .... | 218 | 219 | (Page 220) | 221 | 222 | .... | 265 | newer