Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


older | 1 | .... | 214 | 215 | (Page 216) | 217 | 218 | .... | 265 | newer

    0 0


    Le bruit des glaçons
    2010 - 1hre 27
    MKV | H.264 | 720x384 | AAC | 1,4 Go


     photo aff_bruit_glacons-2.png
    Le bruit des glaçons
    2010 - 1hre 27
    ---
    Bande annonce
    ---

     photo aff_bruit_glacons-3.pngLe bruit des glaçons
    2010

    Réalisateur, scénariste et dialoguiste: Bertrand Blier
    Assistant réalisateur: Hubert Engammare

    Distribution:

    Jean Dujardin : Charles Faulque
    Albert Dupontel : le cancer de Charles
    Anne Alvaro : Louisa
    Myriam Boyer : le cancer de Louisa
    Christa Theret : Evguenia
    Audrey Dana : Carole Faulque
    Émile Berling : Stanislas Faulque
    Éric Prat : le médecin
    Farida Rahouadj : l'agent immobilier
    Laurent Desponds : le photographe
    Jean Dell : le cancérologue

    Sur un chemin des Cévennes, un homme avance à grands pas vers une maison. C’est là qu’habite Charles Faulque, un écrivain célèbre, ancien prix Goncourt, qui n’écrit plus depuis que Carole, sa femme, est partie avec leur fils, Stanislas. Charles vit reclus, en compagnie de son cafard, de sa gouvernante, Louisa, d’une jeune call girl russe, Evguenia, et surtout d’un seau à glace contenant une bouteille de vin blanc, dont il ne se sépare jamais. L’homme, arrivé à sa porte, se présente : il est son cancer, et veut faire connaissance. Charles est d’abord incrédule, mais des migraines atroces confirment bientôt qu’il a bien une tumeur au cerveau. Le cancer s’installe et prend ses aises. Charles lui explique qu’il est amoureux de Louisa, qu’elle l’aime aussi, que cette histoire pourrait être sa renaissance et qu’il ne peut donc pas mourir maintenant. Le cancer s’en fout. Evguenia quitte la maison. Une vieille femme arrive : elle est le cancer du sein de Louisa. Ayant appris la maladie de Charles, Carole dépose Stanislas chez lui. L’état de Charles empire, Louisa faiblit : les deux cancers jubilent, mais l’amour entre les deux malades les inquiète. Et en effet, se donnant mutuellement des forces, Charles et Louisa organisent un stratagème. Ils mettent en scène un cambriolage et se font passer pour morts. Les cancers s’en vont alors vers d’autres affaires. Les amants prennent un bateau et partent loin.

     photo cap_bruit_glacons-1.jpg
     photo cap_bruit_glacons-2.jpg photo cap_bruit_glacons-3.jpg
     photo cap_bruit_glacons-4.jpg
     photo cap_bruit_glacons-5.jpg photo cap_bruit_glacons-6.jpg
     photo cap_bruit_glacons-7.jpg
     photo cap_bruit_glacons-8.jpg photo cap_bruit_glacons-9.jpg
     photo cap_bruit_glacons-10.jpg photo cap_bruit_glacons-11.jpg
     photo cap_bruit_glacons-12.jpg
     photo cap_bruit_glacons-13.jpg photo cap_bruit_glacons-14.jpg
     photo cap_bruit_glacons-15.jpg photo cap_bruit_glacons-16.jpg
     photo cap_bruit_glacons-17.jpg photo cap_bruit_glacons-18.jpg
     photo cap_bruit_glacons-19.jpg photo cap_bruit_glacons-20.jpg
     photo cap_bruit_glacons-21.jpg

    MKV | H.264 | 720x384 | AAC | 1,4 Go

     photo gr_bruit_glacons-1.jpg
     photo gr_bruit_glacons-2.jpg photo gr_bruit_glacons-3.jpg photo gr_bruit_glacons-4.jpg
     photo gr_bruit_glacons-5.jpg photo gr_bruit_glacons-6.jpg
     photo gr_bruit_glacons-7.jpg photo gr_bruit_glacons-8.jpg
     photo gr_bruit_glacons-9.jpg photo gr_bruit_glacons-10.jpg
     photo gr_bruit_glacons-12.jpg


    Anne Alvaro


    Christa Theret



    Audrey Dana
     photo Audrey_Dana-21.jpg

    0 0
  • 05/06/16--10:01: Jean Vigo-Intégrale + Bonus
  • Jean Vigo-Intégrale
    H.264 | AC3 | 4,2 Go


    Jean Vigo

    Accusé de trahison, le père de Jean Vigo, l'anarchiste Eugène Bonaventure de Vigo, dit Miguel Almereyda, meurt en prison dans des circonstances mystérieuses. Le jeune Jean passe son enfance dans la solitude, ballotté d'un internat à un autre. Il s'inscrit à la Sorbonne et commence à s'intéresser au cinéma. Sa santé fragile l'oblige à effectuer des séjours en sanatorium à Font-Romeu entre 1926 et 1928. En 1928, il s'installe à Nice et commence à travailler comme assistant opérateur aux studios de la Victorine.
    L'oeuvre de Jean Vigo est unique dans l'histoire du cinéma. Un seul long métrage, mais qui influence de nombreux réalisateurs par sa vision originale du monde, notamment ceux de la Nouvelle vague française. Insolent et lyrique à la fois, mêlant l'étrange, la révolte et la tendresse, le style de Vigo fait de cet auteur maudit, souvent comparé au poète Arthur Rimbaud, l'un des précurseurs du surréalisme. Nourrie par le destin tragique de son père libertaire et de son enfance tourmentée, l'oeuvre de Vigo exprime le refus des discours préétablis et le rêve de justice. En 1929, il tourne son premier court métrage, À propos de Nice, pamphlet qui illustre sa théorie du point de vue documenté. Remarqué pour ce premier coup d'essai, il participe au IIe Congrès international du cinéma indépendant de Bruxelles en 1930. Grâce à Germaine Dulac, il obtient un contrat pour réaliser un court métrage documentaire sur le nageur Taris (1930). En 1932, le comédien René Lefèvre lui présente Jacques Louis-Nounez, propriétaire d'une écurie de chevaux de course passionné par le cinéma. Ce dernier finance Zéro de conduite que Jean Vigo tourne d'après son expérience de collégien. Le film, mélange d'esprit anarchiste et de lyrisme poétique, est interdit par la censure jusqu'en 1945. En 1933, Vigo tourne L'Atalante, oeuvre iconoclaste au lyrisme contemplatif. Le distributeur Gaumont rebaptise le film qui devient Chaland qui passe et en modifie le montage. Jean Vigo meurt sans pouvoir s'y opposer. Son discours, personnel et neuf, sa vision singulière du monde, faisant fi des règles établies, inspirera les cinéastes à venir.

    ------------------------- ƒƒ -------------------------

    À propos de Nice


    À propos de Nice
    1930 - 25+21 min - 700Mo

    Jean Vigo sait qu'il veut devenir cinéaste . Grâce au père de Lydou, il peut s'acheter une caméra. Il rencontre Boris Kaufman. Né en 1906, celui-ci serait (on n'en est pas sûr) le frère du réalisateur soviétique Dziga Vertov (1895-1924), pionnier du cinéma documentaire, créateur du cinéma vérité. De la fin 1929 à mars 1930, Vigo et Kaufman vont arpenter les rues de Nice afin de réaliser leur premier film A propos de Nice.Jean Vigo a dit d'A propos de Nice qu'il s'agissait d'un « point de vue documenté » et non d'un documentaire. Il est influencé par les théories de Vertov.

    Ce film est un regard satirique sur le monde fortuné des estivants. Nice est une ville qui vit du jeu. Vigo nous montre les grands hôtels, les étrangers, la roulette, tout un monde qui contraste avec les quartiers pauvres. Tout ce monde d'oisifs est voué à la mort. Il s'agit d'une violente critique sociale. Plusieurs scènes sont des métaphores : un cireur cire des pieds nus, une femme se retrouve soudain nue dans son fauteuil, un estivant semble frappé de paralysie...




    Son premier film ayant obtenu un succès d'estime, Jean Vigo peut envisager sa carrière de cinéaste avec optimisme. En 1930 à Nice, il crée le ciné-club Les Amis du cinéma. Les adhérents purent y découvrir entre autres des films soviétiques. En 1931 il réalise un film de commande de onze minutes sur le champion de natation Jean Taris. Ce film est surtout remarquable pour les prises de vues sous-marines que Vigo réutilisera dans L'Atalante. La même année Jean et Lydou ont un e fille, Luce. Il obtient ensuite la commande d'un court-métrage sur le tennisman Henri Cochet mais le projet sera abandonné. En 1932 il rencontre à Paris Jacques-Louis Nounez. C'est un homme d'affaires qui aime le cinéma, il se sent proche de Vigo et accepte d'être son producteur.







    ------------------------- ƒƒ -------------------------

    Taris, roi de l'eau

    Taris, roi de l'eau
    1931 - 10 min | 150 Mo





    ------------------------- ƒƒ -------------------------


    Zéro de conduite
    1933 - 41 min


    Réalisation : Jean Vigo
    Scénario : Jean Vigo
    Opérateur : Boris Kaufman
    Musique : Maurice Jaubert


    Distribution:

    Jean Dasté : le surveillant Huguet
    Robert Le Flon : le surveillant Parrain, dit Pète-sec
    Delphin : le principal
    Du Verron "Blanchar" : le surveillant-général, dit Bec-de-gaz
    Louis Lefebvre : l'élève Caussat
    Léon Larive : le professeur de chimie
    Gilbert Pruchon : l'élève Colin
    Émile : Madame Colin, dite Mère Haricot
    Gérard de Bédarieux : l'élève Tabard
    Louis de Gonzague-Frick : Frick, le préfet
    Constantin Goldstein-Kehler : l'élève Bruel
    Henri Storck : le curé


    Michèle Fayard : la fille du gardien •Félix Labisse : le premier pompier •Albert Riéra : un veilleur de nuit •Georges Patin : le deuxième pompier •Raphaël Diligent : le troisième pompier •Georges Vakalo : le quatrième pompier •Louis Berger : Le correspondant •Georges Berger : le gardien •Natale Bencini : un acrobate •Leonello Bencini : un acrobate •Georges Belmer : un enfant •Émile Boulez : un enfant •Maurice Cariel : un enfant •Jean-Pierre Dumesnil : un enfant •Igor Goldfarb : un enfant •Lucien Lincks : un enfant •Charles Michiels : un enfant •Roger Porte : un enfant •Jacques Poulin : un enfant •Pierre Regnoux : un enfant •Ali Ronchy : un enfant •Georges Rougette : un enfant •André Thille : un enfant •Pierre Tridon : un enfant •Paul Vilhem : un enfant


    Entre décembre 1932 et janvier 1933, Vigo tourne Zéro de conduite. Le directeur de la photo est Boris Kaufman, la musique est de Maurice Jaubert . C'est une oeuvre autobiographique puisque le film met en scène des enfants internes dans un collège. la discipline y est si sévère que les enfants préparent une conspiration. L'élève Tabard dit merde au professeur mielleux qui lui caressait la main. Convoqué chez le proviseur, sommé de s'expliquer, il n'a qu'une réponse : « Monsieur le professeur, je vous dis merde ! ». Cette réplique est inspirée d'une manchette de La Guerre sociale adressée au gouvernement par Almereyda : «Je vous dis merde ! ». Plus tard, la révolte éclate au dortoir. Les plumes volent, le surveillant est attaché sur son lit. le lendemain est le jour de la fête du collège. Les officiels invités (préfet, prêtre, militaire) reçoivent toutes sortes de projectiles de la part des enfants grimpés sur le toit. le désordre est général, le drapeau à tête de mort est hissé, les enfants s'enfuient sur les toits puis dans la campagne.


    Zéro de conduite fut critiqué par le pouvoir. Les protestations furent nombreuses, notamment celle des Pères de famille organisés. Pour eux, le film faisait l'éloge de l'indiscipline et constituait une atteinte au prestige du corps enseignant. Après une projection unique, le film est interdit par la censure et les cinéphiles devront attendre 1945 pour le voir. Vigo avait pris le parti des enfants représentant l'imagination et la création contre les adultes, bourgeois hypocrites et méchants. Ce film n'est cependant pas manichéen car les enfants ne sont pas tous des saints : ils peuvent être eux aussi sournois et pervers. Zéro de conduite a une profonde sensibilité libertaire. Face aux entraves à la liberté et au bonheur, la révolte est nécessaire. Jean Vigo représente les tenants du pouvoir que sont l'Etat, l'Eglise et l'armée sous la forme de marionnettes qu'il faut abattre dans un grand jeu de massacre.







    ------------------------- ƒƒ -------------------------


    L'Atalante
    1934 - 1hre 29
    ---
    Film complet

    ---
    Réalisateur : Jean Vigo
    Scénario : J. Vigo, Albert Riera, d'après une idée de Jean Guinée


    Distribution:

    Michel Simon : Le père Jules

    Jean Dasté : Jean

    Dita Parlo : Juliette



    Louis Lefebvre : Le petit mousse
    Gilles Margaritis : Le camelot
    Maurice Gilles : Le propriétaire
    Fanny Clar : La mère de Juliette
    Raphaël Diligent : Le père de Juliette
    René Blech : Le garçon d'honneur
    Paul Gen : L'invité qui boite
    Lou Tchimoukov
    Genya Lozinska
    Albert Riéra
    Jacques Prévert : une silhouette
    Charles Dorat : le voleur
    Paul Grimault
    Pierre Prévert : le voyageur pressé



    Jean, le patron d'un chaland, épouse Juliette, une jeune villageoise. Le jour même de leurs noces, leur bateau doucement les emmène vers Paris. La jeune femme se rejouit des quelques heures qu'elle passera dans la capitale. Jean prend ombrage de cette joie. Le soir de leur arrivée, Jean ne peut promener sa femme ; son second, le père Jules, est descendu à terre ; il est rentré tard ivre-mort. La déconvenue est grande pour Juliette. Le lendemain enfin, elle peut parcourir les rues de Belleville avec son mari. Ils entrent dans un café. Juliette danse avec un matelot. Jaloux, Jean rudoie le danseur et emmène sa femme : elle ne quittera plus le chaland. Le lendemain, Juliette profite de l'absence de son mari pour aller flâner à la fête voisine. Jean rentre. Furieux de ne pas trouver sa femme, il donne ordre de lever l'ancre. Juliette, seule, sans argent, cherche du travail. Jean devient triste, découragé. Le père Jules va à la recherche de Juliette. Il la retrouve et la ramène à son mari.






    Disque 1 | 3 Go


    Les suppléments


    • Jean Vigo-Cinéaste de notre temps
    • Les voyages de L'Atalante
    • Michel Gondry-Hommage à Jean Vigo
    • Otar Losseliani sur Vigo
    • Truffaut et Rohmer-À propos de L'Atalante




    0 0


    Le diable probablement
    1977 - 1hre 33
    Mp4 | H.264 | 640x480 | AAC | 1,1 Go


     photo aff_diable_probablement-2.jpg
    Le diable probablement
    1977 - 1hre 33
    ---
    Court extrait
    ---

     photo aff_diable_probablement-3.jpg
    Le diable probablement
    1977


    Réalisateur et scénariste: Robert Bresson
    Assistants réalisateur: Mylène Van der Mersch, Humbert Balsan et Thierry Bodin


    Distribution:

    Antoine Monnier : Charles
    Tina Irissari : Alberte
    Henri de Maublanc : Michel
    Laetitia Carcano : Edwige
    Régis Hanrion : le psychanalyste
    Nicolas Deguy : Valentin
    Geoffroy Gaussen : le libraire
    Roger Honorat : le commissaire

    Charles, Michel et quelques-uns de leurs amis forment un petit groupe écologiste, qui se préoccupe de la famine, de la pollution et de l'avenir du monde. Michel est un militant qui cherche à lutter avec ses modestes moyens, tandis que Charles refuse l'engagement, dégoûté par le monde qui l'entoure.


     photo gr_diable_probablement-1.jpg
     photo gr_diable_probablement-2.jpg photo gr_diable_probablement-3.jpg
     photo gr_diable_probablement-4.jpg photo gr_diable_probablement-5.jpg
     photo gr_diable_probablement-6.jpg photo gr_diable_probablement-7.jpg
     photo gr_diable_probablement-8.jpg photo gr_diable_probablement-9.jpg
     photo gr_diable_probablement-10.jpg photo gr_diable_probablement-11.jpg
     photo gr_diable_probablement-12.jpg photo gr_diable_probablement-13.jpg

    Mp4 | H.264 | 640x480 | AAC | 1,1 Go 

     photo gr_diable_probablement-14.jpg
     photo gr_diable_probablement-15.jpg photo gr_diable_probablement-16.jpg
     photo gr_diable_probablement-17.jpg photo gr_diable_probablement-18.jpg
     photo gr_diable_probablement-19.jpg photo gr_diable_probablement-20.jpg
     photo gr_diable_probablement-22.jpg

    0 0
  • 05/07/16--03:31: Brisseau-2009-À l'aventure

  • À l'aventure
    2009 - 1hre 39
    Mp4 | H.264 | 704x450 | AAC | 875 Mo


     photo aff_aventure-2.jpg
    À l'aventure
    2009 - 1hre 39
    ---
    Court extrait
    ---
    Réalisateur et scénariste: Jean-Claude Brisseau
    Assistante à la réalisation: Dorothée Sebbagh

     photo cap_aventure-1.jpg

    Distribution:

    Carole Brana (Sandrine)
     photo Carole_Brana_aventure-1.jpg
     photo Carole_Brana_aventure-2.jpg photo Carole_Brana_aventure-3.jpg
     photo Carole_Brana_aventure-4.jpg

    Arnaud Binard (Greg)
     photo cap_aventure-8.jpg

    Nadia Chibani (Mina)
     photo Nadia_Chibani_aventure-1.jpg photo Nadia_Chibani_aventure-2.jpg

    Lise Bellynck (Sophie)
     photo Lise_Bellynck_aventure-1.jpg photo Lise_Bellynck_aventure-2.jpg

    Estelle Galarme (Françoise)
     photo Estelle_Galarme_aventure-1.jpg photo Estelle_Galarme_aventure-2.jpg

    Étienne Chicot (Le vieux)
     photo cap_aventure-7.jpg

    Frédéric Aspisi (l'architecte)
    Michèle Larue (la mère)
    Jocelyn Quivrin (Fred)

     photo cap_aventure-6.jpg photo cap_aventure-5.jpg

    Sandrine, insatisfaite de son travail et de son amant, Fred, décide de tout quitter. Elle vagabonde, croise sur un banc un homme auquel elle se confie et, dans un café, rencontre Greg, qui veut devenir psychiatre. À sa demande, il lui explique les mécanismes de l’inconscient, puis ils font l’amour. Une relation s’établit et il lui fait rencontrer son amie Sophie. Celle-ci s’initie au plaisir de la fessée et de la soumission sous la férule de Jérôme, que rencontrent Sandrine et Greg. Jérôme vit avec Mina, qui participe à ses jeux érotiques et leur explique que la soumission est pour elle une philosophie de vie et un repos de l’âme. Elle demande alors à Greg, praticien de l’hypnose, de la soumettre à une séance.

     photo Carole_Brana_aventure-5.jpg photo Carole_Brana_aventure-6.jpg
     photo Carole_Brana_aventure-7.jpg photo Carole_Brana_aventure-8.jpg

    Elle souhaiterait retrouver ainsi des états d’extase mystique plus forts que n’importe quel orgasme. Greg hésite puis se laisse fléchir. Mina, Sandrine et Sophie se retrouvent chez lui quelques jours plus tard. Greg fait alors des propositions à Mina, qui s’y montre très réceptive. Puis, les filles se déshabillent, chacune caressant l’autre. Greg fait l’amour avec Mina, ce que Sandrine supporte mal. À quelque temps de là, il lui avoue qu’il aime Mina. Elle et lui se livrent alors, devant Sandrine, à une nouvelle expérience d’hypnose. Mina y entre en lévitation avant qu’un vent furieux ne traverse la pièce. Sandrine rapporte cette expérience stupéfiante à l’homme du banc, resté son confident.

     photo cap_aventure-9.jpg

    Mp4 | H.264 | 704x450 | AAC | 875 Mo

     photo gr_aventure-1.jpg
     photo gr_aventure-2.jpg photo gr_aventure-3.jpg
     photo gr_aventure-4.jpg photo gr_aventure-5.jpg
     photo gr_aventure-6.jpg


    Carole Brana


    0 0


    Don Camillo et les contestataires
    1972 - 1hre 45
    Xvid | 624x352 | Mp3 | 693 Mo


     photo aff_don_camillo_contest-2.jpg
    Don Camillo et les contestataires *
    1972 - 1hre 45
    ---
    Carole André
    ---
    * Le film fut commencé en 1970 sous la direction de Christian-Jaque, mais le tournage fut interrompu par la maladie de Fernandel. Comme les producteurs ne souhaitaient pas attendre et voulaient faire remplacer Fernandel pour finir le film, Christian-Jaque et Gino Cervi, pour qui un "Don Camillo" ne pouvait se faire sans Fernandel, quittèrent le tournage. Il fut repris ensuite par Mario Camerini, avec Gastone Moschin dans le rôle de Don Camillo, et Lionel Stander remplaça Gino Cervi dans le rôle de Peppone.

    Réalisateur: Mario Camerini
    Assistants réalisateur: Maria Sofia Scandurra et Luigi Oliviero
    Scénaristes: Mario Camerini et Lucio De Caro
    Auteur de l'oeuvre originale: Giovanni Guareschi

     photo cap_don_camillo_contest-0.jpg

    Distribution:

    Gastone Moschin : Don Camillo
     photo cap_don_camillo_contest-1.jpg

    Lionel Stander : Claude Bertrand): Peppone
     photo cap_don_camillo_contest-3.jpg

    Carole André : Caterina
     photo carole_andre_don_camillo_contest-1.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-2.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-3.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-4.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-5.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-6.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-7.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-8.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-9.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-10.jpg
     photo carole_andre_don_camillo_contest-11.jpg

    Daniele Dublino : Don Francesco
    La voix du Christ : Denis Savignat
    Paolo Giusti : Michele

     photo cap_don_camillo_contest-4.jpg

    En apparence, rien n'a changé dans notre cher petit village italien : Don Camillo converse toujours avec le Seigneur, Peppone prépare inlassablement les prochaines élections. La réalité est bien différente : Peppone est violemment contesté par la fraction extrémiste de son parti qui, au nom de Mao, l'accuse de trahison bourgeoise. De plus, Miquele, son fils, chef d'une bande de jeunes excités, lui cause bien du tracas. A la suite d'un scandale, Miquele, fuyant le courroux paternel, se réfugie chez Don Camillo.

     photo cap_don_camillo_contest-5.jpg

    Mais ce dernier a lui-même fort à faire avec les deux tuiles qui lui tombent sur la tête ; sa nièce, « Kate », beau spécimen de la jeune fille moderne dont l'impudeur et l'impudence le font bouillir, et Don Francesco, coadjuteur partisan de méthodes modernes dans une église rénovée, envoyé par l'Archevêché pour prendre sa place. Fort heureusement (si l'on peut dire), Don Francesco, traversant une grave crise spirituelle - provoquée par la présence de Kate - s'exilera et laissera Don Camillo à sa paroisse, tandis que la petite peste de Kate épousera, non sans mésaventures, l'ex-blouson noir Miquele. Entre deux amicales altercations, Don Camillo et Peppone s'uniront pour protéger le patrimoine artistique du village. Aidés par les deux bandes de jeunes contestataires, que Don Camillo reconnaîtra avoir mal jugés, ils sauveront une famille menacée de périr dans sa maison inondée. Finalement, les deux compères et adversaires partiront vers de nouvelles aventures en se donnant rendez-vous au prochain référendum.

     photo cap_don_camillo_contest-6.jpg

    Xvid | 624x352 | Mp3 | 693 Mo

     photo gr_don_camillo_contest-1.jpg
     photo gr_don_camillo_contest-2.jpg photo gr_don_camillo_contest-3.jpg photo gr_don_camillo_contest-4.jpg
     photo gr_don_camillo_contest-0.jpg


    Carole André


    0 0
  • 05/07/16--09:09: Anderson-1956-1984

  • 1984
    1956 - 1hre 30 - VoStFr (.srt)
    Mp4 | H.264 | 640x472 | AAC | 1 Go


     photo aff_1984-2.jpg
    1984
    1956 - 1hre 30 - VoStFr (.srt)
    ---
    Jan Sterling
    ---
    Réalisateur: Michael Anderson
    Assistant réalisateur: Fred Slark
    Scénaristes: William Templeton et Ralph Bettinson
    Auteur de l'oeuvre originale: George Orwell

     photo cap_1984-10.jpg

    Distribution:

    Edmond O'Brien (Winston Smith)
     photo cap_1984-12.jpg

    Jan Sterling (Julia)
     photo Jan_Sterling_1984-13.jpg
     photo Jan_Sterling_1984-10.jpg photo Jan_Sterling_1984-11.jpg
     photo Jan_Sterling_1984-12.jpg

    Michael Redgrave (O'Connor)
     photo cap_1984-13.jpg

    Donald Pleasence (Parsons)
     photo cap_1984-14.jpg

    David Kossoff (le brocanteur)
    Mervyn Johns (Jones)
    Carol Wolveridge (Selina Parsons)
    Ernest Clark (le speaker)
    Patrick Allen (le cadre du parti)
    Ronan O'Casey (Rutherford)
    Michael Ripper (un orateur)
    Ewen Solon (un orateur)
    Kenneth Griffith (le prisonnier)
    Walter Gotell (le gardien)

     photo cap_1984-18.jpg

    Dans le monde futur de 1984 le monde est sous la coupe d'un dictateur omniprésent, représentée par la figure de Big Brother. Winston Smith, un simple fonctionnaire du Ministère de la Vérité, se rebelle, entraîné par Julia. Il sera finalement arrêté et sous la torture, livrera son amante.

     photo cap_1984-22.jpg

    Mp4 | H.264 | 640x472 | AAC | 1 Go

     photo gr_1984-1.jpg
     photo gr_1984-2.jpg photo gr_1984-3.jpg
     photo gr_1984-4.jpg photo gr_1984-5.jpg
     photo gr_1984-6.jpg photo gr_1984-7.jpg
     photo gr_1984-8.jpg photo gr_1984-9.jpg
     photo gr_1984-10.jpg photo gr_1984-11.jpg photo gr_1984-12.jpg
     photo gr_1984-13.jpg photo gr_1984-14.jpg photo gr_1984-15.jpg
     photo gr_1984-16.jpg photo gr_1984-17.jpg
     photo gr_1984-18.jpg


    Jan Sterling
     photo jan_sterling-07.jpg

    0 0
  • 05/07/16--13:59: Nina Hagen


  • 0 0



    Nina Hagen
    40 Years in Ekstasy
    2106 | 3CD | Flac | 1,6 Go

    In My World
    2012 | 3 CD | Flac | 815 Mo









    40 Years in Ekstasy
     2016

    CD1
    01. THE RETURN OF THE MOTHER • 02. FISCH IM WASSER • 03. ANTIWORLD • 04. NATURTRANE • 05. AFRICAN REGGAE • 06. BLUMEN FUR DIE DAMEN • 07. GO AHEAD • 08. UNIVERLLES RADIO • 09. KING OF HEARTS • 10. DER WIND • 11. NEW YORK NEW YORK • 12. RUSSISCHER REGGAE • 13. HERRMANN HIESS ER • 14. MY WAY • 15. FUTURE IS NOW • 16. SCHACHMATT • 17. ERMUTIGUNG

    CD2
    01. UFO • 02. OM NAMAH SHIVAY • 03. OMHAIDAKHANDI • 04. LIVE ON MARS • 05. SHIVA • 06. TIERE • 07. TAITSCHI TAROT • 08. 1985 EKSTASY DRIVE • 09. TV GLOTZER • 10. DREAD LOVE • 11. ZARAH • 12. AUFM BAHNHOF ZOO • 13. ZERO ZERO UFO • 14. IK MASKA • 15. WAU WAU • 16. GEBURT • 17. SO BAD • 18. REVOLUTION BALLROOM • 19. SUMMERTIME

    CD3 [bonus tracks]
    01. EVE • 02. IMMER LAUTER • 03. LIEBERSKUMMER LOHNT SICH NICHT • 04. FIEBER • 05. GAROTA DE BERLIN • 06. HIT ME WITH YOUR RYTHM STICK • 07. DON'T KILL THE ANIMALS • 08. YOU GET WHAT YOU DESERVE • 09. DIE RATTENKONIGIN • 10. KRIMINAL TANGO • 11. A STRONG RECEIVER • 12. MARY CHRISTMAS • 13. LA VEUVE NOIRE • 14. SEEMANN • 15. AM DUNKLEN FLUSS • 16. THE ARIA • 17. FRUHJAHRSLIED DER EISENBAHNERIN • 18. GOLGATHA • 19. TIRILI



    ---
    ---

    1,6 Go








    Nina Hagen
    In My World

    CD1
    01 - Ave Maria [5:25]
    02 - Die Schwarze Witwe [3:53]
    03 - Berlin [4:52]
    04 - Erfurt & Gera [2:53]
    05 - Pollution Pirates [4:17]
    06 - Rock'n'roller [3:23]
    07 - So Bad [5:01]
    08 - Love Heart Attack [4:06]
    09 - Go Ahead [3:54]
    10 - In My World [4:17]

    CD2
    01 - Yes, Sir [3:03]
    02 - Blumen Fur Die Damen [5:53]
    03 - Irgendwo Auf Der Welt [3:12]
    04 - An Einem Tag Im Fruhling [2:56]
    05 - Happiness [3:12]
    06 - Summertime [3:10]
    07 - Let The Sunshine In [6:22]
    08 - Flat Foot Floogie [2:47]
    09 - Somewhere Over The Rainbow [3:09]
    10 - Deep In A Dream [3:07]
    11 - Romeo & Juliaaah [3:16]

    CD3
    01 - Fur Mich Soll's Rote Rosen Regnen [3:13]
    02 - Personal Jesus [4:02]
    03 - Seemann [4:43]
    04 - Gretchen [5:23]
    05 - Hold Me [4:07]
    06 - Roter Mohn [2:55]
    07 - La Veuve Noir [4:23]
    08 - But Not For Me [3:24]
    09 - Der Wind Hat Mir Ein Lied Erzahlt [3:20]
    10 - Wer Bistn Du? [3:58]

    ---

    ---



    ---

    ---



    Flac | 815 Mo



    0 0


     photo g_bujold_thb.png

    Morts suspectes
    Coma
    1978 - 1hre 53 - DualAudio Fr/Eng
    Mp4 | H.264 | 1280x720 | AAC | 1,4 Go





     photo aff_morts_suspectes-1.jpg

    Morts suspectes
    Coma
    1978 - 1hre 53 - DualAudio Fr/Eng
    ---
    Geneviève Bujold
    ---
    Réalisateur et scénariste: Michael Crichton
    Assistants réalisateur: William McGarry, Ronald R. Grow, Alan Brimfield et Phil Morini
    Auteur de l'oeuvre originale: Robin Cook

     photo cap_morts_suspectes-1.jpg

    Distribution:

    Geneviève Bujold : Dr Susan Wheeler
     photo genevieve_bujold_morts_suspectes-1.jpg
     photo genevieve_bujold_morts_suspectes-2.jpg photo genevieve_bujold_morts_suspectes-3.jpg
     photo genevieve_bujold_morts_suspectes-4.jpg

    Michael Douglas : Dr Mark Bellows
     photo cap_morts_suspectes-2.jpg

    Richard Widmark : Dr George A. Harris
     photo cap_morts_suspectes-3.jpg

    Elizabeth Ashley : Mme Emerson
     photo cap_morts_suspectes-4.jpg

    Rip Torn : Dr George, l'anesthésiste
    Lois Chiles : Nancy Greenly
    Michael MacRae : Bill
    Hari Rhodes : Dr Morelind
    Gary Barton : Le technicien informatique
    Frank Downing : Kelly
    Richard Doyle : Jim
    Alan Haufrect : Dr Jerry Marcus
    Lance LeGault : Vince
    Betty McGuire : L'infirmière
    Tom Selleck : Sean Murphy, un patient

     photo cap_morts_suspectes-5.jpg

    Admise au Boston Memorial Hospital sur les conseils de son amie d'enfance le docteur Susan Wheeler, interne dans cet établissement, Nancy Greenly doit subir un curetage. À la fin de l'intervention elle ne se réveille pas et tombe dans un coma profond. Les médecins ignorent ce qui lui est arrivé et plus encore ce qu'elle a.

     photo genevieve_bujold_morts_suspectes-6.jpg photo genevieve_bujold_morts_suspectes-7.jpg
     photo genevieve_bujold_morts_suspectes-8.jpg photo genevieve_bujold_morts_suspectes-9.jpg

    Cherchant une explication, Susan Wheeler découvre que dix autres cas similaires se sont produits dans l'établissement au cours de l'année écoulée. À la mort de Nancy elle décide de mener son enquête.

     photo cap_morts_suspectes-6.jpg

    Mp4 | H.264 | 1280x720 | AAC | 1,4 Go

     photo gr_morts_suspectes-1.jpg
     photo gr_morts_suspectes-2.jpg photo gr_morts_suspectes-3.jpg
     photo gr_morts_suspectes-4.jpg photo gr_morts_suspectes-5.jpg
     photo gr_morts_suspectes-6.jpg photo gr_morts_suspectes-7.jpg
     photo gr_morts_suspectes-8.jpg photo gr_morts_suspectes-10.jpg
     photo gr_morts_suspectes-9.jpg photo gr_morts_suspectes-11.jpg
     photo gr_morts_suspectes-12.jpg


    Geneviève Bujold

    0 0


    La neige était sale
    1954 - 1hre 40
    Xvid | 640x480 | Mp3 | 1,3 Go


     photo aff_neige_sale-2.jpg
    La neige était sale
    1954 - 1hre 40
    ---

    Daniel Gélin et Marie Mansart
    ---
    Réalisateur: Luis Saslavsky
    Auteur de l'oeuvre originale: Georges Simenon
    Dialoguistes: Luis Saslavsky et André Tabet

     photo cap_neige_sale-1.jpg

    Distribution:

    Daniel Gélin : Franck Friedmayer
     photo daniel_gelin_neige_sale-1.jpg

    Valentine Tessier : Irma Friedmayer, sa mère
     photo cap_neige_sale-2.jpg

    Marie Mansart : Suzy Holtz
     photo Marie Mansart-1.jpg
     photo Marie Mansart-2.jpg photo Marie Mansart-3.jpg

    Daniel Ivernel : Krommer
    Antoine Balpêtré : M. Holtz, son père
    Nadine Basile : Bertha
     photo Nadine Basile.jpg

    Véra Norman : Moune
     photo Vera Norman.jpg

    Joëlle Bernard : une fille
    Jo Dest : l'Allemand
    Paul Faivre : le concierge
    Camille Guérini : le commissaire
    Jean-Pierre Mocky : le violoniste
    Robert Moor : le professeur
    Claude Vernier : l'officier
    Georges Tabet : un Allemand

     photo cap_neige_sale-3.jpg photo cap_neige_sale-4.jpg

    Frank a grandi sans connaître la tendre quiétude des foyers heureux. Sa mère établit sa fortune sur le vice et la corruption. Pour ne pas avoir à la juger il ne trouve qu'un moyen : s'abaisser plus bas qu'elle encore. Pourtant un jour, Frank découvre l'amour sous les traits d'une jeune fille aussi pure qu'il est lui-même perverti. Hélas, le démon qui le possède le pousse à accomplir, vis-à-vis de l'être aimé, la pire des infamies : l'ayant attirée chez lui, il la livre à un camarade. Mais avant de tomber sous les balles du peloton d'exécution, Frank connaîtra le remords. Et grâce à ce remords sincère, qui lui laisse entrevoir ce qu'aurait pu être une vie simple mais honnête, peut-être Frank aura-t-il obtenu son pardon et gagné le repos de son âme.

     photo daniel_gelin_neige_sale-3.jpg
     photo daniel_gelin_neige_sale-2.jpg photo daniel_gelin_neige_sale-4.jpg

    Xvid | 640x480 | Mp3 | 1,3 Go

     photo gr_neige_sale-1.jpg
     photo gr_neige_sale-2.jpg photo gr_neige_sale-3.jpg
     photo gr_neige_sale-4.jpg photo gr_neige_sale-5.jpg

    0 0


    Les Corsaires du Bois de Boulogne
    1954 - 1hre 30
    DivX 5,0 | 720x528 | Mp3 |  580 Mo






    Les Corsaires du Bois de Boulogne

    1954 - 1hre 30

    Réalisation : Norbert Carbonnaux
    Scénario, Adaptation, Dialogue : Norbert Carbonnaux, Fred Kassak
    Assistants réalisateur : Georges Lautner, Andreï

    Distribution:

    Raymond Bussières : Hector Colomb, chanteur des rues
    Annette Poivre : Adèle
    Christian Duvaleix : Cyprien,
    Denise Grey : Mme Grossac
    Véra Norman : Caroline Grossac,
    Jean Ozenne : Marcel Grossac
    Sophie Sel : Une domestique des "Grossac"
    Jess Hahn : Le marin américain
    Mario David : L'athlète qui court au bois
    Jacques Ary : Un gendarme
    Christian Brocard : Le crieur de journaux
    Laure Paillette : La patronne du café
    Georges Lautner : Le radio amateur
    ...





    ---
    Film complet

    ---


    Un trio de chanteurs des rues (deux hommes et une femme) entreprend d'attirer l'attention sur lui. Ayant vainement essayé de se faire arrêter, en abattant les arbres du Bois de Boulogne, nos trois compères réussissent enfin à mettre dans leur jeu, une richissime héritière, dont le père est décidé à financer une expédition genre « Kon-Tiki » et « Bombard » réunis.





    0 0
  • 05/09/16--04:15: Bresson-1983-L'argent

  • L'argent
    1983 - 1hre 21
    Mp4 | H.264 | 720x432 | AAC | 939,5 Mo


     photo aff_argent-2.jpeg
    L'argent
    1983 - 1hre 21
    ---
    ---

     photo aff_argent-7.jpg
    L'argent
    1983


    Réalisateur et scénariste: Robert Bresson
    Assistants réalisateur: Thierry Bodin, Mylène Van der Mersch et Pascal Bony
    Auteur de l'oeuvre originale: Léon Tolstoï


    Distribution:

    Christian Patey (Yvon Targe)
    Sylvie Van den Elsen (La petite femme)
    Michel Briguet (Le père de la petite femme)
    Caroline Lang (Elise Targe)
    Vincent Risterucci (Lucien)
    Béatrice Tabourin (La photographe)
    Didier Baussy (Le photographe)
    Marc-Ernest Fourneau (Norbert)
    Bruno Lapeyre (Martial)
    André Cler (le père de Norbert)
    Claude Cler (la mère de Norbert)
    François-Marie Banier (le compagnon de cellule d'Yvon)
    Jeanne Aptekman (Yvette)


    ---

    ---

     photo cap_argent-1.jpg
     photo cap_argent-2.jpg photo cap_argent-3.jpg
     photo cap_argent-5.jpg photo cap_argent-6.jpg
     photo cap_argent-7.jpg photo cap_argent-8.jpg

    Mp4 | H.264 | 720x432 | AAC | 939,5 Mo

     photo tag_argent-3.jpg

    0 0


    La fille de nulle part
    2013 - 1hre 31 - FrStEng incrustés
    Xvid | 656x368 | Mp3 | 691 Mo


     photo aff_fille_nulle part-2.jpg
    La fille de nulle part
    2013 - 1hre 31 - FrStEng incrustés
    ---
    Ouverture
    ---

    La fille de nulle part
    2012

    Réalisateur et scénariste: Jean-Claude Brisseau
    Assistante à la réalisation: Virginie Legeay

    Distribution:

    Virginie Legeay : Dora (Dorothé)
    Jean-Claude Brisseau : Michel Deviliers
    Claude Morel : Denis, l'ami toubib
    Lise Bellynck : Lise Villers, l'ancienne élève
    Sébastien Bailly : le fou
    Anne Berry : la mort
    Emmanuel Noblet : son exécutant

    Michel Devillers est un professeur de mathématique veuf et à la retraite qui reste cloîtré dans son appartement de la rue de Maubeuge (Paris 10e) en rédigeant son prochain livre, Réflexions et analyse critique de nos croyances. Sa solitude va être rompue quand il recueille Dora, une jeune femme agressée qui s'était réfugiée dans son escalier. Petit à petit une complicité s'installe entre la fille de nulle part et le vieil écrivain, et Dora décide de rester vivre chez Michel, en échange de quoi elle l'aide à rédiger son ouvrage. Mais de curieuses manifestations commencent bientôt à survenir dans l'appartement...


    ---

    ---

    ---
    ---

    Xvid | 656x368 | Mp3 | 691 Mo

     photo gr_fille_nulle part-1.jpg
     photo gr_fille_nulle part-2.jpg photo gr_fille_nulle part-3.jpg photo gr_fille_nulle part-4.jpg
     photo gr_fille_nulle part-5.jpg photo gr_fille_nulle part-6.jpg photo gr_fille_nulle part-7.jpg
     photo gr_fille_nulle part-8.jpg photo gr_fille_nulle part-9.jpg photo gr_fille_nulle part-10.jpg
     photo gr_fille_nulle part-11.jpg photo gr_fille_nulle part-12.jpg photo gr_fille_nulle part-13.jpg
     photo gr_fille_nulle part-14.jpg


    Virginie Legeay


    0 0
  • 05/10/16--03:02: Nouveautés - 10 mai 2016

  • 0 0


    Courte tête
    1955 - 1hre 23
    Mp4 | 640x524 | AAC | 1003 Mo





    Courte tête
    1955 - 1hre 23
    ---
    Film complet
    ---
    Réalisateur: Norbert Carbonnaux
    Assistants réalisateur: Jacques Deray et Georges Lautner
    Scénariste: Albert Simonin
    Adaptateurs: Albert Simonin et Norbert Carbonnaux
    Dialoguiste: Michel Audiard

     photo cap_courte_tete-14.jpg

    Distribution:

    Fernand Gravey (Olivier Parker)
     photo cap_courte_tete-15.jpg

    Jean Richard (Fernand Galiveau)
     photo cap_courte_tete-16.jpg

    Jacques Duby (Amédée Lucas/Teddy Morton)
     photo cap_courte_tete-17.jpg

    Micheline Dax (Lola d'Héricourt)
     photo cap_courte_tete-20.jpg

    Darry Cowl (le réceptionniste)
     photo cap_courte_tete-18.jpg

    Robert Murzeau (le tailleur)
    Max Revol (le général des Empois)
    Harry-Max (Cyril Mauvoisin)
    Guy Bedos (Fred Campuche)
    Jacques Dufilho (le garçon d'écurie)
    Hubert Deschamps (le sommelier du cabaret)
    Annick Tanguy (Magdalena)
     photo cap_courte_tete-19.jpg

    Pascal Mazzotti (le maître d'hôtel du restaurant) • Bernard Musson (le maître d'hôtel de l'hôtel) • Fulbert Janin (le lieutenant Ceccaldi) • Jacques Ary (un inspecteur) • Robert Le Fort (un garçon d'écurie) • Jenny Astruc (une femme de chambre) • Robert Mercier (le portier de l'hôtel) • Andrès (le réceptionniste de l'hôtel) • Paul Bisciglia (le groom) • Max Dalban (l'homme obèse au hammam) • Christian Brocard (le vendeur de tuyaux) • Marius Gaidon (le garçon d'étage) • Raymond Pierson (le masseur au hammam) • Louis de Funès (Prosper)

     photo cap_courte_tete-22.jpg

    Olivier Parker, escroc flegmatique et chômeur de grande classe nous donne la technique pour faire fortune en un jour, en misant sur la crédulité des passionnés des courses. On se fait passer pour un riche entraîneur, on commande un costume chez le meilleur tailleur de la ville, on loge dons les bons hôtels, on pique un petit malchanceux pour en faire un jockey d'occasion, et aidé de quelque farfelu qui endossera selon les circonstances, la soutane, le képi d'officier ou la casquette de Longchamp, on fera croire au parfait jobard que l'on détient les secrets du turf.

     photo cap_courte_tete-21.jpg

    Ferdinand Galiveau, « volailles en gros », de passage à Paris pour se reposer d'un travail très « astringeant », sera le pigeon rêvé à promener de palace en boîte de nuit pour lui faire croire au miracle. Une suite de gags nous conduira du « Gay Paris » aux champs de course où le tuyau de la dernière, ayant passé de bouche en bouche, reviendra à sa source, et notre aimable faisan, pris à son propre jeu, misera lui-même sur son toquard tout un argent indûment gagné. Il ne perdra que d'une courte-tête !

     photo cap_courte_tete-24.jpg

    Mp4 | 640x524 | AAC | 1003 Mo

     photo gr_courte_tete-1.jpg
     photo gr_courte_tete-2.jpg photo gr_courte_tete-3.jpg photo gr_courte_tete-4.jpg
     photo gr_courte_tete-5.jpg photo gr_courte_tete-6.jpg photo gr_courte_tete-7.jpg
     photo gr_courte_tete-8.jpg photo gr_courte_tete-9.jpg photo gr_courte_tete-10.jpg
     photo gr_courte_tete-11.jpg photo gr_courte_tete-12.jpg photo gr_courte_tete-13.jpg
     photo gr_courte_tete-14.jpg photo gr_courte_tete-15.jpg photo gr_courte_tete-16.jpg
     photo gr_courte_tete-17.jpg


    Annick Tanguy 


    0 0

     
    Le temps des oeufs durs
    1957 - 1hre 16
    Xvid | 576x432 | Mp3 | 695 Mo

     photo temps-des-oeufs-durs-2-g.jpg
    Le temps des oeufs durs
    1957 - 1hre 16
    ---

    ---
    Réalisation : Norbert Carbonnaux
    Scénario : d'après une idée de Ulrich "Willy" Picard
    Adaptation : Serge de Boissac, Norbert Carbonnaux
    Dialogue : Serge de Boissac
    Assistants réalisateur : Georges Lautner, Georges Casati, Jean-Claude Vylars, François Beloux

     photo temps_oeufs_durs_03.jpg

    Distribution:

    Fernand Gravey : Raoul Grandvivier, le peintre sans talent
     photo temps_oeufs_durs_04.jpg

    Darry Cowl : Louis Stainval, laveur de voitures, gagnant à la Loterie
     photo temps_oeufs_durs_08.jpg

    Béatrice Altariba : Lucie Grandvivier, la fille de Raoul
     photo temps_oeufs_durs_05.jpg

    Pierre Mondy : Le maître-nageur amoureux de Lucie
    Julien Carette : Mr Grillot, le garagiste
     photo temps_oeufs_durs_09.jpg

    Suzanne Dehelly : Armande Grillot, la femme du garagiste
    Jacques Dufilho : Jules Grandvivier, le frère poissonnier de Raoul
    Denise Carvenne : La caissière de la brasserie
     photo temps_oeufs_durs_02.jpg

    Gaby Basset : Martine Grandvivier, la femme du poissonnier
    Max Montavon : L'expert en billet
    Daniel Emilfork : L'expert en tableaux
    Albert Michel : Mr Charretier, le concierge
    Jacques Marin : Le pêcheur à la ligne
    Gaston Orbal : Le client de l'avenue Kleber
    Bernard Musson : Le commissaire de police
    Jack Ary : Le vendeur d'oreiller sur le quai de la gare
    Christian Brocard : Le livreur de poissons
    Julienne Paroli : La tante de Raoul
    Marcel Loche : Le gardien de prison
    Emile Genevois : L'homme qui repêche Raoul de l'eau
    Hubert de Lapparent : Le serveur de la brasserie
    Jean Sylvain : Le peintre en bâtiment
    Raoul Saint-Yves : Le gendarme en faction à la poissonnerie
    Laure Paillette : Une cliente de la brasserie
    Henri Coutet : L'agent disant : "Posez-les là"
    Henri Guégan : L'agent disant "Somme apportée"
    Pierre Durou : Un homme apportant des faux billets
    Julien Maffre : Le chef de gare


     photo temps_oeufs_durs_06.jpg photo temps_oeufs_durs_07.jpg

    Employé timide et désargenté, Louis est laveur de voitures au garage des Grillot. Il gagne 10 millions à la Loterie et en même temps sauve du suicide un peintre sans talent Raoul Grandvivier. Celui-ci lui présente sa fille dont Louis tombe amoureux. Pour revoir Lucie, le jeune homme feint d'être l'intermédiaire d'un gros acheteur intéressé par les toiles de Raoul, payées en réalité par lui. L'arrivée d'un maître nageur amoureux de Lucie embrouillera davantage la situation. Louis, Raoul et Grillot se retrouveront en prison. La situation éclaircie, Louis épousera Lucie et réalisera le rêve des Grillot : un garage souterrain.

     photo gr_temps_oeufs_durs-5.jpg

     photo gr_temps_oeufs_durs-6.jpg
     photo gr_temps_oeufs_durs-4.jpg photo gr_temps_oeufs_durs-3.jpg
     photo gr_temps_oeufs_durs-2.jpg photo gr_temps_oeufs_durs-1.jpg
     photo Darry Cowl et Beatrice Altarib.jpg
    Darry Cowl et Béatrice Altariba


     photo 08-Beatrice_Altariba.png photo 03-Beatrice_Altariba.png

    0 0



    Nogent, Eldorado du dimanche
    1929 - 20 min
    Xvid | 704x512 | AC3 | 193,4 Mo





    ---
    Film complet

    ---

    Nogent, Eldorado du dimanche
    1929

    Réalisateur et scénariste: Marcel Carné
    Directeur de la photographie: Marcel Carné
    Monteur: Marcel Carné

    En 1929, Marcel Carné avait 23 ans. Il avait déjà été assistant de Jacques Feyder, son mentor, sur le tournage des Nouveaux Messieurs (1928). Puis Feyder partit à Hollywood où il tourna notamment le fameux The Kiss avec Greta Garbo. Quant à Carné, il dut se résigner à partir en Allemagne en Rhénanie faire son service militaire, ce qui lui permit grâce à un petit cinéma du coin de voir tous les grands films expressionnistes allemands, qui eurent une grande influence sur son style, de son propre aveu. De retour en France, il se retrouva assistant sur Cagliostro, un film de Richard Oswald dont il ne garde pas un souvenir impérissable puis écrivit des critiques de films dans diverses revues dont Cinémagazine. Mais, lassé de « parler du travail d’autrui », Carné voulut savoir de quoi il était capable et avec l’aide d’un ami comédien Michel Sanvoisin, il acheta une petite caméra portative (qui ne permettait de filmer que 20 secondes à la fois) pour 4 000 francs de l’époque. Et en plusieurs dimanches, il tourna en plans courts ce phénomène social des guinguettes qui vit des milliers de Parisiens chaque dimanche quitter la capitale pour aller guincher sur les bords de la Marne, un phénomène social que Carné trouvait « très beau et très touchant ». Puis Nogent fut projeté deux mois durant au Studio des Ursulines à Paris en compagnie d’un documentaire de Jean Painlevé, du Mystère du château de Dé de Man Ray et du film américain Après la rafle, où il fut remarqué notamment par René Clair qui l’embaucha pour son premier film parlant Sous les toits de Paris.
Nogent fut longtemps considéré comme perdu avant d’être redécouvert par L’Avant-Scène Cinéma en 1968. Une partition musicale de Bernard Gérard fut ajoutée contre l’avis de Carné et c’est cette copie dont vous pouvez découvrir plus d’une cinquantaine d’images par le lien disponible via notre menu ci-dessus.

    Xvid | 704x512 | AC3 | 193,4 Mo




    0 0
  • 05/11/16--14:40: La musique de ...
  • ---





    ---

    0 0
  • 05/12/16--00:52: Carné-1936-Jenny

  • Jenny
    1936 - 1hre 30
    DivX 5,0 | 696x520 pixels | Mp3 | 693Mo

    Photobucket
    Jenny
    1936 - 1hre 30
    ---

    ---
    Réalisation : Marcel Carné
    Scénario : Pierre Rocher
    Adaptation et dialogues : Jacques Prévert et Jacques Constant
    Auteur de l'oeuvre originale: Pierre Rocher d'après le roman "Prison de velours"

    Photobucket


    Distribution:

    Françoise Rosay : Jenny Gauthier
    Photobucket


    Albert Préjean : Lucien Dancret
    Lisette Lanvin : Danielle Bricart
    Photobucket

    Charles Vanel : Benoît
    Photobucket

    Jean-Louis Barrault : Le Dromadaire
    Sylvia Bataille : Florence
    Margo Lion : Mme Vrack
    Roland Toutain : Xavier
    Robert Le Vigan : L'Albinos
    Roger Blin : le malade solitaire
    Marcel Mouloudji : le gosse
    Pierre Piérade : le malade au jeu de dames
    Génia Vaury : la dame au chien
    Enrico Glori : le fêtard italien


    Photobucket

    • C'est le premier long métrage de Marcel Carné et sa première collaboration avec Jacques Prévert

    Photobucket

    Danielle découvre que sa mère, Jenny, est tenancière d'une boîte de nuit. Un client tente de la violer et elle est sauvée par Lucien, l'amant de sa mère. Lucien, qui a l'âge de Danielle, en tombe amoureux. Jenny s'efface pour assurer le bonheur des jeunes gens.
    Photobucket


    Lisette Lanvin
    Photobucket

    0 0
  • 05/12/16--00:56: Carné-1937-Drôle de drame

  • Drôle de drame
    (L'étrange aventure de Docteur Molyneux)
    1937 - 1hre 37
    DivX 4,1,2 | 512x344 pixels | Mp3 | 678 Mo



    Photobucket
    Drôle de drame
    (L'étrange aventure de Docteur Molyneux)
    1937 - 1hre 37
    ---

    ---

    Réalisation: Marcel Carné
    Scénario : d'après The Lunatic at Large, His First Offence de Storer Clouston.
    Adaptation et dialogues : Jacques Prévert.
    Assistants réalisateurs : Pierre Prévert et Claude Walter.

    Photobucket

    Interprètes :

    Françoise Rosay (Margaret Molyneux),
    Photobucket

    Michel Simon (Irwin Molyneux/Félix Chapel),
    Photobucket

    Louis Jouvet (Archibald Soper, évêque de Bedford),
    Photobucket

    Jean-Pierre Aumont (Billy, le laitier),
    Photobucket

    Nadine Vogel (Eva),
    Photobucket

    Jean-Louis Barrault (William Kramps, le tueur de bouchers),
    Photobucket

    Agnès Capri (la chanteuse de rue),
    Photobucket

    Pierre Alcover (l'inspecteur Bray),
    Henri Guisol (le journaliste Buffington),
    René Génin (le balayeur),
    Marcel Duhamel (le fêtard qui aime les enterrements),
    Ky-Duyen (l'hôtelier chinois),
    Jeanne Lory (la tante Mac Pherson),
    Jean Sinoël (le gardien de prison),
    Madeleine Suffel (Victory, gouvernante de la tante),
    Yves Deniaud (un policier en civil),
    Max Morise (James, le valet de chambre),
    Fabien Loris (le policeman à l'oeil au beurre noir),
    Guy Decomble (le maquereau),
    Jenny Burnay (Mme Pencil),
    Annie Carriel (Elisabeth Soper),
    Claudie Carter, Fabien Loris, Maurice Marceau, Francis Korb, Frédéric O'Brady,
    Margot Capelier (une cliente du salon de thé).


    Photobucket

    La scène se passe à Londres en 1900, Irwin Molyneux (Michel Simon) écrit sous le pseudonyme de Félix Chapel des romans policiers qui sont fortement critiqués par Archibald Soper (Louis Jouvet), évêque de Bedford, son cousin. Invité à dîner par le couple Molyneux, Archibald trouve très étrange que la femme de son cousin soit absente, en fait aux cuisines à s’occuper du dîner en raison de la démission de sa cuisinière. Irwin invente toutes sortes de mensonges maladroits pour justifier l’absence de sa femme, et Archibald se met à le soupçonner. Le lendemain, après une nuit passée au domicile de son cousin, il appelle Scotland Yard...
    Photobucket

    Drôle de Drame est l’un de ces joyaux impérissables du cinéma. C’est un film complet qui se présente presque comme un bouillonnement d’éléments totalement disparates qui s’assemblent merveilleusement grâce au génie de Marcel Carné et de Jacques Prévert. Adapté d’un roman policier anglais, c’est un invraisemblable scénario, plein de rebondissements qui ne laissent aucun temps mort. Et Carné a réuni un ensemble de fabuleux acteurs sur son plateau avec en première ligne ce fameux face à face, haut en couleurs, entre Michel Simon et Louis Jouvet. Les dialogues de Prévert sont savoureux, un vrai délice ; tout le monde connaît la célèbre réplique “bizarre, bizarre…”. A la fois film policier, film comique, film de société, loufoque et corrosif, Drôle de Drame dérouta le public à sa sortie en 1937 : la critique fut unanime pour le descendre et les spectateurs arrachaient les sièges de cinéma pour manifester leur mécontentement…! Ce n’est que 15 ans plus tard qu’il fut reconnu à sa juste valeur, c’est à dire comme l’un des chefs d’oeuvre du cinéma français, un sommet d’inventivité, de créativité… Un film parfait.

    Photobucket


    Photobucket
    Photobucket



older | 1 | .... | 214 | 215 | (Page 216) | 217 | 218 | .... | 265 | newer